Version classiqueVersion mobile

Questions de santé sur les bords de la Méditerranée

 | 
Gilbert Larguier

Présence et pratique de la médecine en Roussillon au XVIIIe siècle

Delphine Sanchez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le XVIIIe siècle se caractérise par une prise en considération de la santé par les pouvoirs publics1. En raison notamment du nombre de thèses populationnistes, la médecine devient une question placée au cœur de la politique royale. Ainsi, l’État prend diverses mesures d’encadrement et de contrôle concernant les empiriques2 ; en 1776, une commission de médecins est fondée à Paris par Turgot dont le rôle est d’entretenir une correspondance avec les médecins des différentes provinces du royaume3. Le but de cette intervention est d’améliorer l’efficacité des soins et d’apporter une cohésion dans l’activité des différents professionnels de la santé. Toujours dans cette optique, en 1786, la reine lance le projet d’un enseignement gratuit d’accouchement à l’université et notamment à celle de Perpignan afin d’éclairer les chirurgiens ainsi que les sages-femmes de la campagne. Son intention est de prévenir « les accidents trop fréquents qui arrivent aux femmes enceintes dans des circonstance...

© Presses universitaires de Perpignan, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search