Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le métier de la politique sous la IIIe République

 | 
Yves Billard

Chronologie

Texte intégral

11870, septembre Fin du second Empire.

21871-1873 Présidence provisoire de Thiers.

31871, février Élections à l’Assemblée nationale.

41871, 29 août Loi sur les conseils généraux. Elle fixe les cadres de la vie politique dans les départements pour plus d’un siècle.

51873, mai Mac-Mahon élu président.

61873, 19 novembre Le septennat est instauré.

71875, 30 janvier Amendement Wallon. Le mot « République » est introduit dans la Constitution, à une voix près.

81875, 16 juillet Fin du vote des lois constitutionnelles. Début officiel de la IIIe République.

91876, février-mars Élections législatives. Majorité républicaine.

101876, 16 mai Renvoi du gouvernement Simon par le président Mac-Mahon et dissolution de la Chambre des députés. Cette dernière tentative des monarchistes pour reprendre le pouvoir échoue : aux élections législatives d’octobre, les républicains restent majoritaires.

111879, 5 janvier Démission de Mac-Mahon. Grévy président de la République. Désormais, les républicains sont maîtres de la République.

121882, 28 mars Loi Ferry sur l’enseignement primaire obligatoire et la laïcité de l’enseignement.

131884, 5 avril Loi municipale. Les cadres de la vie politique dans les communes sont fixés pour près d’un siècle.

141887-1889 Carrière politique tumultueuse du général Boulanger.

151892 Scandale de Panama.

161893-1894 Attentats anarchistes. Le président de la République Sadi Carnot est assassiné le 24 juin 1894.

171898 Paroxysme de l’affaire Dreyfus (condamné injustement en 1894) : le 13 janvier, Zola publie « J’accuse ! »

181899-1902 Gouvernement Waldeck-Rousseau.

191901, 22-23 juin Fondation du Parti radical-socialiste.

201901, 1er juillet Loi sur les associations.

211902, avril-mai Élections législatives. Victoire du Bloc des gauches. À une période de domination des républicains modérés (1879-1902) succède une période de domination des radicaux (jusqu’en 1940).

221902-1905 Gouvernement Combes. Politique anticléricale.

231905, 9 décembre Loi de Séparation des Églises et de l’État.

241906-1909 Gouvernement Clemenceau.

251909, 24 juillet Premier gouvernement Briand.

261913, 17 janvier Poincaré président de la République.

271913, 29 juillet Loi électorale rendant l’usage de l’enveloppe et le passage par l’isoloir obligatoires.

281914, 3 août Déclaration de guerre de l’Allemagne à la France.

291917, 16 novembre Gouvernement de guerre de Clemenceau.

301918, 11 novembre Armistice.

311919, 28 juin Traité de paix avec l’Allemagne signé à Versailles.

321919, 16 novembre Élections législatives. Victoire du Bloc national.

331924, 11 mai Élections législatives. Victoire du Cartel des gauches.

341924, 15 juin Gouvernement Herriot.

351925-1926 Difficultés du Cartel des gauches. Six gouvernements d’avril 1925 à juillet 1926. Crise financière.

361926-1929 Gouvernement Poincaré.

371928, 22-29 avril Élections législatives. Victoire de l’Union nationale.

381928, 25 juin Le « franc-Poincaré » retrouve une parité fixe avec l’or.

391932-1934 Instabilité gouvernementale après les élections de mai 1932. La France est atteinte par la crise économique.

401934, 6 février Émeute antiparlementaire sanglante.

411936, 5 mai Élections législatives. Victoire du Front populaire.

421936, 5 juin Gouvernement Blum.

431938, 10 avril Gouvernement Daladier. En raison de la situation internationale, il obtient la confiance à la quasi-unanimité des députés.

441938, 30 septembre Signature des accords de Munich.

451939, 3 septembre La France déclare la guerre à l’Allemagne.

461940, mai-juin Défaites militaires. Le gouvernement Reynaud, réfugié à Bordeaux, cède la place au maréchal Pétain qui fait signer un armistice le 22 juin.

471940, 10 juillet Le maréchal Pétain obtient les pleins pouvoirs constituants. Fin de la IIIe République.

© Presses universitaires de Perpignan, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540