Desktop versionMobile version

Héros voyageurs et constructions identitaires

 | 
Ghislaine Jay-Robert
, 
Cécile Jubier-Galinier

II. 1 Appropriations du héros voyageur dans les constructions identitaires sociales et politiques

La toison d’or de Jason à Philippe le Bon : voyage initiatique et croisade

Valérie Von Allmen-Schmidt

Abstract

En 1430, faisant appel à un patronage mythique destiné à promouvoir un idéal d’ordre spirituel et à cautionner une politique, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, fondait l’ordre de chevalerie de la Toison d’or. Cet article se propose ainsi de voir pourquoi et comment Philippe le Bon s’est réapproprié la figure de Jason, héros voyageur, et à travers lui le mythe de la Toison d’or et des Argonautes, entreprise collective et voyage initiatique, pour les mettre au service de son idéal de chevalerie et de croisade.

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book will also be available to buy in PDF and ePub formats on the websites of our partner bookstores. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

En 1430, Philippe le Bon, troisième duc de Bourgogne de la maison de Valois, fonda l’ordre de chevalerie de la Toison d’or. L’inauguration eut lieu le 10 janvier, à Bruges, le quatrième jour des fêtes somptueuses organisées en l’honneur de son mariage avec Isabelle de Portugal. Avant de prendre une dimension européenne avec Charles Quint puis de s’inscrire dans les questions politiques de son temps sous Philippe II qui en fit un symbole de la lutte contre le luthéranisme, l’Ordre fut surtout célèbre pour l’éclat de ses fêtes et le faste de ses réunions. En fédérant autour de lui la chevalerie bourguignonne, Philippe le Bon espérait non seulement rassembler les différents Etats bourguignons mais aussi concrétiser son projet de croisade contre les Turcs. Au moment de la création de l’ordre de la Toison d’or, d’autres ordres de chevalerie existaient déjà, parmi lesquels celui de la Jarretière fondé par le roi Edouard III d’Angleterre en 1348, l’ordre de l’Étoile créé en 1351 par le roi...

© Presses universitaires de Perpignan, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search