Version classiqueVersion mobile

Héros voyageurs et constructions identitaires

 | 
Ghislaine Jay-Robert
, 
Cécile Jubier-Galinier

I. 1 Quel voyage, pour quel héros ?

Construire l’identité d’un souverain mésopotamien : les figures du double dans L’Épopée de Gilgamesh

Iwo Slobodzianek

Résumé

La puissance de Gilgamesh, roi d’Uruk, est source de déséquilibre pour le monde et appelle une redéfinition de sa nature, mieux imbriquée dans l’ordre social et cosmique de la cité. Grâce à des doubles narratifs, la figure de ce souverain légendaire affine son identité dans l’épopée qui lui est consacrée, oscillant entre divinité et humanité. Questionnant la catégorie narrative du « double », cette enquête étudie la spécificité du statut royal dans les représentations littéraires mésopotamiennes, trait d’union entre hommes et dieux, garant éphémère de la stabilité du monde.

Entrées d'index

Géographique :

Mésopotamie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis sa redécouverte, L’Épopée de Gilgamesh a été maintes fois comparée aux épopées homériques, « combinant la puissance et la tragédie de l’Iliade aux voyages et merveilles de l’Odyssée »1. Si l’analogie entre l’œuvre mésopotamienne et les poèmes homériques demeure récurrente, et à bien des égards légitime, c’est qu’elle repose sur des lieux communs. L’œuvre dont il est question appartient au registre que l’on nomme conventionnellement « épopée », un récit narrant les exploits exceptionnels, le plus souvent guerriers, accomplis par un personnage héroïque. Or, si le héros est avant tout un personnage central dans un récit, il s’illustre en étant un « grand homme », quelqu’un qui incarne des vertus héroïques2, valeurs illustrées à la fois dans les sources mésopotamiennes et grecques3. Ces qualités étant socialement déterminées selon les contextes historiques et narratifs, il est intéressant d’observer dans quelle mesure Gilgamesh personnifie les qualités héroïques d’un souverain as...

© Presses universitaires de Perpignan, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search