Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Villarasa

(C. de Saint-Cyprien), Roussillon

Volltext

1Villarasa, 904. Eglise Saint-Etienne, 928, castrum de Villarasa, 1277.

Evolution du village :

  • 1 ADPO, 3E1/18, fol. 30r.

2En 1312, l'aumônier d'Elne donne en emphytéose à un habitant de Villarasa deux patua qui se trouvent dans la propriété de l'aumônerie d'Elne au lieu-dit Villarasa nova vel ubi populatio sit et construitur de novo1. Le cens est de neuf deniers, le droit d'entrée de vingt-quatre sous. Cette expression semble désigner une « fondation » nouvelle (poblacio) qui a pour but de reconstruire ce lieu (abandonné depuis quelque temps ? détruit par une inondation ?). Cette tentative ne semble pas avoir été couronnée de succès, car on ne trouve pas trace de Villarasa dans les fogatges de 1365 ni après.

  • 2 ADPO, 3E1/18, fol. 13v, 14r.
  • 3 « quasdam domos et tenencias hominibus populatoribus de Villarasa », ADPO, 3E1/18, fol. 27r.
  • 4 « et est domus et casale cum patuo... in villa de Villarasa videlicet in nova populatione de Villa (...)
  • 5 ADPO, 3E1/18, fol. 28v.

3Plusieurs autres documents des années 1311-1312, provenant des registres de l'aumônerie d'Elne, montrent une activité immobilière importante à Villarasa. Un habitant d'Alenya et un autre de Villarasa vendent ou donnent chacun un patuum à Villarasa (l'un est vendu six sous)2. Le procureur de l'évêque donne en acapte des maisons aux hommes qui viendront habiter Villarasa3. Un nommé Bernard Leguna de Villarasa vend à l'aumônier une maison avec un casai et un patuum contigus qui sont contre sa maison. Ils se trouvent dans la villa de Villarasa, c'est-à-dire dans la poblacio neuve de Villarasa, du côté de la mer4. L'aumonier donne en acapte un patuum d'une contenance de deux monallatas et demie qui se trouve dans la poblacio nouvelle de Villarasa, pour un cens d'un denier et une intrata de vingt sous5.

  • 6 ADPO, 3E1/19, fol. 93r.

4En 1312, un habitant de Villarasa fait élection de sépulture au cimetière de Saint-Etienne de Villarasa6.

Synthèse :

5Le village de Villarasa présente l'intérêt d'un site où l'initiative seigneuriale a essayé de lutter contre le déclin d'un lieu de peuplement secondaire. L'église romane qui subsiste sur l'emplacement du village témoigne par son ancienneté (fonds baptismaux pré-romans) et sa somptueuse réfection du xiie siècle de la longue existence et de la prospérité de ce village, abandonné avant les grandes crises démographiques de la fin du Moyen Age.

Anmerkungen

1 ADPO, 3E1/18, fol. 30r.

2 ADPO, 3E1/18, fol. 13v, 14r.

3 « quasdam domos et tenencias hominibus populatoribus de Villarasa », ADPO, 3E1/18, fol. 27r.

4 « et est domus et casale cum patuo... in villa de Villarasa videlicet in nova populatione de Villarasa versus mare », ADPO, 3E1/18, fol. 28r.

5 ADPO, 3E1/18, fol. 28v.

6 ADPO, 3E1/19, fol. 93r.

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540