Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Trouillas

Roussillon

Texte intégral

  • 1 HL, t. II, n°190.

1Truliars, 844, église Saint-Assiscle, 8761.

Seigneurs et fortification :

  • 2 ADPO, 3E1/74, fol. 28 r°.
  • 3 3E3/925, fol. 32r.

2En 1338, Jacques Ripoll de Trouillas vend une maison qui se trouve à Trouillas et touche in muro (barré) tovo ville2. En 1348, est vendue une maison qui touche de deux côtés au mur de Trouillas, pour un prix de trente-cinq sous3.

  • 4 B. Alart, C.M., t. T, p. 387, manuel de Gabriel Resplant (n° 1002).

3En 1404, un chanoine d'Elne, au nom du chapitre, concède en acapte une tour menaçant ruine située dans la fortification de Trouillas, au curé de ce lieu, afin qu'il y fasse un pigeonnier4. Celui-ci devra un cens d'une paire de pigeons par an et comme intrata une paire de poules.

Structure du village et activités :

  • 5 ADPO, 3E1/74, fol. 79v°, 3E1/4718, fol. 3v°, 4v°, 16r°.
  • 6 ADPO, 3E1/4718, fol. 17r°. Legs à l'hôpital en 1348, ADPO, 3E3/900, fol. 33v.
  • 7 « in signum possessions preditorum accessit ad januam majorent ipsius hospicii et illa clausit et (...)

4En 1339, une maison avec pati contigu se vend sept livres ; en 1354 une maison est vendue pour sept livres, une autre soixante sous, un pati vingt-cinq sous5. Plusieurs documents à cette date mentionnent l'hôpital de Trouillas, qui possède une maison dans le village. Sur la place du village, près de l'église longée par un carrerono, un pati est donné en emphytéose pour y faire une table de boucherie6. Une nommée Stella qui reçoit en donation une maison à l'intérieur de Trouillas, en signe de possession va à la porte principale de cette demeure et l'ouvre et la ferme (comme lors des prises de possession féodales des châteaux)7.

  • 8 ADPO, 3E1/6060, J. E. Salvat, notaire à Perpignan.

5En 1551, dans un inventaire de biens on signale une maison située « en los barris de Trullas »8.

Plan et vestiges architecturaux :

  • 9 G. Castellvi, L. Bayrou, « Esquisse... », op. cit.

6Sur place on observe un quartier fortifié très restreint autour de l'église, une porte avec mâchicoulis probablement du xive siècle au sud9, des remparts à l'est de l'église et au nord (au bord de la Canterrane).

Communauté villageoise :

  • 10 B. Alart, C.M., t. J, p. 545, capbreu de Trouillas.

7En 1585, une terre au lieu-dit a las forchas confronte les furchis dicti loci10.

  • 11 ADPO, 3E1/4718, Jacques Gras, notaire, 1354. On notera l'allusion à la peste bubonique, vite entré (...)

8Une dispute à propos d'olives à Trouillas, au xive siècle, est l'occasion pour le bayle de se plaindre des mauvais sorts et insultes proférés à son encontre : « que mala febra cartana lipujas al cap e buba negra... que balle merdos ets, vos balle merdos... »11.

Synthèse :

9Trouillas présente l'aspect, par sa morphologie, d'un village regroupé autour de son église, et dont le noyau central a été fortifié, fortification peut-être tardivement réaménagée, selon un plan approximativement trapézoïdal.

Plan cadastral de Trouillas

Plan cadastral de Trouillas

Notes

1 HL, t. II, n°190.

2 ADPO, 3E1/74, fol. 28 r°.

3 3E3/925, fol. 32r.

4 B. Alart, C.M., t. T, p. 387, manuel de Gabriel Resplant (n° 1002).

5 ADPO, 3E1/74, fol. 79v°, 3E1/4718, fol. 3v°, 4v°, 16r°.

6 ADPO, 3E1/4718, fol. 17r°. Legs à l'hôpital en 1348, ADPO, 3E3/900, fol. 33v.

7 « in signum possessions preditorum accessit ad januam majorent ipsius hospicii et illa clausit et aperuit », ADPO, 3E1/74, 1340, fol. 75v°.

8 ADPO, 3E1/6060, J. E. Salvat, notaire à Perpignan.

9 G. Castellvi, L. Bayrou, « Esquisse... », op. cit.

10 B. Alart, C.M., t. J, p. 545, capbreu de Trouillas.

11 ADPO, 3E1/4718, Jacques Gras, notaire, 1354. On notera l'allusion à la peste bubonique, vite entrée dans le vocabulaire des paysans en colère.

Table des illustrations

Titre Plan cadastral de Trouillas
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/1925/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 347k

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540