Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Montescot

Roussillon

Texte intégral

  • 1 D'après A. Cazes, Roussillon sacré, p.44, mais il s'agit de la mention d'un confront de vigne, tou (...)

1Montescopium, Montescaprium, 883, villare de Radi, Roderadi, 930, 941, Monte Eschot, 1128, église Sainte-Marie, 1073 ( ?)1.

2Sur le territoire de la commune se trouvent deux anciens lieux de peuplement :

  • l'un, Alvarinum, ayant une église paroissiale : première mention en 928 (stagnum), et église Saint-Vincent en 1145. Le castellum Avalrinum est cité en 11922. En 1333, on trouve mention de droits in castro de Avalrino et infra parrochiam Sci Vincencii dicti loci3. En 1357, un nommé Pierre Bernard se disant dominus castri de Avalrino concède un droit de pâture pour trois cents têtes de bétail et un animal de selle au curé de l'église du même lieu4. Un document du xve siècle évoque la torra de Avalri que revendique l'évêque d'Elne5.
  • l'autre, villa Villaseca, mentionnée en 832 et citée jusqu'à la fin du xie siècle, mais sans mention d'église.

Celliers et cellera :

  • 6 « in posse dicte elemosine ad castrum de Montescoto tuis propriis expensis », B. Alart, C.M., t. O (...)

3L'aumônerie d'Elne est un des seigneurs du village de Montescot : pour des terres données à bail sur le territoire de Bages, elle demande que l'agrier dû soit porté à ses frais dans la propriété de l'aumônerie à l'intérieur du castrum de Montescot6. On peut supposer la présence d'un cellier de l'aumônerie, dans le village fortifié (castrum), peut-être dans la cellera elle-même, connue par d'autres documents.

  • 7 B. Alart, C.M., t. C, p.100, manuel de Pierre Cantallops, 1309-1318, n° 4947 ; original : ADPO, 3 (...)
  • 8 « retineo tamen quod possimus super dictas parietes dicte domus honerare ex utraque parte », ibide (...)

4En 1317, l'aumônier d'Elne concède en acapte à Jacques Godoni une maison située dans la cellera de Montescot7. Il retient la possibilité d'appuyer des constructions sur les murs de cette maison des deux côtés8. Le cens annuel s'élève à un demi-carton d'orge, l'intrata est de vingt livres de Barcelone.

  • 9 ADPO, 3E1/18, fol. 75v.
  • 10 ADPO, 3E1/18, fol. 77r.
  • 11 ADPO, 3E1/18, fol. 77r.

5A la même date, l'aumônier donne en acapte un patuum qui est dans la cellaria de Montescot, et qui touche à la propriété de l'aumônerie et à celle de Jacques Godoni. Le cens dû est d'un demi-carton, le droit d'entrée est de vingt sous9. Un autre patuum donné en acapte à d'autres habitants de Montescot, Bérenger Gitard et son épouse Béatrice, à la même date est situé dans la cellaria. Il voisine avec une autre propriété des preneurs. D doit le même cens et un droit d'entrée de dix sous10. Ce couple reconnaît tenir pour l'aumônerie trois parcelles de terre et une maison, données par le père de l'épouse à sa fille et qui constituent sa dot. La maison est dans la cellaria11.

Fortification :

  • 12 « ...in villa et terminis de Montheschoto... aff... in thovo seu vallo dicti loci », ADPO, 3E1/18, (...)
  • 13 « quod dirutum est, et nullum aut modicum comodum dicte elemosine asserebat », ADPO, 3E1/18, fol. (...)

6En 1318, un patuus situé dans le village touche au fossé12. La même année, l'aumônier d'Elne donne en acapte un patuus « détruit » (donc un patuus supporte quelques éléments bâtis : murs, toit ?) et qui n'est d'aucune ou de peu d'utilité à l'aumônerie13. Ce patuus touche d'un côté au mur (de la ville).

  • 14 B. Alart, C.M., t. K2, p. 30, manuel de Gabriel Bolet (A. 108).

7En 1452, un patuum situé à Montescot touche au tou muri sive vallo et est tenu pour l'aumône du chapitre d'Elne14. Il s'agit peut-être du même que celui concédé en 1318.

  • 15 « cum quodam frusto muri olim del castell vell », B. Alart, C.M., t. N2, p. 612, 1591.
  • 16 « ...in quo quidem frusto muri olim erat pons dicti castri coram quo quidem ponte est octium (osti (...)

8A la fin du seizième siècle, un cortale est vendu in loco de Montescot qui touche d'un côté au mur en mauvais état ( ?) du vieux « château »15. Le mur et le « château » semblent bien en état d'abandon. Cecortal touche à des fosses (foveis : ou des fossés, vu le contexte ?) et sur le mur ancien se trouvait le pont du « château » (par-dessus un fossé ?), qui est la sortie de ce cortal, qui a bien l'air de se trouver à l'intérieur de l'ancienne enceinte16. Le « château » ne serait donc probablement que l'ancien village fortifié (castell étant pris au sens de castrum), autour de la cellera.

Structure du village et activités :

  • 17 ADPO, 3E1/18, fol. 23v.
  • 18 1317, ADPO, 3E1/18, fol. 77v.

9Un patuus touche à l'aire (area) de l'aumônerie en 131817. L'aumônier donne en acapte la moitié d'une aire, le cens est d'un carton d'orge et l'intrata de cent sous18.

  • 19 ADPO, 3E1/18, fol. 83r.

10L'aumônier d'Elne donne en acapte en 1318 une petite parcelle de terre à un habitant de Montescot à condition d'y faire une aire ou un jardin, mais pas une maison ou une cabana ou quoique ce soit d'autre de couvert (aliquid aliud cohopertum), ni d'y garder des poules ou aucun autre bétail qui pourrait causer du dommage à l'aumônerie19. Cette parcelle touche de trois côtés à des possessions de l'aumônerie et d'un autre à une rue.

  • 20 ADPO, 3E1/18, fol. 81r-v.

11En 1318, une maison est donnée en acapte avec un patuum contigu, pour un cens de trois punyères d'orge, et une intrata de vingt-cinq livres20. Cette maison avec ce patuum se trouve dans la villa seu in barrio de Monteschoto. Elle touche d'un côté à la maison d'un nommé Domingo et à la rue (via) qui va à la maison de ce Domingo.

Plan et vestiges architecturaux :

12Le plan du village montre les traces d'un regroupement circulaire des maisons autour de l'église.

Synthèse :

13La cellera de Montescot semble bien centrée autour de l'église. Un fossé l'a entourée et elle a été fortifiée sous l'aspect d'un petit castrum villageois. Les mentions tardives sont confirmées par un plan qui témoigne d'une cellera de type classique.

Plan cadastral de Montescot

Plan cadastral de Montescot

Notes

1 D'après A. Cazes, Roussillon sacré, p.44, mais il s'agit de la mention d'un confront de vigne, touchant « Sainte-Marie », dans ADPO, FdF, 12J 24, n° 135.

2 B. Alart, C.M., t. VII, p. 54-55, source d'après B. Alart : doc. n° 32 A, « à l'Université ».

3 B. Alart, C.M., t. P, p. 289, notule de B. Jaufred, n° 39.

4 B. Alart, C.M., t. G, p. 401, notule de G. Caulasser, n° 2231.

5 B. Alart, C.M., t. G, p. 128, d'après la rubrique de Puignau, registre XI, fol. 189r° ; en 1458, y vit un nommé Pierre Riera, senvor de dit castell eo torra.

6 « in posse dicte elemosine ad castrum de Montescoto tuis propriis expensis », B. Alart, C.M., t. O, p. 357-358, archives communales d'Elne.

7 B. Alart, C.M., t. C, p.100, manuel de Pierre Cantallops, 1309-1318, n° 4947 ; original : ADPO, 3 E1/ 18, fol. 75 r°. Le notaire a écrit précisément : « est autem dicta domus intus villam (au dessus : cellariam) de Ortaphano Montescoto ».

8 « retineo tamen quod possimus super dictas parietes dicte domus honerare ex utraque parte », ibidem.

9 ADPO, 3E1/18, fol. 75v.

10 ADPO, 3E1/18, fol. 77r.

11 ADPO, 3E1/18, fol. 77r.

12 « ...in villa et terminis de Montheschoto... aff... in thovo seu vallo dicti loci », ADPO, 3E1/18, fol. 89r.

13 « quod dirutum est, et nullum aut modicum comodum dicte elemosine asserebat », ADPO, 3E1/18, fol. 89v.

14 B. Alart, C.M., t. K2, p. 30, manuel de Gabriel Bolet (A. 108).

15 « cum quodam frusto muri olim del castell vell », B. Alart, C.M., t. N2, p. 612, 1591.

16 « ...in quo quidem frusto muri olim erat pons dicti castri coram quo quidem ponte est octium (ostium : la sortie, l'issue) dicti cortalis », ibidem.

17 ADPO, 3E1/18, fol. 23v.

18 1317, ADPO, 3E1/18, fol. 77v.

19 ADPO, 3E1/18, fol. 83r.

20 ADPO, 3E1/18, fol. 81r-v.

Table des illustrations

Titre Plan cadastral de Montescot
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/1875/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 292k

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter