Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Latour-Bas-Elne

Volltext

1Atiliago, 914, Aziliaco, église Saint-Jacques, 938, ipsa Turre, villa Turris.

Regroupement villageois et celliers :

  • 1 « ecclesiam Sancti Jacobi cum omnibus decimis et primitiis suis, alodiis, et presbiteratu », ADPO, (...)

2En 1109, Ermengaud, évêque d'Elne, donne à son chapitre l'église de Latour, avec ses alleux et le revenu affecté au prêtre1.

  • 2 « Et in unaquaque masada iam dicte ville in honore episcopi, scilicet in quinque, habeat iam dictu (...)

3En 1134, un document mentionne des celliers dépendant de cinq manses tenus pour Arnaud de Latour, mais appartenant au temporel de l'évêque d'Elne2. Il s'agit d'un accord entre l'évêque d'Elne Udalgar et Arnaud de Turri. Il y eut en effet des contentiones entre Arnaud et Udalgar : des tensions, des oppositions, des luttes. On y évoque les vols, les larcins, les extorsions commis par Arnaud et ses hommes contre les dépendants de l'évêque. Un accord est trouvé au sujet des droits de justice, et les biens de l'évêque sont confirmés.

Fortifications :

  • 3 D'après Louis Pellissier, « La chapelle de Vilarasa et le château de Boaça », Montanyes Regalades, (...)

4L'abside de l'église de Latour-Bas-Elne aurait été construite en utilisant une ancienne tour3.

  • 4 B. Alart, C.M., t. C, p. 434-435, manuel d'Antoine Carrères, A 208.

5En 1501, un document évoque le castrum détruit de Latour4.

Communauté villageoise :

  • 5 ADPO, G 46.

6En 1574, une enquête est menée pour établir que le lieu de Latour n'est plus qu'un hameau de quatre à huit maisons au maximum, dont les habitants sont très pauvres5.

Finage et occupation du territoire :

  • 6 B. Alart, C.M., t. O, p. 364 et 428, archives d'Elne.
  • 7 « terrain près d'un bois de vergnes », MLLM.

7Deux pièces de terre vendues en 1308 affrontent in verneta communi hominum de Turri6. Il s'agit sans doute d'une pâture communale7.

  • 8 ADPO, G 45.

8En 1351, un pré donné sur le territoire de Latour se trouve au lieu-dit « el pas del pont de l'ayla », qui touche au ruisseau del Saliner8.

  • 9 B. Alart, C.M., t. A, p. 338, notule de Louis Estève (n° 5027).

9Sur le territoire de Latour (Turri subtus Elna), une terre vendue en 1557 touche à deux routes, l'une qui va de Latour à la civitatem Elne, et l'autre, appelée le cami de Carles (ancienne via Domitia) par laquelle on va à Palau et à Argelès9. Le « chemin de Charlemagne » est toujours visible en ce lieu.

Synthèse :

10Village placé sous la seigneurie directe de l'évêque, Latour-Bas-Elne est sans doute né autour d'une cellera, espace d'immunité et de refuge protégé par l'Eglise. Les châtelains, castlans, chargés de garder la tour, ont cependant tenté de s'approprier les récoltes conservées dans les celliers, comme d'autres revenus qui appartenaient à l'évêché, en particulier ceux des justices. A Latour comme en d'autres lieux, la seule mention que nous possédions des celliers (d'une probable cellera) est contenue dans un acte relatif à un conflit entre autorité ecclésiastique et châtelains.

Plan cadastral de Latour-Bas-Elne

Plan cadastral de Latour-Bas-Elne

Anmerkungen

1 « ecclesiam Sancti Jacobi cum omnibus decimis et primitiis suis, alodiis, et presbiteratu », ADPO, 12 J 25, n°168.

2 « Et in unaquaque masada iam dicte ville in honore episcopi, scilicet in quinque, habeat iam dictus Arnaldus semel in anno manducare ad duos milites et tercium baiulum, sine civada, et non amplius. Et per alium honorem et per cellarios que ipsi homines de ipsis quinque masadis tenent per ipsum Arnaldum, quotcumque homines stent in una quaque de ipsis masadis, inter omnes dent ipsi Arnallo unum multonem magench recipientem in uno quoque anno. », F. Monsalvatje i Fossas, Noticias Historicas, t. 21, ap. n° XXXIV, p. 366-368.

3 D'après Louis Pellissier, « La chapelle de Vilarasa et le château de Boaça », Montanyes Regalades, 1921, p. 122.

4 B. Alart, C.M., t. C, p. 434-435, manuel d'Antoine Carrères, A 208.

5 ADPO, G 46.

6 B. Alart, C.M., t. O, p. 364 et 428, archives d'Elne.

7 « terrain près d'un bois de vergnes », MLLM.

8 ADPO, G 45.

9 B. Alart, C.M., t. A, p. 338, notule de Louis Estève (n° 5027).

Abbildungsverzeichnis

Titel Plan cadastral de Latour-Bas-Elne
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/1865/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 232k

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540