Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Catllar

Confient

Texte intégral

1Le nom de Catllar, Castellanum, cité en 948 (ainsi que son église Saint-André), n'évoque pas un village né d'un château, puisqu'il s'agit d'un toponyme dérivé du nom d'un homme appelé « Castelan ».

Plan et vestiges architecturaux :

2L'examen du plan permet de reconnaître un regroupement auprès de l'église, tout à fait comparable à celui d'Estoher. Il s'agit d'une cellera de dimensions réduites, d'environ quinze pas de rayon, s'expliquant par le peu d'importance de l'église et du village à l'époque de sa constitution.

Communauté villageoise :

  • 1 B. Alart, C.M., t. P, p. 441, ADPO, 1B-205.

3En 1371, Pierre, roi d'Aragon, donne licence à l'université des hommes du lieu de Callano terre Confluentis qui est abbatis SciMichaelis Cuxanensis, de constituer et d'ordonner un ou plusieurs syndics ou procureurs1.

Plan cadastral de Catllar

Plan cadastral de Catllar

Notes

1 B. Alart, C.M., t. P, p. 441, ADPO, 1B-205.

Table des illustrations

Titre Plan cadastral de Catllar
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/1843/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 232k

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter