Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Celleres et la naissance du village en Roussillon

 | 
Aymat Catafau

Deuxième partie. Notices des villages étudiés

Amélie-les-Bains

Autrefois : « Les Bains d'Arles », Vallespir

Texte intégral

1Les Bains, d'origine antique, sont le site du premier monastère Sainte-Marie du Vallespir, cité en 817, puis transféré à Arles-sur-Tech en 934. L'église Saint-Quentin, est citée comme cella auprès du monastère en 869, donc embryon d'église paroissiale pour la population voisine attirée par le monastère.

Fortifications :

  • 1 « promitimus etiam... quod in dicta villa nec castro, sive munitione hominem nec homines vestros, (...)

2En 1237, lors de la cession des Bains d'Arles par l'abbé d'Arles à Nunyo, celui-ci promet qu'il n'accueillera pas d'hommes ou de femmes dépendant de l'abbaye comme nouveaux habitants, ni dans la villa ni dans le castrum sive munitio1. Cette fortification est sans doute l'enceinte du village fortifié.

  • 2 « Ordinaciones... super reparationem turris regie de Balneis et constructionem moenium dicte ville (...)

3En 1307, le gouverneur du Roussillon fait réparer la tour royale des Bains et construire les remparts de la ville, en relation avec les hommes de l'université de cette ville2.

  • 3 B. Alart, C.M., t. XVII, p. 400, notule de Jacques Pla.

4En 1407, Pierre Villar de Saint-Marsal, de la paroisse de Saint-Pierre de la Serra, reconnaît devoir à Guillaume Escriva la somme de 97 livres pour l'achat de trois arrière-dîmes et un vinteno de Saint-Marsal pour une durée de quatre ans. S'il n'a pas réglé cette somme avant la date convenue, il s'engage à se rendre, avec les siens, intus muros et clausuram loci de Balneis et à se livrer en otage in ipso loco et intus eius clausuram3.

Synthèse :

5Les documents concernant Les Bains sont rares, et le plan du village a été profondément remanié. L'ancienne église elle-même a été détruite au xxe siècle, bien que présentant un plan sans doute préroman. Des fortifications il ne semble rien subsister. Le village a pu être d'origine ecclésiale, l'ancienne église paroissiale se trouvant en son centre, près de la vieille place.

Plan cadastral : Les Bains d'Arles (Amélie-les-Bains)

Plan cadastral : Les Bains d'Arles (Amélie-les-Bains)

Notes

1 « promitimus etiam... quod in dicta villa nec castro, sive munitione hominem nec homines vestros, feminam nec feminas vestras advenientes non admittemus ad populandum », B. Alart, Privilèges et titres..., p. 153. Voir aussi Brutails, Etude..., p. 35.

2 « Ordinaciones... super reparationem turris regie de Balneis et constructionem moenium dicte ville », ADPO, 12 J 24, n° 237, p. 58, inventaire d'Agullana copié par F. de Fossa.

3 B. Alart, C.M., t. XVII, p. 400, notule de Jacques Pla.

Table des illustrations

Titre Plan cadastral : Les Bains d'Arles (Amélie-les-Bains)
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/1823/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 363k

© Presses universitaires de Perpignan, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540