Version classiqueVersion mobile

Regards sur le poème muet

 | 
Tony Jappy

Remerciements

Texte intégral

1Je n’aurais jamais pu mener à terme ce projet sans l’aide et la générosité de bon nombre de personnes, que je voudrais mentionner ici.

2Sans visuels, cette introduction à la sémiotique visuelle n’aurait aucun sens. Je suis par conséquent redevable en premier lieu aux photographes qui m’ont permis de me servir gracieusement de leurs images : à Mat Jacob du collectif Tendance floue pour la photo de l’Abbé Pierre reproduite au chapitre trois, au photographe-reporter Philippe Revelli pour l’image extraite de son roman photo salvadorien Le Baiser de la Ciguanaba qui fait partie des exemples du chapitre deux, et enfin à Dany Leriche et Jean-Michel Fickinger pour l’allégorie photographique Virilité du chapitre huit.

3Les détenteurs de droits suivants m’ont eux aussi autorisé à reproduire les images dont ils ont la charge : André De Tienne, responsable du Peirce

4Edition Project, Indianapolis, pour la photographie de Peirce à l’âge de vingt-cinq ans reproduite en couverture de l’ouvrage ; James Woodward de Metro Pictures, New York, pour la photo de plateau sans titre #10 de Cindy Sherman reproduite au chapitre huit ; Federica Brivo et David Galley de l’Agence Photo Scala, Florence, pour l’œuvre de Barbara Kruger, étudiée également au chapitre huit ; le journal Libération pour la “une” sur l’Abbé Pierre citée plus haut ; Charles Grand ; Linda von Nerée de la Michael Stich Stiftung, Hamburg, pour le poster de la campagne contre le sida utilisé au chapitre sept ; Anita O'Brien, responsable, The Cartoon Museum, Londres, qui m’a beaucoup aidé à déterminer le statut des droits afférant à la bande dessinée du chapitre deux ; la Smithsonian Institution pour le portrait d’Abraham Lincoln prise par Mathew Brady et la gravure de Saint Luc de Geoffroy Troy ; Wikipédia Commons, également, pour un certain nombre d’images supplémentaires.

5D’autre part le texte n’aurait pas été ce qu’il est sans l’aide de plusieurs collègues et amis : Pascale Amiot, Marie Grau, Joëlle Réthoré, Olivier Simonin, Jean-Louis Trouillon, Charles Weinstein et une correctrice anonyme hors catégorie ont bien voulu lire des chapitres de l’ouvrage, et m’ont apporté des suggestions précieuses. Janice Deledalle-Rhodes m’a beaucoup aidé avec des questions de détail concernant certains points théoriques.

6Enfin, en plus du Directeur, Paul Carmignani, qui m’a apporté un soutien permanent, deux collègues des Presses Universitaires de Perpignan, Christiane Gratecos, pour ses encouragements constants, et Bernadette Roché, pour ses conseils précieux concernant la mise en forme de l’ouvrage, méritent aussi toute ma gratitude.

7À toutes et à tous, un grand merci. Je suis, bien sûr, seul responsable des éventuelles erreurs qui pourraient subsister.

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search