Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre IV. Éclatement, contestation et recentrage (Seconde moitié du XXe siècle

Chapitre XLIII. La Planète Océan

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

En 2001, J. R Vanney constatait que pendant très longtemps les géographes français s’étaient assez peu intéressés aux étendues marines qui représentent pourtant 70 % de la surface de notre planète. Et il notait que dans son nouvel ouvrage "pour une des premières fois, les fonds marins (étaient) étudiés en continuité avec les reliefs émergés".1 Le souci de continuité géomorphologique entre continents et océans a pour corollaire la continuité hydrologique, puisque dans l’Océan s’achève (et recommence) le cycle de l’eau évoqué dans les chapitres précédents.

Comme la limnologie, mais à une toute autre échelle, l’océanographie, on le sait, comprend trois grandes parties :

  1. La morphologie sous-marine et littorale qui étudie le relief des bassins océaniques et de leurs marges.
  2. L’hydrologie marine qui analyse les propriétés physico-chimiques de l’eau, et ses mouvements.
  3. La vie sous-marine dont les géographes laissent généralement l’étude aux biologistes.

Au contact de l’océan et des continents, l...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540