Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre IV. Éclatement, contestation et recentrage (Seconde moitié du XXe siècle

Chapitre XXXVI. Principes, méthodes et techniques de la nouvelle géomorphologie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On comprendrait mal l’essor de la géographie physique après 1950 si l’on ne tenait pas compte de la floraison de textes théoriques qui ont durablement orienté les recherches. Pendant longtemps, les géographes français ne s’étaient guère interrogé sur la nature de leur discipline, sur ses méthodes, ses différentes composantes et ses relations avec les autres sciences. L’"inquiétude épistémologique" n’était pas leur fait et ils suivaient docilement les voies ouvertes au début du siècle par Vidal de la Blache et de Marronne. À peu près seul, H. Baulig1 s’efforçait de donner à la morphologie des cadres conceptuels rigoureux, ce qui explique sans doute le crédit exceptionnel dont jouissait cette branche de la géographie.

Après la deuxième guerre mondiale, les choses changent rapidement et l’on passe presque de l’indigence à la surabondance épistémologique. Les ouvrages généraux sur la nature de la géographie se multiplient avec A. Meynier (1969), P. George (1970), J. Beaujeu-Garnier (1971...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540