Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre IV. Éclatement, contestation et recentrage (Seconde moitié du XXe siècle

Chapitre XXXV. La fin des pénéplaines ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La critique du système de Davis devient une "figure imposée" pour la plupart des géomorphologues qui travaillent après 1950. On reproche tout à la fois au géographe américain son anthropomorphisme, son idéalisme et le caractère déductif de ses raisonnements. La pénéplaine, pièce maîtresse du système, n’est-elle pas une vue de l’esprit, un "type-idéal", jamais véritablement réalisé ? Et le cycle dérosion, avec ses stades successifs, calqués sur les âges de l’homme, n’évoque-t-il pas une sorte d’éternel retour, emprunté aux mythologies primitives ?

L’offensive anti-davisienne se développe sur plusieurs fronts. Quelle est l’efficacité réelle de l’érosion dite normale ? Est-elle capable d’engendrer, sinon des pénéplaines, du moins des aplanissements ? Quelle est alors l’origine des surfaces d’érosion dont l’existence est indiscutable ? Faut-il parler de pédiplanation, ou plus généralement, doit-on invoquer d’anciens systèmes d’érosion plus efficaces, tropicaux ou périglaciaires, qui aur...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540