Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre III. La géographie physique universitaire ou Le règne de de Martonne (Première moitié du XXe siècle)

Chapitre XXXIV. Le métier de géographe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Science depuis l’Antiquité, la géographie devient au xxe siècle un métier aux aspects fort variés. Nous voudrions, dans ce chapitre "transversal" qui clôt la période 1900-1950, insister sur certaines pratiques qui caractérisent les géographes français et évoquer certains événements qui ont pu les marquer profondément.

Rappelons d’abord le goût pour le concret, le factuel, l’empirisme ambiant qui éloigne nos compatriotes de l’esprit de système. Cette tendance se manifeste par le culte du terrain, c’est-à-dire du contact direct avec tous les phénomènes physiques et humains dont la terre est le support. Voyageant relativement peu hors des frontières, nos géographes sont en revanche des excursionnistes fervents qui arpentent infatigablement les "pays" et provinces de l’hexagone. A la même époque, cependant, l’avion révolutionne la vision traditionnelle de la terre et de Martonne sera l’un des premiers en France à comprendre le caractère irremplaçable de la photographie aérienne en géogra...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540