Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre III. La géographie physique universitaire ou Le règne de de Martonne (Première moitié du XXe siècle)

Chapitre XXXII. L’hydrologie continentale entre science pure et science appliquée

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant d’être une science, l’hydrologie a été un ensemble de techniques. On sait que les ingénieurs italiens de la Renaissance se sont efforcés de protéger les populations contre les caprices des fleuves, tout en mettant les eaux courantes au service de l’homme : irrigation, navigation, énergie hydraulique... Et il apparaît vite que pour construire des barrages, des digues, des canaux, il faut connaître le comportement des cours d’eau, comprendre les variations saisonnières de leur écoulement, les causes de leurs crues et de leurs basses eaux...

A une époque plus récente, nous avons vu (chap. XV, 1.) que les travaux de Belgrand et de ses successeurs avaient pour objectif principal la protection de Paris contre les inondations. Au début du xxe siècle, les préoccupations pratiques demeurent essentielles mais une hydrologie universitaire plus désintéressée se développe avec, en figure de proue, Maurice Pardé. La France, cependant, comble difficilement son retard face à l’Italie, berceau ...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540