Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre III. La géographie physique universitaire ou Le règne de de Martonne (Première moitié du XXe siècle)

Chapitre XXII. De Martonne et ses contemporains : La morphologie cyclique jusqu’en 1920

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un an avant la publication de sa thèse, de Martonne fait paraître un article fondamental sur la pénéplaine bretonne (1906). Peu après, c’est le Massif Central qui devient avec Demangeon, Briquet et A. David le domaine de prédilection des davisiens français. Outre la recherche des pénéplaines, la morphologie s’oriente vers l’étude des réseaux hydrographiques (Vacher, Passerat...) et sur le délicat problème des terrasses alluviales (Lamothe, Depéret...). Sur le plan méthodologique, E. de Margerie lance un ambitieux programme d’étude du tracé des cours d’eau français dans leurs rapports avec les facteurs géologiques.

1. Le printemps des pénéplaines

1. 1. La pénéplaine bretonne

De Martonne s’est intéressé à la plupart des massifs anciens européens (Massif Central français, massif schisteux rhénan, massif bohémien, Lysa Gora...) mais c’est dans le Massif Armoricain qu’il a fait ses premières armes lors de son séjour à Rennes (1899-1905)1. L’article de 1906 a été écrit à la suite de la premi...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540