Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre II. De la dispersion à l’unification (Seconde moitié du XIXe siècle)

Chapitre IX. L’offensive des topographes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Topographie a des sens très variés au xixe siècle, ou plus exactement, ce terme prend des significations différentes tout au long de la période1. Au début du siècle, suivant la tradition classique, la topographie est la description détaillée d’une petite portion de la surface terrestre. Elle s’oppose ainsi à la chorographie, étude d’une région ou d’un état, et à la géographie, description de la terre entière. Puis, sans doute sous l’influence des ingénieurs géographes, le terme désigne la branche de la cartographie qui s’occupe de la représentation des formes du terrain. Ainsi, parle-t-on de "carte topographique". Dans les années 1870 - 1880, se développe en France une école de topographes pour qui la topographie est la base même de la géographie quand elle ne confond pas avec elle. Enfin, à la fin du siècle, par glissement sémantique, topographie devient synonyme de relief, autre néologisme emprunté à la sculpture2. On pourra parler de "topographie glaciaire" ou "volcanique".

Nous d...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540