Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une histoire de la géographie physique en France (XIXe - XXe siècles)

 | 
Numa Broc

Livre I. Dans le sillage de Humboldt (Première moitié du XIXe siècle)

Chapitre IV. Géologues et ingénieurs à la rescousse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’attitude frileuse des géographes, leur refus de passer du stade descriptif au stade explicatif, ne risquent-ils pas de faire à jamais de la géographie une sorte de sous-science ? Élie de Beaumont le pense : "La géographie telle qu’elle est ordinairement présentée... considère le surface du globe d’une manière purement extérieure... Presque jamais elle ne cherche à pénétrer au-dessous de la terre végétale. Cette limite que la géographie a rarement franchie n’est pas déterminée par la nature des choses ; elle empêche de saisir un grand nombre de rapports remarquables." (Explication de la carte géologique de la France, 1841)

Outre la position de principe des géographes, il y a entre eux et les géologues une opposition culturelle. Malte-Brun ou Cortambert sont ce qu’on appelait, au xviiie siècle, des "géographes de cabinet". Le renouveau de la géographie physique ne pouvait venir que d"‘hommes de terrain" plus proches des sciences de la Nature que des Belles-Lettres. Sur le long chemin...

© Presses universitaires de Perpignan, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540