Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Poétique de la collection au xixe siècle

 | 
Dominique Pety

Une narratologie de l’objet

Une narratologie de l’objet

Texte intégral

1Par le truchement du document, on a vu la collection imposer ses objets à l’histoire, et ceux-ci, dans la résurrection du passé, ont déployé leurs pouvoirs. Dans le roman, déjà rencontré comme histoire du présent, la collection manifeste aussi sa prégnance. En considérant le genre romanesque, non plus dans ses positionnements théoriques, mais dans sa mise en œuvre narratologique, on voudrait analyser les dispositifs qui se mettent en place sous l’effet de la promotion culturelle des objets au xixe siècle, particulièrement dans la valorisation symbolique qu’opère la collection. Nous restreindrons l’analyse aux romans thématisant la collection, mais pour étudier les mutations méthodologiques, structurelles et stylistiques avec lesquelles cette thématisation nous semble être en rapport. Nous tenterons de dégager un modèle romanesque inspiré par la collection, qui puisse être emblématique des évolutions formelles du genre au cours du siècle, et qui reflète une problématique essentielle sur le plan culturel, à savoir la gestion symbolique de la prolifération matérielle.

2Nous essaierons de voir d’abord comment la collection, art subtil de l’observation, s’impose comme métaphore de l’écriture romanesque. Nous étudierons ensuite comment la collection, dans son contenu matériel, importe dans le roman une thématique complexe de l’objet, et essaie d’en organiser la gestion, au niveau de l’intrigue, dans le déroulé chronologique, au niveau du décor, dans l’organisation de l’espace. Nous verrons enfin comment la collection comme modèle formel influe sur la forme romanesque, sur le plan structurel comme sur le plan stylistique.

3Cette analyse de l’évolution romanesque contribuera en outre à l’histoire des représentations de la collection, et à l’histoire de la pensée, dans sa structuration autour de systèmes d’objets.

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540