Version classiqueVersion mobile

Le rire moderne

 | 
Alain Vaillant
, 
Roselyne de Villeneuve

Le rire et les spectacles

Zola et le rire de Labiche

Silvia Disegni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

LE NATURALISME, LE THÉÂTRE ET LE RIRE

À en juger par les réflexions des naturalistes sur le rire au théâtre, c’est bien souvent la lecture du texte écrit qui détermine le jugement critique. Tout se passe comme si les pièces, pour être reconnues comme comiques, devaient passer l’épreuve de la publication et de la lecture. Ainsi, c’est surtout à partir de la publication de son Théâtre complet, à partir de 1878, que Labiche s’attire des appréciations positives de Zola et de Daudet, au même titre que, cette fois pour le roman-feuilleton, Paul Féval et Paul de Kock obtiennent les éloges de Vallès et du même Zola. De tels jugements paraissent en rupture avec le réalisme-naturalisme, dont la poétique est aux antipodes d’une littérature jugée facile, invraisemblable, extravagante, fruit de l’imagination, de la simple « fantaisie », comme on disait alors, de l’excès, voire du rire3. S’agit-il d’une contradiction ou d’une tension ? Étant donné l’étendue du sujet, je me suis ici limitée aux réa...

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search