Version classiqueVersion mobile

Jean Carbonnier. L’homme et l’œuvre

 | 
Raymond Verdier

Avant-propos

Raymond Verdier

Texte intégral

1Les écrits de Jean Carbonnier, publiés en octobre 2008 à l’occasion du centenaire de sa naissance et rassemblant de nombreux textes rares, introuvables, inédits, entre 1933 et 2003, ont fait découvrir à de nombreux enseignants et chercheurs l’ampleur et la profondeur d’une pensée humaniste, à la confluence des différents champs de la normativité et des disciplines collatérales des sciences juridiques.

  • 1 . *Ont alors eu lieu le 10 octobre le colloque La pensée juridique de Jean Carbonnier organisé par (...)

2Plusieurs rencontres consacrées à différents aspects de son œuvre1 ont alors eu lieu. L’université de Paris Ouest Nanterre La Défense a, pour sa part, organisé un colloque les 7 et 8 novembre : Jean Carbonnier. Le droit, les sciences humaines, sociales et religieuses.

3Nous avons ainsi dû faire appel d’un côté à des juristes privatistes, publicistes, comparatistes et internationalistes et de l’autre, à des historiens, sociologues, psychologues, linguistes, ethnologues, philosophes et théologiens. Ce sont les Actes de ce colloque que nous publions.

4En première partie, chercheurs et enseignants, magistrats et avocats témoignent de son humanité et son humilité, de son humour et sourire malicieux, de sa courtoisie et disponibilité, de son ouverture à l’autre et aux sociétés autres, proches et lointaines, de son immense savoir dans les sciences humaines, sociales et religieuses…

5La partie centrale regroupe en cinq chapitres l’ensemble des contributions.

Droit, non-droit, infra-droit

6Le pédagogue mettant le droit à distance pour mieux le comprendre à partir de ce qu’il n’est pas – les autres systèmes normatifs – et se refusant à la scolarisation des études universitaires (J. Domenach).

7L’anthropologue tissant des liens entre le droit, la sociologie et la religion, à partir des récits mythiques et des archétypes mythico-religieux (M. Carbonnier).

8Le psychologue prenant en compte la réalité à la fois rationnelle et irrationnelle du droit, les catégories affectives du non-droit et recourant au langage des métaphores (J. Périn et F. S. Nisio).

9Le sociologue délimitant les espaces de non-droit et distinguant les différentes régulations normatives allant de l’autorité à la contrainte (R. Ricci et J.-P. Baud).

Droit et littérature

10L’écrivain, au penchant incoercible à la poésie, voyant « l’humanité juridicisée » avec ses contradictions sociales et tout ce que le droit ne peut pas dire des autres modes de régulation et des « figures du Juste » politique, éthique et religieux, en rébellion contre les violences de la loi (C. Biet, D. Salas, A. Teissier-Ensminger).

Droit et histoire

11Dans les institutions gréco-romaines, le non-droit eut ses temps et ses lieux (A. Helmis et E. Chevreau). Le Digeste fut pour Jean Carbonnier un trésor d’idées (R.-M. Rampelberg) et le Code Napoléon, à la jonction des deux histoires de l’Ancien Droit monarchique et du droit révolutionnaire, lui fut un modèle dans sa recherche d’une politique juridique de coexistence pacifique pour un nouveau droit de la famille (J.-F. Niort).

Droit, sociologie, ethnologie

12À la suite d’études d’impact, le sociologue put observer les pressions à courte vue des intérêts immédiats et anticiper les effets incidents de la loi, sa « retombée en dehors de la cible ». (D. Bourcier). Il initia des études de socialisation juridique dans différentes cultures (C. Kourilsky).

13La pensée normative s’exprimant de différentes manières et la juridicité prenant des formes variées, Jean Carbonnier prit toute la mesure des violences de l’acculturation juridique et de la résistance des institutions endogènes au temps colonial (R. Lafargue et G. Nicolau).

14Pour le sociologue du droit la coutume est une force de la nature, le mythe, un support de la règle de droit, le jugement, une source de droit, et la loi une notion naturellement religieuse. (E. Rude-Antoine et D. Terré).

Des droits parmi d’autres

15Le grand réformateur du droit civil de la personne et de la famille, après avoir sondé l’opinion publique dans une nation socialement et culturellement diversifiée, opéra dans les années 65-75 une révolution tranquille en mettant en œuvre les principes fondamentaux d’égalité et de liberté par un art de l’équilibre et du compromis. Trois contributions sont consacrées à l’étude de son héritage (A. Danis-Fatôme, M. Douris, F. Niboyet).

16Le philosophe interrogatif, tout en restant attaché aux trois piliers traditionnels de l’ordre juridique, Famille, Contrat, Propriété, ne manqua pas d’ajouter à Flexible droit lors de sa septième édition en 1992 un Titre IV à la troisième partie : « Et la Monnaie ? ». N’est-elle pas ce noud par excellence où le droit et l’économie s’amalgament. Et de souligner tout l’intérêt de l’analyse économique du droit, permettant notamment de mesurer le coût du droit (G. Royer).

17Le chroniqueur de jurisprudence pendant vingt ans à la Revue trimestrielle de droit civil, observateur attentif des situations concrètes, fut un analyste clairvoyant des spécificités du droit du travail, tant dans le domaine des relations collectives, que dans celui des relations individuelles : à propos du rapport entre la grève et le salaire, il considéra la grève comme une liberté et un véritable droit privé opposable à l’employeur et le salaire, non pas tant comme la contrepartie de la prestation de travail que comme celle de la subsistance du salarié (J. -M. Verdier).

18À l’encontre du monisme des dogmatiques confondant le droit et l’état, son hypothèse du pluralisme juridique lui fit prêter une particulière attention à la pluralité de droits concurrents sur un même territoire, comme on en rencontre au Liban, où la structure confessionnelle de la société se traduit par l’égalité entre tous les ordres juridiques (N. El Hage).

19L’acculturation globale entraînant une mutation de culture suscite les plus fortes résistances. Tel fut le cas de l’Iran dans la première moitié du XXe siècle : à la suite de la résistance imamite, le mariage temporaire fut maintenu et dès l’avènement de la République Islamique en 1979, le port du voile, interdit en 1936, fut de nouveau obligatoire (S. Marin).

20Des droits venus d’ailleurs, de nulle part, sans racines historiques, élaborés par des organismes internationaux et conçus à partir de principes abstraits, ne pouvaient que susciter le doute juridique chez un historien-sociologue des institutions, pour qui « une loi n’est pas seulement un texte avec les juges et les praticiens qui l’appliqueront mais aussi le peuple auquel on prétend l’appliquer ».

21Aussi la présence de l’Europe législative dans l’espace français ne pouvait-elle, même chez un esprit récusant le nationalisme et ouvert à tout, que provoquer une prudente réserve à l’égard d’une supra-nationalité pouvant conduire à l’infra-nationalité de notre droit français. (E. Decaux).

22La troisième partie rassemble des études sur trois auteurs qui avaient retenu plus spécialement l’attention de Jean Carbonnier, Léon Petrazycki, Lucien Lévy-Bruhl et Michel Villey, un entretien avec Anna de Vita, la traductrice italienne de Flexible droit, et Le droit n’est pas cet absolu dont souvent nous rêvons, consacré à la vie et l’œuvre du doyen par deux conservateurs de la Bibliothèque Cujas, F. Hurenville et S. Dalmon.

23En Annexes : biographie, textes rares et inédits.

Notes

1 . *Ont alors eu lieu le 10 octobre le colloque La pensée juridique de Jean Carbonnier organisé par l’ENM et l’association française pour l’histoire de la Justice et, les 5 et 6 novembre, le colloque organisé par la Bibliothèque Cujas au Palais du Luxembourg: Jean Carbonnier, Art et science de la Législation. Plusieurs des contributions consacrées à l’héritage du doyen dans le travail législatif et au rayonnement de sa pensée en France et à l’étranger doivent paraître dans les publications du Sénat.

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search