Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’Esthétique du livre

 | 
Alain Milon
, 
Marc Perelman

Présentation des auteurs

Texto completo

1Marie Akar est titulaire d’une Maîtrise des arts et de la culture, option métiers du livre (Université Paris Ouest Nanterre La Défense). Elle est actuellement éditrice free-lance. Elle travaille sur l’art de la reliure aujourd’hui. Elle collabore régulièrement à la revue Arts et métiers du livre. Derniers articles parus : « Alain Taral ou l’art de relier le livre et le bois » ; « Anne Giordan et la reliure : l’éclectisme d’une artiste de talent » ; « L’atelier Habiller le livre », contribution au catalogue de l’exposition « 69 reliures de création par Sanchez Alamo » (2008) à la librairie Privat.

2Soufian Al Karjousli est Docteur en Arabe, Linguiste et islamologue. Enseignant d’arabe, Université de Nantes : en 2008, « Quelle place pour les caricatures dans le monde arabo-musulman ? », in Gardes Jean-Claude, Doizy Guillaume (dir.), Caricature et Religion(s) Ridiculosa 15, Brest, p. 445-458 ; en 2008, « Les traductions au cœur des enjeux sur la diffusion des connaissances le long des routes de l’Orient », in Proceedings, XVIII FIT World Congress (Congrès mondial de la Fédération Internationale des Traducteurs), Translation and Cultural Diversity, 4-7 août 2008, Shanghai, Foreign Languages Press, Shanghai, China, CDRom ; en 2007, « L’effacement de la polysémie dans la langue arabe : les couleurs dans le Coran comme base de stéréotypage », in Boyer Henri (dir.), Stéréotypage, stéréotypes : fonctionnements ordinaires et mises en scène, Paris, L’Harmattan, tome 4 ; en 2006, La polysémie et le Coran, Lille, Éditions Diffusion Anrt, Thèse à la carte ; en 2005, « Le discours institutionnel dans le monde arabe : entre religieux et politique », in Schuwer Martine (dir.), Parole et pouvoir, enjeux politiques et identitaires, Rennes, PUR.

3Pierre Banos est éditeur (directeur adjoint des éditions Théâtrales). Il a soutenu en 2008 un doctorat de Théâtre de l’université Paris Ouest Nanterre La Défene, Biet Christian (dir.) : L’Édition théâtrale aujourd’hui : enjeux artistiques, politiques et économiques. Il y explore un secteur éditorial peu observé par la recherche en analysant l’actualité de ce dernier (historique, production, lignes éditoriales), en travaillant l’économie du livre de théâtre (production, fabrication, vente, soutiens institutionnels, public, relais médiatiques) et, enfin, en s’interrogeant sur l’existence et le rôle de l’éditeur de théâtre (son travail « littéraire » de mise en livre, son impact sur l’assemblée théâtrale).

4Articles : « L’édition de théâtre aujourd’hui » in Le Théâtre côté texte, Ariane Ferry et Florence Naugrette (dir.), Revue d’Histoire du Théâtre, à paraître en 2009) ; notice « Édition Théâtrale » in Dictionnaire du théâtre, Michel Corvin (dir.), Bordas, 4e édition, 2008.

5Javier Bassas Vila est le traducteur en espagnol de plusieurs ouvrages de philosophie contemporaine française (J.-L. Marion, J.-L. Nancy, J. Derrida, C. Malabou entre autres) et dirige la collection « Essai » chez Ellago ediciones (Espagne). Il est chercheur du Ministère espagnol (Mae-Aeci 2007/09) et rédige sa thèse sur le langage phénoménologique chez E. Husserl et J.-L. Marion. Au croisement de la phénoménologie, de l’esthétique et de la critique littéraire, il a récemment publié : « La description des ruines et le phénomène saturé » dans Protée, vol. 35, et « Le soi dans l’écriture de Husserl: la bildliche Rede et la comme-thèse », dans Phénoménologies de l’écriture de soi, Éditions de l’Université de Dijon.

6Olivier Bessart-Banquy est un ancien élève de l’Asfored, le centre de formation professionnelle du Syndicat de l’édition. Il a travaillé des années à Paris en tant qu’éditeur. Docteur en Sorbonne, il est maître de conférences à l’université de Bordeaux III où il enseigne l’histoire du livre et les pratiques éditoriales dans le cadre de la plus ancienne formation universitaire aux métiers du livre, fondée par Robert Escarpit. Coauteur du volume sur L’Édition française depuis 1945, paru au Cercle de la librairie sous la direction de Pascal Fouché, il est directeur des Cahiers du livre et a fait paraître en 2009 La Vie du livre contemporain, Étude sur l’édition littéraire 1975-2005 chez Du Lérot éditeur, en coédition avec les Presses universitaires de Bordeaux.

7Barbara Bohac est une ancienne élève de l’École Normale supérieure ; elle enseigne à l’Université d’Artois. Spécialiste de la poésie de la seconde moitié du xixe siècle et de questions esthétiques, elle publie Mallarmé et l’esthétique du quotidien aux éditions Garnier. Elle est chargée de la rubrique « L’Œil et l’esprit » de la revue Philosophie Magazine.

8Serge Chamchinov est chercheur, artiste peintre, concepteur d’une centaine de livres d’artiste. Diplôme 2006 de Docteur ès Lettres de l’université Paris-8 (Vincennes-Saint-Denis), postdoctorant associé à l’équipe « Genèse des formes » de l’Institut des Textes et Manuscrits Moderne (ITEM) à Paris. Intervenant aux colloques franco-russe sur la critique génétique (ITEM-IMLI : 2000, 2001, 2002). Participant d’un grand nombre de salons internationaux du livre d’artiste (Paris, Bruxelles, Francfort, etc.).

9Marie de Boüard est née en 1982. Marie de Boüard est l’auteur d’un mémoire sur « Les espaces d’exposition imprimés », réalisé dans le cadre du Master de recherche en Esthétique de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Elle s’intéresse particulièrement aux revues gratuites qui donnent carte blanche à des artistes, telles que Rien, point d’ironie, ou encore le Journal Officiel de la République Bananière auquel elle contribue régulièrement. En 2008, elle publie deux articles à ce propos dans le catalogue d’exposition Revues d’artistes, une sélection. Membre du comité de lecture de la revue 2.0.1, revue de recherche sur l’art du xixe au xxie siècle ; elle est aussi commissaire de l’exposition Curating Degree Zero Archive à Paris en 2007, qui présente un fonds documentaire de plus de 1 000 ouvrages sur l’art contemporain. Marie de Boüard est actuellement administratrice et chargée de production des expositions à l’abbaye de Maubuisson, site d’art contemporain du Val d’Oise.

10Olivier Deloignon est docteur en histoire de l’art et de la typographie. Responsable de l’option design à l’École supérieure d’art Le Quai de Mulhouse, chargé de cours à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg (option communication visuelle), conférencier. Commissaire d’expositions consacrées au livre comme Les maîtres des ombres et de la lumière à Anvers, Rhapsodies indiennes à Mulhouse et le cycle annuel Beautés cachées à Strasbourg… Auteur d’articles scientifiques dont « Geofroy Tory et l’architecture livresque » dans le Dictionnaire encyclopédique du livre, tome 3, à paraître ; « Noiret coulouré » dans les actes du colloque Les Rapports des arts monochromes et de la couleur ; « L’envers du miroir, le livre comme art de l’espace architecturé » dans les actes du colloque Le Livre et l’architecte ; « L’Avant-garde typographique au début du xxe siècle » dans La Typographie du livre français ; « Maistre Geofroy Tory… » dans les actes du colloque La Construction savante

11Cyril Devès est Doctorant en histoire de l’art à l’université Lumière Lyon 2 avec pour sujet : Une figure emblématique dans les arts du xixe siècle en France : don Quichotte. Depuis avril 2006, conseiller scientifique pour la base de données sur Internet El banco de imágenes del Quijote : 1605-1905, du Centro de Estudios Cervantinos de Madrid (José Manuel Lucìa Megias, directeur du projet). Son objectif est de réunir l’ensemble iconographique issu des éditions illustrées du Don Quichotte de Cervantès des différents pays. Site Internet : www.qbi2005.com. Contributions : « Panorama de la ilustración en Francia en el siglo XIX » ; « Édouard Zier : pintor e ilustrador » ; « Édouard Zier : catálogo de obras », El Quijote inédito de Édouard Zier. Una mirada recuperada, Expo. Madrid, Real Fábrica de Tapices, septembre 2007. Catalogue édité par José Manuel Lucía Megías, Madrid, Sial Ediciones, 2007, p. 15-75.

12François Fossier, né en 1950, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Lyon, est chartiste, ancien membre de l’École française de Rome. Il a exercé ensuite les fonctions de conservateur au cabinet des Estampes de la BnF et publié plusieurs ouvrages dans ce domaine. Il vient d’éditer en ligne la totalité de la correspondance des directeurs de la villa Médicis au xixe siècle et prépare un ouvrage sur le phénomène de la décadence dans les arts.

13Nathalie Gibert-Joly est agrégée de Lettres Modernes. Elle enseigne depuis dix ans dans un lycée. Doctorante à l’université du Maine : travaux consacrés à l’édition critique de la correspondance inédite de Jean Bruller-Vercors. Publication dans des actes de colloques : « Jean Bruller-Vercors : se dire pour dire », in Lalies, n° 28, Presses de l’ENS-Éditions rue d’Ulm, août 2008 ; « La Quinzaine critique de Pierre de Lescure », colloque « Revues modernistes et politique 1900-1939 » à l’université du Maine les 6-8 juin 2008 (à paraître) ; « Jean Bruller-Vercors : entre silences épistolaires et contraintes génériques », colloque « Épistolarité et généricité » à l’université de Nice les 23 et 24 octobre 2008 (à paraître) ; « Quand le fantôme d’Edgar Poe plane sur l’œuvre de Jean Bruller-Vercors: résonances artistiques, frontières transgénériques », colloque « POEtiques » à l’université de Nice les 22 et 23 janvier 2009 (à paraître). Autres articles : « Jean Bruller-Vercors, un homme coupé en tranches », in La Faute à Rousseau, n° 4, février 2008 ; « La bibliothèque dans Le Silence de la mer, un espace symbolique », in Conserveries mémorielles, n° 5, octobre 2008 : http://www.celat.ula-val.ca/​histoire.memoire/​no_5.htm.

14Sandrine Guignard est titulaire d’un doctorat de philosophie à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense : « Le problème philosophique de la conscience chez Dostoïevski ». Thèse publiée en 2004. Le travail de recherche porte sur le phénomène de néantisation de la conscience d’objet par ce qui la fonde et la déborde toujours déjà : le corps. Cette lecture de la conscience relativement à son originel et indéfectible ancrage dans l’organique permet d’appréhender le corps à partir des états d’accaparement, de possession et de fascination comme événements constitutifs du Soi, du rapport au monde, à autrui et au langage que la corporéité impose.

15Alain Kerhervé est agrégé d’anglais, maître de conférences à l’université de Brest. Ses travaux de recherche concernent la théorie et la pratique de l’épistolaire. Il a consacré plusieurs communications et articles aux manuels anglais d’apprentissage de l’écriture de lettres ; il a publié un ouvrage sur Mary Delany, épistolière anglaise du xviiie siècle (L’Harmattan, 2004). Il est membre de la Société d’études anglo-américaines des xviie et xviiie siècles et appartient à l’Équipe d’Accueil 4249 (HCTI) à l’Université de Brest (UEB).

16Cédric Lesec est Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA). Il prépare actuellement une thèse de doctorat d’histoire de l’art contemporain sous la direction de Ségolène Le Men et de Victor Stoichita sur le thème de l’image de l’artiste dans l’atelier au xixe siècle à l’Université de Paris Ouest-Nanterre La Défense et l’Université de Fribourg (Suisse). Il s’intéresse également à l’Art sacré au xxe siècle et plus particulièrement aux relations qu’il entretient avec la photographie. Ces recherches sur l’histoire des éditions Zodiaque se poursuivent et ont donné lieu à un article paru dans la Revue de l’art en 2007. Parallèlement, il travaille à la publication de la correspondance du Père Couturier.

17Frédéric Marteau est professeur de lettres modernes dans le secondaire et docteur de l’université Paris 8 en langues et littératures françaises, après avoir soutenu une thèse intitulée : Le Dess(e)in de l’écriture. Une poétique de la lecture – Paul Celan et Charles Racine. Ses recherches portent principalement sur les littératures françaises et allemandes de la deuxième moitié du xxe siècle ; il a publié divers articles, notamment sur S. Beckett, F. Ponge, G. Perec, E. Jabès, A.-M. Albiach, T. Bernhard ou Paul Celan. Il a présenté à deux reprises des poèmes inédits de Charles Racine dans la revue Po&sie. Ses recherches le portent également vers des questions esthétiques (notamment vers le cinéma) et plus spécifiquement vers une réflexion sur les relations qu’entretiennent l’image et le texte.

18Alain Milon est Professeur de philosophie esthétique des Universités, université Paris Ouest Nanterre La Défense. Directeur des Presses universitaires de Paris Ouest. Derniers ouvrages publiés : Violence et écriture : la fêlure du cri, Paris, Les Belles lettres, « Encre marine », 2010 ; Bacon, l’effroyable viande, Paris, Les Belles Lettres, « Encre marine », 2008 ; Levinas Blanchot : penser la différence, Paris, coédition Unesco/Presses Universitaires de Paris Ouest, Hoppenot E. et Milon A. (dir.), 2008 ; Dictionnaire du corps, Paris, Presses Universitaires de France, Marzano M. (dir.), 2007 ; Le Livre et ses espaces, Perelman M. et Milon A. (dir.), Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2007 ; L’Écriture de soi : ce lointain intérieur. Moments d’hospitalité littéraire autour d’Antonin Artaud, La Versanne, Encre Marine, 2006 ; La Réalité virtuelle. Avec ou sans le corps, Paris, Autrement, « Le corps plus que jamais », 2005 ; Contours de lumière : les territoires éclatés de Rozelaar Green. 40 ans de voyages en pastels et dessins, Paris, Draeger, 2002 ; L’Art de la Conversation, Paris, PUF, « Perspectives critiques », 1999 ; L’Étranger dans la Ville. Du rap au graff mural, Paris, PUF, « Sociologie d’aujourd’hui », 1999 ; La Valeur de l’information : entre dette et don, Paris, PUF, « Sociologie d’aujourd’hui », 1999. À paraître en 2010, Blanchot et la philosophie, E. Hoppenot et A. Milon (dir.), Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2010.

19Brigitte Ouvry-Vial (Ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de Lettres, Ph’D Columbia University) est Professeur à l’université du Maine. Directrice éditoriale et littéraire (Éditions L’Inventaire, Paris), elle publie des ouvrages d’artistes, récits et recueils de poèmes de littérature étrangère contemporaine. Membre de SHARP (Society for History of Authorship, Readership and Publishing) et de l’IRSCL (International Research Society for Children’s Literature), elle a fondé et anime (avec A. Réach Ngo, UHA) le groupe GEST (Geste Editorial, Situations, Théorie). Auteur de nombreux travaux sur l’œuvre d’Henri Michaux, notamment Henri Michaux, L’Insubordination faite Plume, Lyon, La Manufacture, 1989, elle s’intéresse à la question de l’interprétation éditoriale des textes littéraires et a récemment publié (« Le Savoir lire de l’éditeur ? Présupposés et modalités », in Figures de l’éditeur, LabSic, Éditions Nouveau Monde, 2005 ; « Performance du texte dans le livre ou le rôle de l’éditeur dans son accomplissement », in Textes en Performances, actes du colloque, Cernet, Métis Presses, Genève, 2007) ; « L’Acte éditorial : Vers une théorie du geste », in Communication et langages, n° 154, décembre 2007. Un ouvrage à paraître : L’Acte éditorial. Publier à la Renaissance et aujourd’hui, Ouvry-Vial Brigitte et Réach Ngo Anne (dir.), Paris, Garnier, « Classiques Garnier », 2009.

20Marc Perelman, architecte DPLG de formation, est actuellement Professeur en esthétique à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il a créé et dirigé Les Éditions de la Passion de 1986 à 2004. Aux éditions Verdier, il est le directeur de la collection « Art et architecture » (70 titres). Parmi ses publications : Urbs ex machina, Le Corbusier (le courant froid de l’architecture), Paris, Les Éditions de la Passion, 1986 ; Giulio Carlo Argan (1909-1992). Historien de l’art et maire de Rome (avec Irene Buonazia), Paris, Les Éditions de la Passion, 1999 ; Le Football, une peste émotionnelle (avec Jean-Marie Brohm), Paris, Gallimard, « Folio Actuel », 2006 ; Le Livre et ses espaces, Milon Alain et Perelman Marc (dir. ), Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2007 ; Le Sport barbare. Critique d’un fléau mondial, Paris, Michalon, 2008 ; L’Ère des stades, Gollion, Infolio, 2009.

21Benoît Tane, ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes, enseigne la littérature comparée à l’université de Toulouse-Le Mirail (« Lettres, Langages et Arts », EA 4152). Auteur d’une thèse, à paraître, sur le roman illustré au xviiie siècle, il travaille notamment sur les relations du texte et de l’image, dans une double perspective : les liens de la littérature avec ses formes et supports matériels, et le fonctionnement de la fiction. Il a publié une édition de Clarisse Harlove, d’après Richardson, dans la traduction de Prévost et avec de nombreuses illustrations du xviiie siècle (introduction et notes de S. Lojkine, Presses de l’université de Laval, Québec, 2007). On peut retrouver ses publications sur le site de Vox Poetica : http://www.vox-poetica.com/​sflgc/​dyn/​TANE-Benoit-CV-disponible.html

22Pierre J. Truchot est docteur en philosophie de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire de recherche Lumière Nature Société de l’université Bordeaux 3. Sa thèse porte sur les concepts de mouvement et de temps dans l’histoire de la peinture occidentale. Il est également l’auteur de nombreux articles portant sur la pensée et l’esthétique de Bergson, sur les rapports entre textes et images et sur la philosophie de l’art au xviiie siècle. Il écrit également sur l’art contemporain, à partir des problématiques de la lumière et de l’expérimentation.

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2010

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540