Presses universitaires de Provence https://books.openedition.org/pup CC0 pup@univ-amu.fr Écrire l'inouï Comment les critiques tentent-ils de percevoir, de rendre compte, de nommer, d’instaurer ce qui leur paraît radicalement nouveau ? La tentation est de tout ramener au déjà vu, entendu et dit, ou de répandre de commodes étiquettes. Mais dans la méconnaissance se fraye sans doute déjà une paradoxale reconnaissance. Peut-on repérer des constantes dans la nature des événements théâtraux qui désemparent la critique ? Comment la déstabilisation s’infiltre-t‑elle au sein des protocoles de réception ? La critique peut être une écriture à part entière dans sa capacité à donner forme à l’inouï ou à évoquer un spectacle vivant qui n’est plus. Les moments où elle semble dépassée par son objet déplacent son écriture, aux antipodes d’une parole de vérification. Se déploie alors un théâtre de la langue où tout le spectre de la mimésis est réouvert et que n’épuise pas l’exercice de la promotion, de la recension ou du jugement de goût. De la scène romantique à Armand Gatti, du café-concert aux formes intermédiales, des pièces féministes aux créations carcérales, les formes théâtrales inouïes exercent leur pouvoir d’ébranlement. Quelles sont les répliques éditoriales ou théoriques côté plume, de Théophile Gautier à Jean-Pierre Léonardini, des soiristes aux blogueurs ? La subjectivité spectatrice du critique, quand son assise se voit déstabilisée, rencontre une aubaine pour déployer les redéfinitions de son geste.

]]>
https://books.openedition.org/pup/66569 2024-01-17 Jérémie Majorel et Olivier Bara Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Les ports dans l’espace méditerranéen antique La mise en place de plusieurs programmes de recherches et de fouilles programmées, associés au développement de l’archéologie préventive, renouvelle régulièrement nos connaissances relatives à l’archéologie portuaire. Les recherches sur les ports antiques de Méditerranée bénéficient depuis plusieurs années d’un intérêt certain, aussi bien en France que dans l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen. Les actes du colloque international de Fréjus en 2018 abordent des thèmes portant sur les aménagements et les fonctions spécifiques de ces lieux d’échanges et sur les transformations du milieu naturel. Les procédés de construction, les architectures, les bâtiments, les fonctionnalités et les représentations graphiques des sujets traités dans cet ouvrage. La première partie est consacrée aux éléments structurels des ports antiques, la seconde, à l’environnement de ces ensembles envisagé par le biais des fonctions administratives, de l’artisanat ou encore des infrastructures liées au commerce et à la navigation. Les résultats présentés ici font appel aux fouilles de vestiges terrestres et submergés, à l’étude des techniques, à l’épigraphie, à l’iconographie ou encore à l’archéologie expérimentale.

]]>
https://books.openedition.org/pup/64447 2024-01-16 Marie-Brigitte Carre et Pierre Excoffon Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Illustre Shakespeare Le dessin dit-il le texte ou le texte explique-t-il le dessin ? Jean-Louis Claret n’illustre pas seulement Shakespeare : il réalise une exégèse par le dessin, rendant Shakespeare immédiatement compréhensible aux étudiants et aux lecteurs-spectateurs, par des portraits à la fois hors du temps et au trait d’une grande contemporanéité. Puis il éprouve le besoin d’analyser son dessin, en une démarche qui en dit la genèse et le sens, de façon simple, tour à tour émue et enjouée. Les dessins sont des explications muettes du texte, mais Jean-Louis Claret leur donne la parole – et c’est pour dire que le dessin est parole. Une circularité s’établit donc du texte de Shakespeare au texte de Claret en passant par les silencieux personnages dessinés, qui sèment la mélancolie et l’épouvante. Et cette circularité reproduit celle du théâtre, où les mots et les visions font du lecteur un spectateur et du spectateur un penseur. L’exégèse dessinée : Claret invente un genre, par sa démarche de recherche-création, où le monde shakespearien est poreux à ses émotions personnelles et où son vécu trouve une résonance dans les paradigmes du grand dramaturge. La main, alors, dit dans les dessins les silences de Shakespeare, résonnant lourdement de ses mots définitifs.

]]>
https://books.openedition.org/pup/70226 2024-01-15 Jean-Louis Claret Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
L’éthique médicale Annoncer une mauvaise nouvelle, décider d’un arrêt de traitement, tenter une opération risquée, réanimer un patient suicidaire… les dilemmes moraux ne sont pas rares en médecine. Les problèmes éthiques ont néanmoins revêtu une acuité particulière de nos jours du fait des progrès techniques, du coût des thérapeutiques innovantes, de l’évolution des moeurs, du vieillissement de la population. Cette nouvelle conjoncture conduit peu à peu à changer les façons d’exercer la médecine. Une culture du partage s’instaure avec les soignants, le monde associatif ou les sciences humaines et sociales. La philosophie morale se trouve également mise à contribution. Car pour être une démarche rigoureuse, l’éthique biomédicale ne doit pas se réduire à un échange d’opinions informelles et spontanées. Elle doit se nourrir de la connaissance des travaux des philosophes d’hier et d’aujourd’hui. À cette fin, le présent ouvrage propose aux professionnels de santé, ainsi qu’à tous ceux qui sont concernés par leurs décisions, de découvrir les grands principes et les principales théories de la philosophie morale. De l’éthique des vertus au contractualisme moral, en passant par le probabilisme, le déontologisme, l’utilitarisme, le libertarisme, l’éthique de la sollicitude ou l’éthique narrative, l’histoire de l’éthique est riche en ressources. Chaque théorie morale apporte un éclairage nouveau et fournit des repères, tant pour l’élucidation des problèmes d’éthique au quotidien que pour la compréhension des débats de société autour de la bioéthique.

]]>
https://books.openedition.org/pup/67118 2024-01-12 Pierre Le Coz Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Les restes humains Les vestiges anthropobiologiques mis au jour en contexte archéologique ont une place singulière parmi les éléments du patrimoine archéologique. Ils génèrent des questionnements éthiques et scientifiques qui éludent souvent l’intérêt patrimonial. La richesse des réflexions autour des vestiges anthropobiologiques rapportées ici montre la volonté d’appréhender leur aspect archéologique, anthropologique, éthique, juridique voire social dont l’importance est grandissante. Après avoir souligné leur valeur heuristique universelle, le livre s’articule autour de quatre axes. Le premier renseigne la diversité de cette mémoire unique et sensible, relique biologique du passé et support d’une construction sociale via le rituel funéraire. Le deuxième livre des questionnements autour du statut de ces restes au prisme du régime juridique des vestiges humains patrimonialisés. Un troisième concerne la conservation et la valorisation des vestiges anthropobiologiques. Le dernier rend compte des approches réglementaires hors des frontières hexagonales. À la lecture de cet ouvrage, il apparaît que les ensembles ostéo-archéologiques, ne sont plus déconnectés des questionnements sociétaux ni même dissociés d’un souvenir collectif ou d’une forme de mémoire universelle. Ils contribuent à l’histoire commune, depuis l’échelle régionale jusqu’à celle de l’espèce. In fine le livre cherche à définir davantage ce que sera le « vestige anthropobiologique patrimonialisé » de demain.

]]>
https://books.openedition.org/pup/67196 2024-01-12 Yann Ardagna et Anne Chaillou Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
La syphilis Avec près de 1749 cas en 2016 en France, la syphilis fait à nouveau parler d’elle. La situation sanitaire actuelle n’est cependant en rien comparable à celle du milieu du xixe siècle ni même à celle de 1922, lorsque, comme le rapporte Virginie De Luca, « la commission de prophylaxie des maladies vénériennes estim[ait] son coût à 140 000 vies » (mortinatalité, avortements pathologiques, décès d’enfants ou d’adultes) et évaluait à 1 adulte sur 10 la prévalence de la maladie. Pourtant, aujourd’hui comme hier, le défi proposé par le « mal de Naples » à la société et à ses médecins demeure. Par sa nature même la syphilis effraye et fascine. Maladie honteuse contractée dans l’intimité de l’alcôve, elle interpelle notre civilisation notamment sur ses mœurs, sur sa capacité d’innovation médicale et thérapeutique, sur sa capacité à mettre en œuvre une politique de santé publique ou à assumer une police sanitaire efficiente. Ces interrogations sont anciennes. Venue du fond des âges, plus que toute autre maladie contagieuse peut-être, la syphilis (associée aux autres pathologies vénériennes) incarne les tensions d’un monde qui se connecte à partir du xvie siècle avec une phase d’accélération au xixe siècle. L’idée centrale de ce volume est de proposer une convergence des réflexions entre historiens, anthropologues et médecins en concentrant notre attention sur le « choc » de la rencontre entre le tréponème pâle et les sociétés frappées.

]]>
https://books.openedition.org/pup/67555 2024-01-12 Yann Ardagna et Benoît Pouget Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Fulvio Tomizza de l'exode à l'exil Fulvio Tomizza, écrivain italo-istrien, a incarné par sa vie et son oeuvre les drames méconnus de la frontière orientale de l’Italie. Son abondante production littéraire, d’inspiration autobiographique et parfois autofictionnelle, est enracinée dans un espace géographique comprenant d’un côté son Istrie natale, carrefour adriatique plurilingue des cultures slaves, romanes et germaniques, et de l’autre Trieste, sa ville d’adoption. Cet ouvrage propose un parcours à travers la quasi-totalité de l’oeuvre tomizzienne autour de trois axes : testimonial, introspectif et historiographique. Ses romans à caractère testimonial constituent une référence littéraire indispensable encore aujourd’hui pour appréhender ce que fut l’exode des Istro-italiens fuyant la Yougoslavie de Tito dans l’après-guerre, un passé douloureux et encore objet de débats virulents en Italie. Sur le plan introspectif, Tomizza explore avec acuité et finesse la dimension individuelle de l’exil, à travers les désillusions qu’elle engendre, les difficultés d’intégration, les incessants questionnements identitaires auxquels sont confrontés ses alter ego fictionnels. Enfin, les romans historico-documentaires élargissent à un temps et à un espace plus vastes la quête identitaire et la passion pour la vérité qui animent toute son écriture.

]]>
https://books.openedition.org/pup/25989 2023-12-18 Alessandra Locatelli Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Agir humain et production de connaissances N’y a-t-il qu’une forme de savoir à reconnaître dans l’Université ? Les savoirs dits « scientifiques », légitimés par leur tentative de mettre à distance les biais introduits dans les concepts par les séductions, les conflits, les valeurs en débat dans le présent ? Ou bien n’y a-t-il pas d’autres formes moins visibles de savoirs, nouées aux exigences de l’agir, que toute activité humaine entraine en reproduisant jour après jour de nouvelles configurations dans la vie sociale ?
Les activités de travail jouent comme un révélateur de cette dualité des formes du savoir, dont la mise en dialogue est absolument nécessaire, si on veut y comprendre quelque chose tant dans la production de la société que dans l’usinage des connaissances. C’est cette conviction qui a conduit depuis près de quarante ans, une équipe, dont participent les deux auteurs, à créer dans leur université des dispositifs de formation et de recherche, propres à expérimenter ce dialogue.
Mais comment alors y retravailler la conception de l’épistémologie sur cette base ? C’est le fondement même de ce livre, auquel conduisait l’itinéraire épistémologique des deux auteurs, l’un en philosophie, l’autre en économie politique. De ce fait, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux protagonistes des activités sociales, pour contribuer à une meilleure mise en visibilité de leurs ressources intellectuelles qu’aux chercheurs et enseignants soucieux de mieux mesurer les liens à développer entre la production des connaissances et la vie sociale. La forme et le contenu de l’ouvrage se devaient de tenir compte de ce public particulier. Ni vulgarisation ni érudition, mais rigueur et respect des lecteurs dans la diversité de leur parcours éducatif ou expérientiel.
 

]]>
https://books.openedition.org/pup/26305 2023-12-18 Renato Di Ruzza et Yves Schwartz Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
L’Arche Éditeur La maison d’édition L’Arche Editeur, fondée en 1949 par Robert Voisin, a joué un rôle de passeur de premier plan, notamment dans le cadre des transferts culturels franco-allemands. Des auteurs dramatiques majeurs, tels que Bertolt Brecht, Max Frisch, Peter Weiss ou Thomas Bernhard, ont été traduits et édités en France par le biais de L’Arche. Cette diffusion du théâtre germanophone a eu une influence importante sur le travail artistique des metteurs en scène et le système théâtral français. La trajectoire de L’Arche au XXe et XXIe siècles permet ainsi de retracer une histoire franco-allemande du théâtre.
A partir de ce cas précis, le présent volume convoque des enjeux plus généraux. Il souligne d’une part le rôle qu’ont tenu la traduction et l’édition théâtrales, ces médiateurs souvent négligés, dans la naissance de réseaux transnationaux d’artistes et d’intellectuels au sein de l’Europe d’après 1945 : l’internationalisation des arts, en particulier du théâtre, repose en effet sur des phénomènes concrets, sur des pratiques, des réseaux, des constellations singulières d’événements et de personnes (auteurs, traducteurs, éditeurs, metteurs en scène, directeurs et compagnies de théâtre) qu’il s’agit de prendre en considération. Il met d’autre part en lumière la fabrique d’un théâtre transnational et permet de jeter un regard nouveau sur les histoires nationales du théâtre, voire d’interroger la manière dont a été écrite l’histoire du théâtre jusqu’à présent.
 

]]>
https://books.openedition.org/pup/26480 2023-12-18 Florence Baillet et Nicole Colin Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Poétique de Giraudoux Dans des temps où Giraudoux est presque oublié par les histoires de la littérature et le public cultivé, mais pourtant revisité et presque ressuscité par des publications récentes et par quelques mises en scène, ce livre re-vient sur des éléments majeurs d’une vision du monde et d’une poétique singulières. Vision du monde datée car enfermée dans l’avant et dans l’entre-deux guerres, mais dont certains aspects restent d’actualité : guerre et paix, europe et nations, place des femmes, éducation, urbanisme et villes. Poétique originale parce que fondée sur une culture classique sub-tilement réinterprêtée, sur la virtuosité de dialogues de théâtre poétiques, drôles, et merveilleusement efficaces, et sur un art neuf et personnel de la prose de roman. Ces éléments sont présentés à travers trois études portant sur des composantes importantes de sa personnalité et de son oeuvre et d’autre part à travers l’analyse détaillée de trois de ses pièces. Dans cette seconde partie, l’originalité du projet est de proposer l’examen méthodique et stylistique de scènes porteuses. Politesse du coeur, acuité de l’intelligence, écriture brillante et pudique, qualités de sa prose comme de son theatre, des textes publiés des essais, nous manquent cruellement ces temps-ci. Ce livre s’inscrit à la suite de travaux récents, le colloque à Aix-en-Pce (2016), les derniers numéros des Cahiers Jean Giraudoux, la préparation du colloque de Naples (2020), et surtout l’imposant Dictionnaire Giraudoux publié en 2018.

]]>
https://books.openedition.org/pup/56213 2023-12-18 Lucien Victor Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
L’alimentation en Méditerranée occidentale aux époques antique et médiévale L’alimentation occupe une place majeure dans les activités des communautés, qu’elles soient l’œuvre de professionnels ou qu’elles s’insèrent dans le cadre domestique. Cette importance se traduit par la multiplicité et la diversité des processus et des savoir-faire de production, de transformation et de consommation des aliments. Les variations spatiales ou temporelles, séparant la production de la consommation, conduisent à interroger les modalités de ravitaillement et de commercialisation des denrées alimentaires. Autant d’éléments perceptibles sur le pourtour nord occidental de la Méditerranée antique et médiévale. La publication développe trois thématiques transversales associant l’archéologie, la bioarchéologie et l’histoire de manière à étudier les spécificités relatives aux habitudes alimentaires et à leurs acteurs, depuis la production des denrées jusqu’aux consommations et représentations, en passant par la transformation, la commercialisation et la conservation. En croisant des données très diverses qui se trouvent aujourd’hui renouvelées grâce à l’avancée des recherches, l’ouvrage contribue ainsi à mieux appréhender le fait alimentaire dans toute sa complexité. Estimer les évolutions dans le temps conduit à interroger les ruptures ou les permanences liées aux phénomènes historiques majeurs (romanisation, expansion puis repli du Dār al Islām) et à appréhender les similitudes ou les spécificités régionales liées aux ressources locales ou aux dimensions confessionnelles.

]]>
https://books.openedition.org/pup/65765 2023-12-18 Marianne Brisville, Audrey Renaud et Núria Rovira Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Dionysos plasticien Nietzsche et l’art contemporain ? Voilà une alliance pour le moins paradoxale, du moins en apparence. Entre autres paradoxes, pas seulement temporels : pourquoi l’anachronisme permettrait-il une meilleure interprétation ? Comment penser le chiasme (normalement Apollon est plasticien, Dionysos est musicien) ? Nietzsche le « philosophe-artiste » aimait l’art classique, et pourtant de nombreux artistes et critiques contemporains se réclament de lui. Ainsi, en quoi une lecture attentive d’un philosophe intempestif peut-elle nous éclairer sur l’art et les artistes de notre temps ? D’où la requête d’une double enquête : repérer les influences nietzschéennes dans l’art contemporain lui-même (toute une génération d’artistes s’est nourrie de Nietzsche, ou d’un certain nietzschéisme ambiant : Ben, Fluxus, l’actionnisme viennois entre autres), mais aussi dans le discours tenu sur l’art contemporain, influences inconscientes la plupart du temps (force, corps, apparence, mise en scène, art et vie, bien et mal). Il y a d’une part, en amont, l’influence qu’a pu avoir Nietzsche sur certains artistes contemporains et d’autre part, en aval, l’interprétation qu’on peut donner de l’art contemporain à partir de Nietzsche (interprétation invérifiable par définition, et qui reste toujours à discuter). À travers une relecture de Nietzsche, l’auteur développe ici les métamorphoses de Dionysos dans l’art contemporain.

]]>
https://books.openedition.org/pup/70342 2023-12-18 Pierre Sauvanet Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Bouquetins et Pyrénées Animal emblématique des Pyrénées, le bouquetin peuple ses deux versants depuis les temps les plus anciens. En s’adaptant à cet environnement, une forme typiquement pyrénéenne Capra pyrenaica pyrenaica apparaît, il y a plusieurs millénaires. Consommé pendant la Préhistoire, le bouquetin est devenu, au cours du Paléolithique récent, une figure incontournable du bestiaire préhistorique. Nombre de ses représentations sont mondialement connues : bouquetins peints du Salon Noir (grotte de Niaux, Ariège) ou sculptés sur dent de cachalot (grotte du Mas d’Azil, Ariège). Ce second tome de l’ouvrage « Bouquetins et Pyrénées » est consacré à ces figurations préhistoriques et en propose un inventaire détaillé pour les Pyrénées françaises et espagnoles, totalement inédit et richement illustré. Il présente aussi des sites paléolithiques hors des Pyrénées dans lesquels le bouquetin est bien représenté. Au-delà de son intérêt iconographique accessible à tous publics, cet inventaire a vocation à devenir un outil de travail pour les chercheur·e·s et les enseignant·e·s ; il a donc été structuré dans cet objectif et se double d’une base de données évolutive en ligne. Il rassemble plus d’une centaine de spécialistes français, espagnols, portugais, italiens, belges ou australiens et est, comme le premier tome, dédié à Jean Clottes, préhistorien, ariégeois, conservateur général du Patrimoine honoraire au ministère de la Culture et spécialiste international des grottes ornées.

]]>
https://books.openedition.org/pup/59381 2023-10-11 Aline Averbouh, Valérie Feruglio, Frédéric Plassard et Georges Sauvet Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Death and the Societies of Late Antiquity Ce volume bilingue, comprenant un ensemble de 28 contributions disponibles en français et en anglais (dans leur version longue ou abrégée), propose d’établir un état des lieux des réflexions, recherches et études conduites sur le fait funéraire à l’époque tardo-antique au sein des provinces de l’Empire romain et sur leurs régions limitrophes, afin d’ouvrir de nouvelles perspectives sur ses évolutions possibles.

Au cours des trois dernières décennies, les transformations considérables des méthodologies déployées sur le terrain et en laboratoire ont permis un renouveau des questionnements sur les populations et les pratiques funéraires de l’Antiquité tardive, période marquée par de multiples changements politiques, sociaux, démographiques et culturels.  L’apparition de ce qui a été initialement désigné comme une « Anthropologie de terrain », qui fut le début de la démarche archéothanatologique, puis le récent développement d’approches collaboratives entre des domaines scientifiques divers (archéothanatologie, biochimie et géochimie, génétique, histoire, épigraphie par exemple) ont été décisives pour le renouvellement des problématiques d’étude : révision d’anciens concepts comme apparition d’axes d’analyse inédits.

Les recherches rassemblées dans cet ouvrage sont articulées autour de quatre grands thèmes : l’évolution des pratiques funéraires dans le temps, l’identité sociale dans la mort, les ensembles funéraires en transformation (organisation et topographie) et les territoires de l’empire (du cœur aux marges).  Ces études proposent un réexamen et une révision des données, tant anthropologiques qu’archéologiques ou historiques sur l’Antiquité tardive, et révèlent, à cet égard, une mosaïque de paysages politiques, sociaux et culturels singulièrement riches et complexes. Elles accroissent nos connaissances sur le traitement des défunts, l’emplacement des aires funéraires ou encore la structure des sépultures, en révélant une diversité de pratiques, et permettent au final de relancer la réflexion sur la manière dont les sociétés tardo-antiques envisagent la mort et sur les éléments permettant d’identifier et de définir la diversité des groupes qui les composent. Elles démontrent ce faisant que nous pouvons véritablement appréhender les structures culturelles et sociales des communautés anciennes et leurs potentielles transformations, à partir de l’étude des pratiques funéraires.

]]>
https://books.openedition.org/pup/67556 2023-09-09 Granier Gaëlle, Charlotte Boyer et Élisabeth Anstett Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Chaînes et maillons du commerce Avant la révolution des transports, l’apparition de nouveaux moyens de communication et la mise en place des premiers réseaux logistiques d’approvisionnement et de distribution des marchandises au cours du xixe siècle, les chaînes de collecte, de circulation et de vente des matières premières et des produits manufacturés étaient d’une grande diversité, le plus souvent segmentées et composées d’une succession d’acteurs aux statuts et aux rôles variés. Selon les cas, elles se trouvaient caractérisées par une plasticité et une instabilité permanente ou, inversement, accrochées à des traditions et des pratiques validées par le temps, des cadres juridiques contraignants ou la force d’appartenances communautaires. Le but de cet ouvrage est de porter un éclairage sur ces chaînes et ces maillons du commerce des économies et des sociétés préindustrielles, afin d’approcher leurs natures, d’examiner leurs types de fonctionnement et de saisir leurs évolutions. Cerner, dans les échanges, ce qui se joue entre la production et la consommation, c’est essayer de comprendre comment le commerce s’organise avec ses besoins humains, matériels ou juridiques et ses objectifs économiques en termes d’achat, de transport et de vente de marchandises.

]]>
https://books.openedition.org/pup/66600 2023-03-16 Gilbert Buti, Olivier Raveux et Anne Montenach Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Descartes et Spinoza Spinoza s’est formé à la philosophie en choisissant d’étudier l’oeuvre de Descartes. Toutefois, l’originalité et la puissance de l’auteur de l’Éthique a tendance à faire oublier le terreau des thèses cartésiennes auxquelles il s’est confronté pour forger son système. Aucune pensée ne s’élaborant sua sponte, toute pensée s’inscrivant dans une histoire dans laquelle elle vient prendre place par un jeu complexe de renvois, de continuations, d’oppositions, de révisions ou de ruptures, il nous a paru utile, pour ne pas dire nécessaire, de remettre celle de Spinoza dans cette perspective et de mesurer ce qu’elle doit ou ne doit pas à Descartes, ce qu’elle conserve, rejette ou développe de l’héritage cartésien. Jusqu’où convient-il de soutenir à bon droit que Spinoza tourne le dos à Descartes ? L’inspiration de la pensée de Spinoza estelle étrangère au cartésianisme qui se limiterait à lui fournir les concepts utiles à son expression ? ou, à l’inverse, ne peut-elle pas être considérée, sous certains aspects, comme le fruit d’une longue méditation de thèses soutenues par Descartes dont Spinoza serait, au terme d’un long travail de polissage, moins le dissident que le continuateur ? Sous la diversité des approches proposées, ontologiques, métaphysiques, épistémologiques, anthropologiques, morales, politiques, ce volume s’efforce d’éclairer à partir de cette question un des moments les plus riches de l’histoire de la philosophie moderne.

]]>
https://books.openedition.org/pup/63184 2022-12-06 François-Xavier De Peretti Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
L'histoire portuaire marseillaise en chantier Largement ouvert sur le monde depuis le XVIIIe siècle, soucieux de demeurer une escale pertinente dans des échanges maritimes internationaux de plus en plus intenses, concurrentiels et volatils, le port de Marseille a connu, au cours des derniers siècles, des évolutions qui ont profondément affecté ses espaces de fonctionnement, ses infrastructures, ses fonctions et son mode d’administration. De l’anse du Lacydon – l’actuel Vieux-Port – jusqu’aux extensions situées en dehors de la ville à Lavéra et Fos-sur-Mer, en passant par les installations intramuros alignées entre la Joliette et l’Estaque, des arrivages de matières premières agricoles et minérales coloniales aux touchées des supertankers chargés de pétrole brut, des palanquées de marchandises manutentionnées à la force des bras aux terminaux de conteneurs hyper-mécanisés, des prérogatives des milieux d’affaires locaux – regroupés au sein de la Chambre de commerce –, au rôle grandissant de l’État dans l’aménagement et la gestion des quais, chacune de ces transformations a engendré des paysages portuaires singuliers, avec leur lot de techniques, de pratiques, de stratégies, de négociations d’acteurs et de représentations. Cet ouvrage nous plonge au cœur d’une trajectoire portuaire toujours tendue vers l’avenir, dense, complexe, forte d’une histoire riche en rebondissements et en contrepieds, sous les regards croisés et interactifs d’anciens acteurs, de témoins et de chercheurs issus de plusieurs disciplines universitaires.

]]>
https://books.openedition.org/pup/57782 2022-12-05 Fabien Bartolotti, Xavier Daumalin et Olivier Raveux Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
De la guerre à la paix en Méditerranée médiévale L’histoire de la Méditerranée médiévale ne se résume pas à des affrontements perpétuels ; elle est aussi marquée par des périodes de paix et d’échanges diplomatiques intenses. Un mince fil séparait la guerre et la paix. Comment passait-t-on de la préparation, de l’organisation et de la conduite de la guerre à des relations pacifiques ? Cette thématique s’inscrit dans un ensemble disparate, l’Occident, Byzance et l’Islam, avec des sociétés et des idéologies distinctes, tout en étant liées entre elles par les échanges, les contacts et les communications multiples. L’ouvrage porte sur les transitions entre la guerre et la paix, sur les croisés répondant à l’appel de la propagande pontificale, les ġāzī mobilisés par le ǧihād, les eunuques byzantins qui se retrouvaient sur tous les fronts. La guerre signifiait aussi organiser la défense en temps de paix. La Méditerranée et ses milliers de kilomètres de côtes s’est hérissée de fortifications, de ribâts et de bases navales. La question des négociations occupe le cœur du volume. Elle témoigne de l’intérêt de l’historiographie actuelle pour l’étude de ce moment emblématique d’échanges diplomatiques, comme entre Venise et les Ottomans. À Byzance où prédominait l’idéologie de la paix comme fondement chrétien de l’Empire, la négociation n’avait parfois d’autre issue que la guerre. Pour magnifier le temps de paix les cadeaux diplomatiques se répandaient dans toutes les cours de la Méditerranée médiévale.

]]>
https://books.openedition.org/pup/57947 2022-12-05 Élisabeth Malamut et Mohamed Ouerfelli Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Les intellectuels espagnols en temps de crise- xix<sup>e</sup>-xx<sup>e</sup> siècle Dans le droit fil des travaux du Professeur Paul Aubert, à qui il est offert en hommage, cet ouvrage traite des intellectuels en temps de crise dans l’Espagne à l’époque contemporaine, de leur attitude, leur rôle et leur fonction. Ecrites en leur langue maternelle par des universitaires français et espagnols liés au Professeur Aubert pour avoir préparé leur thèse ou leur Habilitation à diriger des recherches sous sa direction, avoir régulièrement collaboré au prestigieux Bulletin d’histoire contemporaine de l’Espagne qu’il fonda en 1985 et qu’il continue de diriger, ou encore qui furent ses collègues à l’UMR TELEMMe (Aix-Marseille Université, CNRS), les différentes contributions qui le composent embrassent les XIXe et XXe s., du second règne de Ferdinand VII à la Transition de la dictature franquiste à la démocratie. Réalisées à partir de recherches originales par des spécialistes reconnus, elles renouvellent nos connaissances non seulement sur les personnages étudiés, mais aussi sur l’histoire générale de cette Espagne qui, depuis la fin de l’Ancien Régime n’a cessé d’affronter des crises majeures et souvent dramatiques.

]]>
https://books.openedition.org/pup/58727 2022-12-05 Isabelle Larriba et Eduardo González Calleja Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
La voix des assemblées À l’heure où les formes de la démocratie représentative sont interrogées de différentes
manières, que peuvent nous apprendre les
expériences de délibération communale développées au sein des
communautés urbaines médiévales et modernes ? Les registres de délibérations forment un corpus très abondant depuis la fin du Moyen Âge. Leur production, en Europe méridionale puis occidentale, a accompagné le développement des formes écrites de l’administration. Or, à l’échelle du gouvernement des sociétés médiévales et modernes, les écritures des conseils de ville permettent de pénétrer les processus de la prise de décision. Les études ici contenues interrogent la diffusion et l’adaptation locale des cultures politiques européennes. Elles prolongent les avancées les plus récentes de la recherche sur le pouvoir de l’écrit, sur un terrain nouveau. Il s’agit ici de la première synthèse sur les sources historiques sans doute les plus abondantes et les plus continues en histoire urbaine. Apparemment banals, les registres de délibérations ont été jusque-là utilisés par les historiens sans y prêter toute l’attention qu’ils méritaient. Cet ouvrage mutualise les approches méthodologiques. Le collectif de chercheurs réunis forge ainsi les outils d’un comparatisme européen, à l’échelle urbaine. La perspective choisie est celle de la longue durée, en examinant l’évolution politique et scripturale des institutions municipales du XIIIe au XVIIIe siècle.
 

]]>
https://books.openedition.org/pup/58944 2022-12-05 François Otchakovsky-Laurens et Laure Verdon Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Jusqu'à la nausée La nourriture avariée, les cadavres, la torture, la débauche, la difformité, la laideur, le vice, l’immoralité suscitent, chacun à leur manière, un sentiment de répulsion, d’aversion, d’abjection, communément rattaché à l’émotion plurielle du dégoût. Réaction épidermique, il renvoie en premier lieu à un réflexe physiologique qui survient à la suite de la perception ou de l’ingestion d’un élément organique corrompu. Il peut par ailleurs relever d’une condamnation morale de conduites déviantes ou de mœurs viciées. Les contours de cette émotion demeurent ainsi extrêmement confus. Le dégoût se décline sur les plans physique, éthique, social et esthétique, ce qui contraint à sa circonscription dans un temps et un espace donnés. Émotion naturelle et culturelle, répugnante et fascinante, le dégoût, fort de toutes ces ambiguïtés, impose une réflexion pluridisciplinaire. Philosophie, littérature, histoire et sciences de l’art dialoguent ici dans une réflexion liant époques moderne et contemporaine. Cet ouvrage interroge la manière de penser, d’exprimer, d’incarner et de représenter cette émotion.

]]>
https://books.openedition.org/pup/63360 2022-11-25 Laura Bordes Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
L’Homme et l’Animal au Maghreb, de la Préhistoire au Moyen Âge Source de nourriture et matière première autant que porteur de symboles et de mythes, inspirant l’artiste et l’écrivain, l’animal tient une place essentielle dans les sociétés humaines. L’Afrique du Nord est un espace d’investigation très riche et encore peu exploité en ce domaine. Des chercheurs venus de sept pays des rives de la Méditerranée occidentale (Algérie, Espagne, France, Italie, Maroc, Tunisie et Royaume-Uni) examinent les relations complexes, à la fois étroites et distanciées, liant l’homme à l’animal, suivant trois grands thèmes : la rencontre de l’homme et de l’animal, par le langage et la perception de la « sauvagerie »   ; l’animal utile, d’abord chassé et consommé, puis domestiqué et exploité pour l’alimentation, l’habillement, l’éclairage, le transport, etc.  ; et enfin l’animal en représentation : dans les chasses princières ou les jeux du cirque, l’iconographie ou les croyances, les interactions homme-animal sont omniprésentes. La perspective résolument diachronique et multidisciplinaire permet de confronter les approches développées en archéologie et en histoire, de la Préhistoire à l’époque médiévale, et d’interroger ces relations sur le terrain du Maghreb, dans un paysage dont les conditions sont rappelées. Sont convoquées aussi les sources textuelles, faisant part à la linguistique et à la nomenclature.

]]>
https://books.openedition.org/pup/62532 2022-10-28 Véronique Blanc-Bijon, Jean-Pierre Bracco, Marie-Brigitte Carre, Salem Chaker, Xavier Lafon et Mohamed Ouerfelli Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Fonctions, utilisations et représentations de l’espace dans les sépultures monumentales du Néolithique européen De Newgrange en Irlande à Hal Saflieni à Malte ou Gavrinis en Bretagne, les tombeaux néolithiques sont connus pour leur caractère monumental. Loin d’être de simples “contenants” mortuaires, destinés uniquement à recueillir les restes corporels des défunts, ces tombes sont des architectures complexes et multiples, conçues pour accueillir des rites funéraires élaborés, impliquant plusieurs acteurs, plusieurs temps et plusieurs espaces cérémoniels. Pour l’archéologue, l’organisation spatiale de ces architectures et de leurs contenants constitue un véritable fil conducteur permettant de comprendre les pratiques funéraires et les croyances des sociétés néolithiques.
Combinant études récentes et synthèses régionales, cet ouvrage explore la configuration de l’architecture de ces tombes (chambres mégalithiques, hypogées, coffres sous tumulus ou cairns, tertres, etc.), l’organisation spatiale des dépôts funéraires et des décors pariétaux, et les relations entre les tombes et leur espace topographique naturel (le paysage). Ce tour d’horizon européen expose ainsi les différentes manières dont les sociétés néolithiques concevaient, construisaient et utilisaient l’espace des morts en Europe de 5000 à 2000 avant J.-C. Mais il offre également des pistes permettant d’interpréter ces choix.

]]>
https://books.openedition.org/pup/4809 2022-03-25 Guillaume Robin, André D'Anna, Aurore Schmitt et Maxence Bailly Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Préhistoires de l’écriture La genèse des premières écritures suscite toujours beaucoup d’intérêt et reste souvent mal comprise. Ce colloque a eu pour ambition de faire se rencontrer des spécialistes qui travaillent sur différents systèmes graphiques attestés au IVe millénaire en Égypte. Ils ont examinés différents supports d’image à cette période, en Égypte et avec des comparatifs en Mésopotomie, avant de s’interroger aussi sur le lien entre l’écrit et l’image, la pratique graphique impliquée et le contexte socio-culturel dans lequel cette transformation s’est produite et le statut du signe. Il semble en effet que la relation entre le signe et le support puisse être une clef de compréhension. Des pistes très prometteuses et novatrices sont ouvertes par la prise en compte des techniques de mémorisation de performances orales liées à la pratique rituelle.

]]>
https://books.openedition.org/pup/40798 2022-03-25 Gwenola Graff et Alejandro Jiménez Serrano Presses universitaires de Provence en Presses universitaires de Provence
Bouquetins et Pyrénées Animal emblématique des Pyrénées, le bouquetin peuple ses deux versants depuis les temps les plus anciens. En s’adaptant à cet environnement, une forme typiquement pyrénéenne Capra pyrenaica apparaît, il y a plusieurs millénaires. Consommé pendant la Préhistoire, le bouquetin est devenu, au cours du Paléolithique récent, une figure incontournable du bestiaire préhistorique. Nombre de ses représentations sont mondialement connues : bouquetins peints du Salon noir (grotte de Niaux, Ariège) ou sculptés sur dent de cachalot (grotte du Mas d’Azil, Ariège). L’aventure du bouquetin dans les Pyrénées se poursuit jusqu’à nos jours. Victime de chasses intensives, le « bouc » avait disparu de son versant nord au début du XXe siècle. De récents programmes de repeuplement, lancés par la région Occitanie y remédient avec succès.
Rassemblant une cinquantaine de spécialistes de diverses nationalités, cet ouvrage, accessible au grand public, offre dans ce premier tome un panorama général allant de l’histoire fossile du bouquetin aux programmes actuels de réintroduction, en passant par son éthologie et son rôle dans l’iconographie préhistorique et médiévale. Le tome II, consacré aux seules représentations préhistoriques, en propose un inventaire détaillé totalement inédit et richement illustré.
Cet ouvrage est dédié à Jean Clottes, préhistorien, Ariégeois, conservateur général du Patrimoine honoraire au ministère de la Culture et spécialiste international des grottes ornées.

]]>
https://books.openedition.org/pup/42258 2022-03-25 Aline Averbouh, Valérie Feruglio, Frédéric Plassard et Georges Sauvet Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Journey of a committed paleodemographer Cet ouvrage est dédié à Jean-Pierre Bocquet-Appel, anthropologue biologiste, l’un des pères fondateurs de la paléodémographie en France, disparu en 2018. Mondialement connu et reconnu, il a contribué au développement de nouvelles techniques d’estimation de l’âge au décès d’assemblages de squelettes et promu la mise en place des estimateurs en paléodémographie. Il a également participé à l’émergence de la démographie spatiale et de la modélisation de type-multi-agent en particulier des agriculteurs néolithiques. Nous lui devons une avancée considérable dans la compréhension des processus démographiques liés aux grandes transitions qu’ont vécu les hommes en différents points du globe avec la découverte de la signature de la transition démographique impliquée dans le passage des sociétés d’une économie de collecte à une économie agricole.
Cet ouvrage offre un voyage au cœur de sa vie de chercheur, reprenant tour à tour, dans une démarche diachronique et pluridisciplinaire, la démographie anthropologique de la Préhistoire jusqu’à la période contemporaine. Il brosse également un portrait généreux de cet homme engagé qui n’a eu de cesse d’œuvrer pour sa discipline, que ce soit à travers une approche réflexive sur l’histoire des sciences et l’épistémologie ou la transmission de ses savoirs auprès de jeunes générations. Cet ouvrage convie ainsi le lecteur à une expérience originale et innovante aux confins d’une discipline rare, la paléodémographie.

]]>
https://books.openedition.org/pup/53750 2022-03-25 Anna Degioanni, Estelle Herrscher et Stephan Naji Presses universitaires de Provence en Presses universitaires de Provence
Le dolmen du Villard, Lauzet-Ubaye (04) et le contexte funéraire au Néolithique dans les Alpes méridionales Le dolmen du Villard est l’unique monument mégalithique conservé d’un petit groupe de huit dolmens alpins découverts près de Gap et disparus à la fin du XIXe s. Situé au confluent de la Durance et de l’Ubaye, il est signalé dès 1894. Les recherches sur cette tombe ainsi que sa restauration se sont déroulées de 1980 à 1983. La bonne conservation des restes osseux humains et du mobilier a favorisé l’étude détaillée du fonctionnement de la sépulture et du traitement des dépouilles. Les datations radiocarbone ont permis d’identifier deux périodes d’utilisation, l’une, au Bronze ancien, l’autre, au Campaniforme. Cette sépulture a accueilli au moins 25 individus immatures et adultes des deux sexes. Le mobilier est spécifique du Campaniforme. Pendant une partie de l’occupation, les défunts étaient déposés au centre de la chambre. Un espace de rangement d’ossements, une fois les corps décomposés, était situé contre le chevet. À son sommet, deux vertèbres de bœuf en connexion correspondant probablement à une offrande ont été déposées sur quatre pierres. Au nord, un espace quasiment vide d’ossements pourrait avoir été utilisé comme espace de circulation. Dans la partie conservée du tumulus à l’ouest ont été découverts des fragments d’os humains et quelques objets du Bronze moyen et final.
Cette étude du dolmen du Villard est accompagnée d’un bilan des pratiques funéraires en Provence au Campaniforme et au cours des périodes proches s’appuyant sur un corpus de sépultures qui permet d’en évaluer l’évolution.


]]>
https://books.openedition.org/pup/55515 2022-03-25 Gérard Sauzade et Aurore Schmitt Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
Les Bagnoles à L’Isle-sur-la-Sorgue Le site archéologique des Bagnoles est localisé sur le territoire de la commune de l’Isle-sur-la-Sorgue (84). Il a été découvert en 2006, suite à la réalisation d’un diagnostic archéologique, puis fouillé entre 2012 et 2015 sur une superficie de 1,5 ha dans le cadre d’un projet de fouilles programmées conduit par les universités de Bâle et d’Aix-Marseille et soutenu par le Service régional de l’Archéologie de PACA. Les principales phases d’occupation des lieux sont datées du Néolithique moyen.
Selon les données issues de la sédimentologie et de la carpologie, ces occupations s’insèrent dans un milieu naturel de plaine alluviale active. Les résultats les plus remarquables sont liés à la découverte de plusieurs sépultures à crémation datées de la fin du Ve millénaire avant notre ère, localisées au sein d’un possible espace mortuaire dédié aux funérailles et à des cérémonies commémoratives, et de trois puits à eau néolithiques qui, fait exceptionnel, renfermaient encore de nombreux restes organiques conservés en milieu humide. Remis dans leur contexte régional, ces vestiges ainsi que l’abondant mobilier mis au jour sur le site permettent d’élargir considérablement notre connaissance des communautés d’agriculteurs-éleveurs du Néolithique méditerranéen et des milieux dans lesquels elles évoluent.

]]>
https://books.openedition.org/pup/55940 2022-03-25 Samuel van Willigen, Maxence Bailly, Brigitte Röder, Jörg Schibler et Aurore Schmitt Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
La disputatio au cœur du management Apparues dans le paysage académique au tournant des années 1970, après s’être émancipées des sciences juridiques et des sciences économiques, les sciences de gestion et du management occupent désormais une place centrale dans le dispositif universitaire français. En effet, un étudiant sur cinq y suit un cursus généraliste ou spécialisé en management des organisations, avec des taux d’insertion professionnelle atteignant des niveaux très élevés. Le dynamisme est au moins aussi significatif en matière de recherche, avec la présence d’associations académiques très impliquées dans la diffusion des savoirs théoriques et appliqués. Alors même que de multiples débats se font jour sur la gouvernance du système universitaire, notamment dans le processus de recrutement et de promotion des enseignants-chercheurs, il est essentiel de discuter sereinement des enjeux en présence. Tel est l’objet du présent ouvrage, dont les différents chapitres sont rédigés par 40 membres ou anciens membres de la section 06 du Conseil national des universités (CNU) de la mandature 2019-2023. Leur volonté est d’éclairer les controverses en optant pour une vision réflexive, fondée sur le registre de la disputatio : une discussion entre pairs mobilisant arguments et contre-arguments. Les 18 chapitres, organisés en cinq parties (mesurer, transmettre, s’interroger, explorer, se projeter), abordent des questionnements majeurs devant retenir l’attention de tous les enseignants-chercheurs en sciences de gestion et du management et, plus largement, du grand public qui souhaite mieux appréhender la gouvernance du système universitaire.

]]>
https://books.openedition.org/pup/56404 2022-02-08 Aude Deville, Jérôme Dupuis, Jean‑Fabrice Lebraty, Emmanuelle Nègre, Caroline Riché et Jean-François Sattin Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence
“Mon énigme éternel” Née dans une époque où les normes de genre sont particulièrement rigides, élevée dans un milieu militaire, catholique et provincial qui ne laisse aux individus qu’une infime marge de négociation, l’artiste et diariste lorraine Marie-Edmée Pau (1845-1871) éprouve avec intensité la contrainte qu’exerce la société du Second Empire sur les jeunes filles, sur leur destinée et sur leur corps.
Son journal, commencé à l’âge de quatorze ans, poursuivi jusqu’à  sa mort à vingt-cinq ans pendant la guerre de 1870, remarquable tant par sa qualité littéraire que par l’acuité du regard que la diariste pose sur elle-même, sur son environnement et sur son temps, illustre la difficulté pour une femme à s’imposer comme artiste, à accéder à la gloire ou simplement à la liberté. Marie‑Edmée dresse un réquisitoire contre la condition féminine. Pourquoi confiner les femmes dans un cadre étriqué et mesquin ? Pourquoi les exclure de la vie publique, leur « interdire tout ce qu’il y a de grand dans l’emploi des forces humaines » ? Le mariage lui apparaît comme « un labyrinthe sans clé ». « Je suis mon énigme éternel [sic] » note-t-elle ailleurs, laissant deviner, par le biais de cet accord fautif, un malaise plus profond. Comment cette créature singulière, intransigeante et passionnée a-t-elle pu être érigée par la suite en modèle de la jeune fille catholique, pétrie de modestie et de soumission ?
Analysé au prisme du genre dans une perspective micro-historique, croisé avec de nombreuses sources écrites et iconographiques, le journal de Marie-Edmée se révèle comme un observatoire privilégié pour interroger les identités sexuées.

]]>
https://books.openedition.org/pup/55787 2021-10-29 Nicole Cadène Presses universitaires de Provence fr Presses universitaires de Provence