Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Construire des mondes

 | 
Paul Aubert
, 
Gérard Chastagnaret
, 
Olivier Raveux

La structuration du proche

La redistribution sociale de l’espace urbain au XIXe siècle en Espagne : stratégies économiques des élites autour des ventes de biens-fonds et de la rente à Valladolid (1845-1898)

Philippe Lavastre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1840 et 1900, Valladolid est une des villes d’Espagne qui connaît la plus forte augmentation de population1. Cet essor démographique s’accompagne d’une croissance économique d’abord très soutenue, la ville devient même le troisième centre financier du pays en 1863, puis ralentie par les effets d’une forte crise qui éclate en 1864. Entre 1840 et 1860, les élites locales se renouvellent fortement. Une bonne partie des minotiers et des entrepreneurs de la région viennent chercher en ville de nouvelles opportunités d’investissements et une nouvelle dimension patrimoniale. Ce groupe, issu de l’immigration, s’intègre à celui qui existe déjà, essentiellement composé de professions libérales et de quelques fonctionnaires.

Au début des années 1840, quand commence la formation de cette nouvelle catégorie sociale, l’Espagne est en pleine mutation. Sous l’impulsion des libéraux au pouvoir, de nombreuses mesures visent à moderniser le pays. La libéralisation de la propriété, par l’intermédi...

Auteur

UMR TELEMME, Université de Provence-CNRS

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540