Version classiqueVersion mobile

La plume et la route

 | 
Nathalie Vanfasse

Remerciements

Texte intégral

1Je tiens à remercier le LERMA (Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Mondes Anglophones) d’Aix-Marseille Université.

2Mes remerciements vont aussi au département d’anglais et au Center for British Studies de l’université de Californie à Berkeley, particulièrement à Ian Duncan et à Catherine Gallagher ainsi qu’à Marc Bevir et Andrius Galisanka. Je suis aussi reconnaissante à John Jordan qui m’a permis de découvrir les trésors dickensiens du Dickens Project de l’université de Californie à Santa Cruz.

3Cette monographie s’est nourrie des échanges que j’ai eus ces dix dernières années avec mes collègues de la SELVA, la Société d’Études de la Littérature de Voyage du Monde Anglophone fondée par Jean Viviès. Bien qu’entièrement remaniés, augmentés et recontextualisés, quelques passages de mon livre s’inspirent d’articles et de chapitres issus de mes recherches au sein de la SELVA et cités en notes et en bibliographie. Je remercie les éditeurs de m’avoir autorisée à les reprendre ici. Les publications de Sylvain Venayre m’ont également été très utiles, tout comme celles de Marie-Ève Thérenty. Je n’oublie pas non plus les suggestions de Goulven Guilcher et de Michael Hollington, ni l’aide de Patrick Pentsch pour les cartes géographiques.

4Il me reste à exprimer toute ma gratitude à Claire Bazin, pour ses conseils et sa générosité, à ma mère et ma sœur, et à mon mari, François, sans la patience et l’aide de qui cet ouvrage n’aurait jamais existé.

© Presses universitaires de Provence, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search