Version classiqueVersion mobile

Le culte de la baleine

 | 
Nguyen Quoc-Thanh

Les Văn Tế, les prières maritimes adressées au génie Baleine

Texte intégral

1Jusqu’à la réforme survenue avec le Đổi mới (le Renouveau), le gouvernement vietnamien menait une politique hostile aux religions. La décennie qui venait de s’écouler avait vu disparaître un pan de la culture maritime, déjà fragilisée par des années de guerre. Fort heureusement, avec l’ouverture économique redynamisant le pays et le développement des ressources maritimes, la culture des pêcheurs rencontre aujourd’hui un nouveau regain d’intérêt. Le désir de retrouver les croyances ancestrales authentiques a également permis de restaurer une partie de cette culture dont les prières sont sans doute l’expression la plus humaine de toutes.

  • 1 Le seul moment où le collectif cède la place à l’individu est lors de la lecture de la liste des do (...)

2La prière n’est pas un acte anodin puisqu’elle engage la foi. Cependant, on ne prie pas de la même façon d’une religion à l’autre et on n’attend pas la même chose de l’objet de son culte. S’il est surtout question de l’au-delà et du salut de son âme pour quelques religions et croyances, les préoccupations religieuses des pêcheurs vietnamiens ne concernent nullement le futur car ils se situent sur une échelle temporelle ne comprenant que le présent et le passé. La prière, dans l’observance du culte de la baleine, n’est pas un acte individuel. Certes, en cas de danger en mer, chacun des pêcheurs prie le génie protecteur en son intérieur. Néanmoins, il ne viendrait à l’idée de personne d’installer un autel dédié à la baleine au sein de sa maison, ni même à bord de son navire. La prière, dans le culte de la baleine, est une action collective. Les louanges, les paroles d’exhortation, les demandes se font en collectif, au nom de tous car ce culte est avant tout un culte collectif1. La communauté des pêcheurs représente une entité indivisible et il ne peut donc y avoir de prière pour une personne, à l’exception des morts dus aux naufrages au cours de l’année. Les prières se font au nom de tous et pour toute la communauté. L’on ne défile donc pas devant l’autel du génie Baleine si ce n’est à son arrivée au temple pour saluer le protecteur. Tout doit être fait au nom de tous et l’individu s’efface derrière l’intérêt collectif, même si cela n’empêche pas que l’on puisse demander bénédiction, protection en cas de naufrage. Au nom de cette même solidarité il n’y a pas de recueillement après les prières puisque, par définition, le recueillement renvoie l’individu à lui-même.

  • 2 Dương Quảng Hàm, Việt Nam văn học sử yếu, Trung Tâm Học Liệu Xuất Bản, Sài Gòn, 1968, 496 p., p. 14 (...)

3Les prières maritimes occupent une partie non négligeable dans l’ensemble de la liturgie des pêcheurs. Orales à l’origine, elles tendent aujourd’hui à devenir écrites sous l’impulsion des pêcheurs les plus âgés, soucieux de préserver leur patrimoine culturel. Appelées Văn Tế, littéralement « littérature offerte en sacrifice », ces prières sont l’âme même des cérémonies, bien que certaines soient totalement incompréhensibles pour beaucoup de fidèles. Il existe plusieurs sortes de Văn Tế : celles qui s’adressent aux génies, celles que l’on invoque pour les bonnes saisons, celles dédiées aux morts, etc2. Les Văn Tế s’adressent principalement aux génies maritimes qui gouvernent le monde des pêcheurs. À la différence des Hò Bá Trạo, les chants des pêcheurs sont une sorte de dialogue entre les pêcheurs et leur génie protecteur. Les prières maritimes sont beaucoup plus solennelles même si cette solennité n’est pas dépourvue d’une certaine proximité. Les prières sont généralement lues à voix haute par les officiants à la cérémonie, accompagnées par les gongs et les tambours. S’il n’y a pas d’intonation particulière, celui qui les lit veille toujours à choisir un rythme lent et marque chacun des mots pour plus de solennité.

Les caractéristiques des Văn Tế3

  • 3 Par Văn Tế nous entendons, dans cette étude, des prières maritimes adressées aux génies protecteurs (...)

4Il est difficile de faire une synthèse de la structure de forme des Văn Tế maritimes car chaque village possède sa propre prière. C’est le développement du culte de la baleine qui a amené au développement progressif des prières au fil des ans. De cet ensemble hétéroclite émergent quelques schémas communs qui, à notre sens, sont représentatifs des prières maritimes en général.

5Les Văn Tế des pêcheurs ne sont guère différentes des prières qui existent dans les villages agricoles si ce n’est qu’elles s’adressent aux génies maritimes et parlent de la mer. cependant, même s’il n’y a pas de différences fondamentales entre les Văn Tế des agriculteurs et celles des pêcheurs, elles méritent amplement d’être étudiées car bon nombre d’entre elles datent de plusieurs siècles avec, en elles, les traces des évolutions littéraires passées.

  • 4 Il semblerait que le nombre des prières adressées aux génies protecteurs des villages agricoles soi (...)

6Il existe trois sortes de Văn Tế pour les génies maritimes4 qui se distinguent les unes des autres par leur composition littéraire.

Les Văn Tế en prose libre

7Il n’y a pas de règle de composition particulière, les prières sont rédigées de façon libre, sans aucune contrainte de composition. Ces prières ressemblent davantage à un texte adressé au génie avec, en guise de conclusion, l’assurance du respect des pêcheurs pour leur génie. Seuls les villages ayant perdu leurs prières maritimes utilisent ces Văn Tế en prose libre. Cependant, en règle générale, les pêcheurs préfèrent utiliser la prière du village le plus proche en changeant simplement le nom du village, voire du génie, et la date.

Les Văn Tế en vers

8ces prières sont composées en 4 ou 8 phrases à 4 ou 5 pieds par phrase et souvent rédigées en sino vietnamien. Les vers peuvent rimer ou non entre eux. ces Văn Tế évoquent généralement les qualités du génie.

  • 5 Extrait du Văn Tế de Vạn Thủy Tú, Phan Thiết.

… Lệnh Ông Nam Hải
Tướng dương đô phủ
Đông Hải động đình
Bắc Hải nguy tuấn5

Décret accordé au Monsieur des mers du Sud
L’élevant au rang de Général du Palais
Agissant dans la mer Orientale
Danger remarquable dans la mer du Nord

Les Văn Tế de forme classique

9Ces Văn Tế sont particulièrement longs car ils s’adressent non seulement au génie Baleine mais invitent aussi tous les autres habitants du monde aquatique à venir se joindre à l’hommage et aux festivités avec les pêcheurs. On peut y retrouver pêle-mêle tous les génies qui règnent sur le monde des pêcheurs, mais aussi les crevettes, les dauphins, les tortues, etc. contrairement au Hò Bá Trạo, le chant des pêcheurs, les prières des pêcheurs peuvent être écrites. L’usage veut que ces feuilles soient brûlées lorsque les officiants au culte ont fini de les lire à voix haute.

10Les prières peuvent parfois être identiques d’un village à l’autre si elles s’adressent aux mêmes génies et ensuite au génie baleine. Si l’on trouve aujourd’hui beaucoup de prières rédigées dans un vietnamien moderne, les prières maritimes classiques sont toujours rédigées en chinois dans certains villages. ces dernières sont particulièrement intéressantes car elles datent du début du culte de la baleine dans le village, comme en témoigne l’exemple ci-dessous :

恭請五方南海洋中巨族玉鳞水將二十一號娘娘之生神
恭請水族龍王五方河伯轉輪海水五位之生神
恭請下界龍庭水府壹切諸位之生神
恭請東方青將東海巨族王鳞生神
恭請西方白將西海巨族王鳞生神
恭請南方赤將南海巨族王鳞生神
恭請北方黑將北海巨族王鳞生神
恭請中史黄將中海巨族王鳞生神

  • 6 Texte original enregistré sur l’île de Phú Quý en 2013. Il a été rédigé sur papier par un ancien pê (...)

Sollicitation respectueuse des cinq continents au géant de la lignée des écailles de jade
Sollicitation respectueuse à la lignée des dragons, génie réincarné venu des eaux
Sollicitation respectueuse, au grand dragon du monde d’en dessous, premier né des génies
Sollicitation respectueuse, venez, général cyan de la mer de l’Est, grand génie aux écailles
Sollicitation respectueuse, venez, général blanc de la mer de l’Ouest, grand génie aux écailles
Sollicitation respectueuse, venez, général rouge de la mer du Sud, grand génie aux écailles
Sollicitation respectueuse, venez, général noir de la mer du Nord, grand génie aux écailles
Sollicitation respectueuse, venez, général jaune de la mer Centrale, grand génie aux écailles6

11Si l’on ne peut qualifier ces prières de littérature éphémère, le caractère momentané tend à les rendre orales. Cependant, par mesure de précaution et afin que chacun des termes sacrés soit prononcé, beaucoup de villages de pêche préfèrent les consigner par écrit, quitte à devoir les recopier sur une feuille volante qui servira au moment des cérémonies, puis brûlée ensuite directement sur la plage ou au sein du temple à la fin des cérémonies. Les pêcheurs veulent ainsi éviter que ces prières ne tombent entre de mauvaises mains ou qu’elles soient récitées à tort et à travers. Sur l’île de Phú Quý où les cérémonies sont encore organisées selon les normes canoniques, ces prières maritimes sont consignées dans un cahier détenu par un pêcheur âgé et recopiées sur feuilles volantes la veille des cérémonies.

12Il nous faut garder en mémoire que « l’intellectualisation des textes » tel que cela existe dans certaines religions n’a pas cours avec le culte de la baleine. Si les pêcheurs préfèrent de loin les textes rédigés en chinois classique, en nôm ou en sino vietnamien que, pourtant, beaucoup d’entre eux ne comprennent pas, ce n’est pas pour s’éloigner des choses du culte ni même pour rendre la cérémonie plus solennelle. En effet, si les pêcheurs acceptent volontiers les prières qui leur sont inaccessibles c’est bien par respect pour le génie protecteur : ils sont persuadés qu’en récitant des mots savants ils feront plaisir à la Baleine. N’oublions pas que la relation qu’ils entretiennent avec leur génie est une relation de familiarité, même si elle n’exclut pas le respect. C’est également pour les mêmes raisons que l’on organise le Hát Bội, le théâtre chanté, à la fin des cérémonies : pour régaler le génie Baleine. Le groupe ne s’attache donc pas au contenu de la prière.

  • 7 Photographie extraite d’une vidéo réalisée par l’auteur sur l’île de Phú Quý en 2013 à la fin de la (...)

Photo 12. Les prières maritimes sont brûlées après la cérémonie7

13Nous proposons ci-dessous une comparaison avec une prière dédiée à un autre animal, le crocodile :

Văn tế Ông
(Prière dédiée à la Baleine)
Cẩn chiêu cáo dụ
Thiên phủ Thiên Hoàng đại đế.
Địa phủ Tổ Hoàng đại đế.
Thủy thủ phò tan đại đế.
Thanh nhạc văn tôn đại đế.
Đồng đình thủy tộc đại vương
Tam tà thủy phủ đại vương.
Ngũ hồ tứ hải đại đế.
Ngũ vị long vương tôn thần.
Nhứt tức hiển ứng long vương.
Nhị tức gia ứng long vương.
Tam tức phước ứng long vương.
Tứ tức truần thanh long vương.
Ngũ tức quyên tiền long vương

À l’attention de tous
Thiên Hoàng règne au ciel
Tổ Hoàng règne sur le monde d’en dessous
Que les matelots secondent le grand roi
Musique harmonieuse pour chanter le grand roi
Majesté de la lignée aquatique
Que les trois (éléments) s’inclinent devant le grand roi
Les cinq lacs et les quatre mers du grand roi
Les cinq trônes du roi dragon, noble génie
Il est arrivé premier pour exaucer le roi dragon
Second pour obéir au roi dragon
Troisième pour recevoir les bienfaits du roi dragon
Quatrième pour tout harmoniser pour le roi dragon
Cinquième pour faire des offrandes au roi dragon

Văn tế cá sấu
(Prière dédiée au crocodile)
Ngặc ngư kia hỡi mày có hay
Biển Đông rộng rãi là nơi này
Phú Lương đây thuộc về thánh vực
Lạc lối đâu mà lại đến đây
Há chẳng nhớ rằng nước Việt xưa
Dân quen chài lưới chẳng tay vừa
Đời Hùng vẽ mình vua từng dạy
Xuống nước giao long cũng phải chừa
Thánh thần nối dõi bản triều nay
Dấy từ Hải Ấp ngôi trời thay
Võ công lừng lẫy bốn phương tịnh
Biển lặng sông trong mới có rày
Hùm thiêng xa dấu dân cày cấy
Nhân vật đều yên đâu ở đấy
Ta vâng đế mạng bảo cho mày
Hãy vào biển Đông mà vùng vẫy

Étrange créature marine, le sais-tu ?
Depuis la mer de l’Est jusqu’ici
Phú Lương est un site protégé par des Saints
D’où viens-tu pour te perdre ici ?
Tu ne te souviens plus qu’auparavant
Les pêcheurs avaient l’habitude de jeter leur filet
Les rois Hùng nous ont appris à nous tatouer
Et dans l’eau même les dragons nous épargnent
Les génies ont décrété cela
Sous le ciel de Hải Ấp
Les exploits résonnent aux quatre coins
Mer calme et fleuve clair pour la pêche
Le tigre céleste protège les agriculteurs
Chaque chose doit être à sa place
Aujourd’hui je te le dis
Retourne t’ébattre dans la mer de l’Est

  • 8 Nous avons délibérément utilisé ce terme malgré les problématiques et les malentendus qui peuvent e (...)

14Le ton et le vocabulaire employés dans la prière dédiée au crocodile ne sont en rien respectueux en comparaison à celle dédiée au génie Baleine. Si les pêcheurs s’adressent bien au crocodile à qui ils reconnaissent une âme, ce dernier n’a pas atteint le degré de « sainteté » de la baleine car, dans ce cas précis, il n’a fait aucune action bénéfique. Pis, il semblerait qu’il soit une source de nuisance pour les habitants qui le prient de retourner à la mer. Nous avons ici un exemple de l’animisme8 pratiqué par des Vietnamiens qui reconnaissent une âme à des créatures de la nature.

La composition des prières maritimes

15Durant les cérémonies dédiées au génie Baleine, les officiants aux cérémonies de culte récitent toute une série de prières dont toutes ne sont pas adressées à leur génie principal. Tout dépend des événements qui se sont déroulés dans le village. Les Văn Tế sont généralement composées en suivant un plan en trois parties.

La partie présentation

16Dédiée à la présentation du génie auquel la prière est adressée, cette partie présente également le lien qui existe entre ce dernier et le village de pêche. Cette partie commence généralement par le mot Duy (維) pour les prières classiques puis décline la date et le lieu où se tient la cérémonie. Il arrive parfois que les prières commencent par l’exclamation Than ôi !, que l’on peut traduire par « hélas ! » qui annonce une partie historique racontant comment le génie est arrivé au village. Cependant, l’introduction de la plupart des prières maritimes a été modifiée ces dernières années pour correspondre aux valeurs actuelles de la société vietnamienne, comme nous le montre ci-contre l’exemple de la prière maritime dédiée au génie Baleine récitée sur le lieu même de son échouage sur l’île de Phú Quý : 正祭神文共和社會主義越南

17獨立自由行福 (ceci est une prière, République socialisme du Vietnam, indépendance, liberté et bonheur…). Ces deux phrases introduisent désormais les prières maritimes de la plupart des villages de pêche du Vietnam. Nous sommes ici bien loin de la spiritualité attendue.

Le corpus principal

18Les actions du génie lui ayant valu la reconnaissance du village, les souvenirs que le génie a laissés, tout ce qui lie les villageois au génie est cité dans cette partie. Le titre du génie est décliné. Dans cette partie sont également cités tous les autres génies lorsqu’il s’agit d’une prière collective : 南濟海靈巨族王鱗水將娘娘尊神 (le grand esprit des mers du Sud aux écailles de jade et l’honorable déesse…). Sont regroupés dans cette partie tous les génies maritimes que les pêcheurs veulent célébrer. Ils sont cités selon l’ordre d’importance, avec leur titre exact, leur grade parfois (général, amiral, etc.) et leurs actions. La hiérarchie est également respectée sur le papier lors de la rédaction. Le nom du génie Baleine ne peut être écrit à la fin d’une page. Quelle que soit la prière, son nom doit toujours figurer en haut. De plus, les caractères qui entourent ceux désignant le génie Baleine doivent posséder une certaine qualité : ils doivent désigner soit un autre génie soit un titre noble. C’est dans cette partie que les prières maritimes se diffèrent des prières qui sont récitées dans les villages ruraux.

Le discours du village et son affection

  • 9 Voir un exemple de Văn Tế dans l’annexe.
  • 10 Ces deux mots ne semblent pas avoir de signification particulière. Nous avons eu plusieurs réponses (...)

19Dans cette dernière partie se trouvent les expressions marquant le regret, la douleur ainsi que le souhait des pêcheurs de continuer à bénéficier de la protection des génies. Le texte se termine par des expressions de respect à l’adresse de tous les génies ainsi que les salutations d’usage9 et les deux mots Cẩn cáo10qui concluent toutes les Văn Tế.

  • 11 Nous ne pouvons affirmer avec certitude que la symbolique du chiffre trois a été reprise du bouddhi (...)

20Les Văn Tế sont accompagnées d’inclinations et de prosternations comme pour une cérémonie bouddhiste. Celles-ci sont toujours exécutées par les officiants au culte et non pas par l’ensemble des pêcheurs qui observent en gardant le silence. Il n’y a, pour ces derniers, aucune posture spéciale. Ils sont seulement assis en rang selon leur ancienneté dans le métier de la pêche. Les officiants réalisent au minimum trois séries de trois inclinations avec les mains jointes, accompagnée d’une prosternation pour le génie Baleine. La tête doit toucher le sol pour marquer le respect. Les bâtonnets d’encens sont également des multiples de trois11. Pour les autres génies (génies maritimes comme les dauphins, les tortues, etc. ou les génies humains) il suffit d’une seule série de trois inclinations et une prosternation sans que la tête ne touche nécessairement le sol.

Photo 13. Légende ?

Les Văn Tế, l’expression musicale de la croyance

21Des siècles durant, tout ce que la communauté des pêcheurs pouvait goûter d’émotions esthétiques lui venait de ses croyances, que cela soit à travers les chants ou les prières. La phrase oratoire, ample et rythmée est dissimulée derrière une construction qui paraît, à première vue, rigide et régie par les règles propres aux croyances. Les harmonies secrètes résident dans la sonorité, celle construite par l’unité du ton. Les métiers de la pêche durcissent les caractères et affûtent les tempéraments. Mais face à la croyance, ces hommes rudes revêtent les habits de fidèles, qui prient, qui espèrent. Et parce que le vocabulaire des belles phrases élégantes utilisées dans les prières est inaccessible pour la majorité d’entre eux, ils s’appuient sur la sonorité pour communiquer avec leur génie, délivrer toute leur espérance. Tout comme les chants des pêcheurs, les Văn Tế utilisent la mélodie.

  • 12 Extrait de la Văn Tế dédiée au génie Baleine du village de Tam Thạnh sur l’île de Phú Quý.

慈 济 彰 灵 澄 湛 助信12
Từ tế chương linh trường trạm trợ tín
⭨⭧⭢⭢⭨ ⭣⭣⭧
(Cher éclatant et clair esprit offrant aide et confiance)

22La musicalité des phrases adoucit le côté formel de la prière. Cependant, si l’on comparait une prière dédiée à une divinité maritime à celle rédigée pour un génie veillant sur un village agricole on ne trouverait pas de différence fondamentale, du moins pas dans le fond. C’est davantage sur la forme que les prières maritimes se singularisent des autres prières : ce sont de véritables poèmes érudits et artistiques qui portent en eux le sérieux et la sincérité. Certaines phrases sont parfois lourdes par l’effort d’invention rythmique mais les richesses qu’elles créent n’étouffent pas les ardeurs et les exaltations pieuses des fidèles. Au contraire, les vibrations profondes et sonores de la sensibilité de ces prières nous offrent des morceaux de littérature orale d’une qualité exceptionnelle.

23Il appartient au maître de cérémonie de marquer les tons et le rythme lors de la déclamation des vers de la prière. La mélodie, la musicalité des Văn Tế émanent de l’utilisation des tons. Généralement, hormis les titres honorifiques et les formules qui ne souffrent d’aucune division possible, le reste du texte est lu par phrase de quatre mots :

  • 13 Ibid.

本 境水神
Bổn cảnh thủy thần
 – – – ⭨
Génie du monde de l’eau
長 江水岸
Trường giang thủy ngạn
⭨ ⭢ – ⭣
Jusqu’aux berges du Grand fleuve
水 將 水 神13
Thủy tướng thủy thần
 – ⭧ – ⭨
Général des eaux, génie des eaux

24Les mots sont classés en deux catégories selon leurs tons :

  • le Trắc (T) : le mot possède un ton aigu, un point, un crochet ou un tilde,
  • le Bằng (B) : le mot possède un ton recto tonal ou un ton grave,

25En reprenant les phrases ci-dessus, nous obtenons le schéma suivant :

TTTB
BBTB
TTTB

26Nous sommes ici bien loin de la psalmodie des prières bouddhiques. Les tons offrent une musicalité aux Văn Tế et, déclamée par le maître de cérémonie, la prière maritime acquiert une dimension théâtrale qui n’exclut pourtant pas la spiritualité.

Le rapport à la divinité à travers les Văn Tế

27La prière représente l’aboutissement d’une croyance qui mêle à la fois l’expression d’une confiance et la soumission face à une entité supérieure. Elle s’accompagne de ce que Stephen Headley appelle

  • 14 Stephen C. Headley, « Pour une anthropologie de la prière », L’Homme, t. 34, n° 132, 1994, p. 7-14.

la connaissance de toutes les contraintes d’énonciation et de production des énoncés, ainsi que des paramètres qui définissent les conditions de production du message : gestes, pauses, mélodie, direction du regard, présence d’auditeurs, etc.14.

  • 15 C’est dans le sens grec que nous devons comprendre ce terme : un être non humain, objet d’un culte (...)

28De même qu’il n’y a pas de chant collectif dans le culte de la baleine, il n’y a pas de prière collective. Les officiants des cérémonies sont les seuls à réciter les prières. Il n’y a pas non plus de paroles, de formules que tous pourraient reprendre en chœur. Pour autant, tous s’accordent sur la présence de l’esprit du génie parmi eux. C’est cette idée commune qui s’exprime à travers la prière adressée au génie. Les Văn Tế servent à véhiculer les sentiments que les pêcheurs envoient vers la Baleine. Elles portent en elles la reconnaissance et l’espérance de toute la communauté des pêcheurs. La divinité qu’ils célèbrent, ils ne la conçoivent pas vivant dans un autre monde que le leur, bien que ce soit un esprit saint, le « Theos »15 régnant sur les mers.

Le rapport est direct avec la divinité invoquée

29Il n’y a ni morale ni lamentation encore moins d’interrogation dans les Văn Tế. Les demandes de bienfaits sont généralement brèves, adaptées à tous, au nom de tous. Le rapport est direct car les demandes sont adressées au même destinataire. Même si les Văn Tế se font au nom de tous les pêcheurs présents à la cérémonie, ce ne sont nullement des prières universelles. Il ne s’agit donc pas de demande de bénédiction pour le genre humain en général, comme on pourrait en trouver dans les prières catholiques par exemple. Les Văn Tế ne visent que les habitants du village, voire uniquement les pêcheurs, ceux qui pratiquent la pêche traditionnelle. On aurait tort de croire que les Văn Tế excluent plus qu’elles ne rassemblent. Même si la corporation des pêcheurs peut sembler fermée, il nous faut comprendre que la croyance au culte de la baleine n’est pas une appartenance héritée mais bien davantage une question de volonté et de choix individuel ; en se rassemblant ces hommes soulignent leur dévotion, leur soumission à leur génie protecteur.

Le rapport est immédiat

30La temporalité, marqueur habituel des religions, ne s’exerce pas dans le culte de la baleine qui est axé sur un futur très proche. Les pêcheurs se contentent de demander une protection pour la saison de pêche à venir. Le culte ne leur apporte pas de révélation d’une vérité quelconque ni de promesse d’un accomplissement à venir. L’au-delà n’est pas envisagé, pas plus que le salut de l’âme. Sans pour autant s’attacher à l’actualité, les Văn Tế ne visent que les besoins immédiats du village. Les demandes sont donc renouvelées chaque année.

Le rapport est positif

31Une prière maritime ne doit pas être la négation de quelque chose. De par sa définition, la Văn Tế est une prière dont le but premier, chez les pêcheurs, est de demander la bénédiction du génie protecteur. Il est vrai que les pêcheurs pourraient lui demander de faire disparaître les tempêtes, de ne pas laisser venir la malchance, etc. Cependant, les tournures des phrases dans une Văn Tế sont toujours positives :

护祭主家
Protégez-nous dans notre travail
和盛利諸
Accordez-nous tous les bienfaits

32Ne pas formuler de phrases contenant des éléments négatifs constituerait-il une façon d’exorciser, d’éloigner le malheur en niant son existence ? Les pratiques religieuses naissant généralement des confrontations de l’homme avec les forces naturelles, les pêcheurs vietnamiens ont trouvé, à travers le culte de la baleine, une protection pour faire face à l’instable, aux dangers qu’ils doivent surmonter pour gagner leur pitance. Et c’est avec les prières qu’ils espèrent s’attacher la protection de l’esprit saint.

L’évolution des Văn Tế accompagne aujourd’hui celle de la communauté des pêcheurs

  • 16 Ruth Finnegan, Oral traditions and Verbal Arts, London, Routledge, 1992, 284 p., p. 186-199.

33Adhérer au culte de la baleine c’est s’inscrire dans une lignée de croyance qui évolue au gré des transformations au sein du village de pêche. Au même titre que les chants des pêcheurs, les Hò Bá Trạo, les prières maritimes, l’autre partie de la littérature orale des pêcheurs, évoluent également en accompagnant les besoins de leurs auteurs. La prière, en tant qu’acte religieux, prend naissance dans le vécu des pêcheurs. Si les besoins des pêcheurs changent, les Văn Tế changent également. Les variations ne se font pas d’une saison de pêche sur l’autre mais en suivant un processus lent et irrémédiable, comme pour la plupart des textes des sociétés vivant des traditions orales16.

34Jadis, les anciens pêcheurs apprenaient par cœur les prières afin de pouvoir les réciter au moment des cérémonies. Chaque oubli était, pensaient-ils, sanctionné par le mécontentement du génie et il fallait alors offrir encore plus de victuailles afin de racheter la faute. Hormis les parties concernant les faits se déroulant au village pour lesquels les pêcheurs avaient besoin de la bénédiction du génie protecteur, le lexique du texte était alors figé, les expressions étaient fixées, apprises et récitées telles quelles, avec le risque de perte ou de changement de sens dus à la mémoire humaine. Aujourd’hui, chacune des cérémonies étant enregistrée, filmée, chaque prière consignée, le risque de perte est moins élevé. Ce désir de préservation a engendré une conséquence inattendue : il tend à fixer dans le temps des prières qui ne devaient pas l’être.

Continuité mais non immuabilité

35Les prières maritimes se transmettent entre les pêcheurs, de génération en génération, au même titre que les chants, comme nous l’avons vu précédemment. Cependant, contrairement aux chants qui ne changent pas, les prières varient en fonction des besoins – même si ces modifications sont minimes – et nécessitent un temps relativement long pour le moindre changement. Les modifications sont généralement dues à une volonté politique. Il est vrai que le génie Baleine doit probablement peu se soucier de la couleur politique des pêcheurs le sollicitant. La devise du pays, récitée à chaque début de prière (越南独立自由幸福的社会主 义共和国- République socialiste du Vietnam, liberté, indépendance, bonheur) ne doit pas apporter beaucoup à la bénédiction souhaitée même si cela est devenu un usage adopté par tous les villages de pêche aujourd’hui. Les changements qui se font en fonction des villages et des événements empêchent donc la mise en place d’un livre commun de prières.

  • 17 Photo de l’auteur. « Prière pour l’entrée du génie Baleine dans son temple ». À noter que l’image d (...)

Photo 14. Livre de prières de l’île de Phú Quý17

Les Văn Tế comme expérience religieuse collective

36Le monde des pêcheurs est en constante évolution, comme nous le montrent les événements dans le milieu maritime ces dernières années. La communauté des pêcheurs est de plus en plus attaquée dans ce qu’elle a de plus cher, sa survie est fragile. Les discours de tolérance des politiques vis-à-vis des cultes traditionnels ont cependant encouragé les pêcheurs à protéger leur patrimoine culturel. Nous l’avons observé dans d’autres sociétés : plus la communauté a à affronter de façon constante des périls qu’elle ne peut surmonter et plus elle est portée à chercher en dehors d’elle des recours supérieurs. Mais contrairement à l’expression religieuse à laquelle nous sommes habitués en Europe, qui renvoie l’individu à lui-même, à sa foi personnelle, à des questionnements individuels, le culte de la baleine est une émanation collective. C’est cette dernière qui s’exprime à travers les Văn Tế. L’être n’existe qu’en tant qu’unité d’un grand ensemble et sa présence, au moment des cérémonies, suffit à entretenir le culte.

Les Văn Tế et la validation de la croyance

  • 18 En effet, ne pas croire au génie Baleine n’entraîne aucune conséquence pour le pêcheur. Celui qui d (...)

37L’approbation donnée au culte de la baleine se fait généralement à plusieurs niveaux. La première étape est la croyance au niveau individuel. Le pêcheur croit aux pouvoirs de son génie protecteur et c’est ce qui le conduit vers la communauté des fidèles du culte. Le second niveau est une confirmation mutuelle. Les pêcheurs sont confortés dans leur croyance par leur nombre. Les mythes des sauvetages de naufragés par une baleine sont entretenus par le groupe. La communauté prend ensuite le relai pour renforcer la croyance en mettant en place un schéma cultuel qui perdure à travers le temps. Le dernier niveau, institutionnel, entérine le culte en lui apportant un soutien sociétal. Toutes ces étapes s’appuient sur un support, la Văn Tế, qui matérialise le culte en affirmant son état de croyance entièrement tourné vers l’humanisme et dépourvu de contrepartie18.

  • 19 Danièle Hervieu-Léger, « Charismatique catholique et institution », in Paul Ladrière, René Luneau ( (...)

38Danièle Hervieu-Léger qualifiait la rencontre avec l’esprit saint de « moment d’euphémisation spiritualisante19 ». C’est précisément ce sentiment que les Văn Tế symbolisent, servant de vecteur de communication entre une communauté et son génie protecteur.

Notes

1 Le seul moment où le collectif cède la place à l’individu est lors de la lecture de la liste des donateurs du temple.

2 Dương Quảng Hàm, Việt Nam văn học sử yếu, Trung Tâm Học Liệu Xuất Bản, Sài Gòn, 1968, 496 p., p. 144-145.

3 Par Văn Tế nous entendons, dans cette étude, des prières maritimes adressées aux génies protecteurs des pêcheurs et non pas celles dédiées aux morts en mer qui occupent une autre catégorie de prières. Il existe toute une multitude de Văn Tế. L’explorateur Francis Garnier a ainsi eu les honneurs d’une Văn Tế.

4 Il semblerait que le nombre des prières adressées aux génies protecteurs des villages agricoles soit plus important.

5 Extrait du Văn Tế de Vạn Thủy Tú, Phan Thiết.

6 Texte original enregistré sur l’île de Phú Quý en 2013. Il a été rédigé sur papier par un ancien pêcheur, monsieur Phạm Phước et lu par celui-ci durant les cérémonies puis brûlé.

7 Photographie extraite d’une vidéo réalisée par l’auteur sur l’île de Phú Quý en 2013 à la fin de la cérémonie dédiée au génie Baleine.

8 Nous avons délibérément utilisé ce terme malgré les problématiques et les malentendus qui peuvent en découler. Nous nous appuyons sur la racine latine du mot, sur la définition d’Edward Burnett Tylor, Primitive culture, Oxford, Horace Hart, printer to the university, 3rd edition, 1891, vol. 1, 502 p., p. 425 : « … under the name of Animism, to investigate the deep-laying doctrine of Spiritual Beings, which embodies the very essence of Spiritualistic as opposed to Materialistic philosophy », ainsi que la précision donnée par Lothar Käser, Animisme, Introduction à la conception du monde et de l’homme dans les sociétés axées sur la tradition orale, op. cit., , p. 16-17. Il est à signaler que pour 2005, date des dernières statistiques sur l’animisme dans le monde, le site Perspective du Monde de l’Université Sherbrooke de Californie a relevé un chiffre très intéressant pour le Vietnam : 10,31 % de sa population serait adeptes de l’animisme. À titre de comparaison, le Cambodge affiche seulement 4,8 % mais le Laos 48,67 %. Voir sur http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/stats/0/2005/fr/14/carte/WR.RELG.PRA.ANIM.ZS/x.html

9 Voir un exemple de Văn Tế dans l’annexe.

10 Ces deux mots ne semblent pas avoir de signification particulière. Nous avons eu plusieurs réponses divergentes à notre demande d’explication. Dans le doute, nous ne pouvons avancer de définition. Ces mots sont également utilisés à a fin des prières récitées dans les villages agricoles.

11 Nous ne pouvons affirmer avec certitude que la symbolique du chiffre trois a été reprise du bouddhisme, notons cependant qu’il y a beaucoup de similitudes rituelles et cultuelles entre les cérémonies du culte de la baleine et les cérémonies bouddhiques.

12 Extrait de la Văn Tế dédiée au génie Baleine du village de Tam Thạnh sur l’île de Phú Quý.

13 Ibid.

14 Stephen C. Headley, « Pour une anthropologie de la prière », L’Homme, t. 34, n° 132, 1994, p. 7-14.

15 C’est dans le sens grec que nous devons comprendre ce terme : un être non humain, objet d’un culte et possédant des pouvoirs.

16 Ruth Finnegan, Oral traditions and Verbal Arts, London, Routledge, 1992, 284 p., p. 186-199.

17 Photo de l’auteur. « Prière pour l’entrée du génie Baleine dans son temple ». À noter que l’image du tigre est ici purement décorative. Le tigre est certe célébré en tant que génie dans certains villages agricoles mais nous n’en avons pas trouvé dans aucun village de pêche que nous avons visité.

18 En effet, ne pas croire au génie Baleine n’entraîne aucune conséquence pour le pêcheur. Celui qui déclare vouloir quitter la communauté des fidèles du culte peut le faire librement à tout moment. Il ne pourra simplement plus participer aux cérémonies. La question de l’au-delà étant écartée, celui qui refuse la protection du génie est réputé ne pas pouvoir compter sur son aide en cas de difficulté en mer. Nous n’avons cependant jamais entendu parler de refus de bénédiction. Certains pêcheurs se sont tournés vers la pêche industrielle après une période de disette mais le temple de la baleine leur est ouvert les jours de cérémonie. Ils n’ont juste plus le droit de porter les habits réservés aux fidèles du culte. Cela ne les empêche nullement de venir témoigner leur respect au génie et, sans doute, de compter secrètement sur lui en cas de besoin impérieux. Sans faire partie de la communauté des fidèles, les marins des industries de pêche peuvent verser des dons au temple. Leur nom sera inscrit sur la liste des donateurs et cité à voix haute durant la cérémonie.

19 Danièle Hervieu-Léger, « Charismatique catholique et institution », in Paul Ladrière, René Luneau (eds), Le retour des certitudes. Événements et orthodoxie depuis Vatican II, Paris, Centurion, 1987, 312 p. Tout en prenant distance avec cette œuvre, nous retenons cependant la justesse de l’expression utilisée pour qualifier ce sentiment particulier qui mène vers la croyance, quelle qu’elle soit.

Table des illustrations

Légende Photo 12. Les prières maritimes sont brûlées après la cérémonie7
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/50783/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Légende Photo 13. Légende ?
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/50783/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 37k
Légende Photo 14. Livre de prières de l’île de Phú Quý17
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/50783/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 43k

© Presses universitaires de Provence, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search