Version classiqueVersion mobile

Parentalité d’accueil et mémoire

 | 
Nathalie Chapon

Né en 63 / Néant 63

Ève Schmidt

Texte intégral

1Quand il fut déposé en 1863, il n’y eut aucune hésitation ; ni bandelettes, ni breloques, ni petit chausson qui indiquerait à cet instant précis, dans l’arbitraire du tour, une quelconque trace de ce lien, fusse-t-il délicat. L’enfant est là, dépossédé de ses derniers souvenirs. Aucune marque d’un doute ou d’un regret n’accompagne cette déchirure.

2Pour lui, aucune marche arrière ne sera envisageable, il est dépourvu, dépouillé, nu ; définitivement seul. Par cet acte radical, le choix aura été de nier le lien maternel, de le désaffecter amèrement.

3Aucune forme de langage ne pourra se substituer au manque absolu.

4Puisque Lacan dira plus tard, « aucun silence ne saurait être vide », le néant est visible pour ceux qui savent l’apprécier.

Ève SCHMIDT, Né en 63, Néant 63, 2014 Tasseau en bois, fil de pêche, objets de récupération. Dimensions : 300 x 200 cm

Table des illustrations

Légende Ève SCHMIDT, Né en 63, Néant 63, 2014 Tasseau en bois, fil de pêche, objets de récupération. Dimensions : 300 x 200 cm
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/49290/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 50k

Auteur

© Presses universitaires de Provence, 2016

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search