Version classiqueVersion mobile

Fables mystiques

 | 
Chantal Connochie-Bourgne
, 
Jean-Raymond Fanlo

Iconologies de la fable mystique

Iconologies de la fable mystique

Résumé

Il ne devrait pas y avoir de place pour l’image dans la fable mystique, qui, à l’opposé de l’icône, se constitue comme défaut de présence et résistance à la représentation. Pourtant Michel de Certeau dégage un lieu de la fable et l’identifie à un tableau qui regarde. On s’attache ici, à partir d’une comparaison entre le polyptyque de l’Agneau mystique des frères Van Eyck (1420-1430) et le De icona de Nicolas de Cues (1453), à montrer comment l’image mystique prépare, plutôt que le cadre technique du tableau, l’avènement sémiologique de la scène. Elle organise d’abord un trajet, un franchissement, dont l’objectif est la coïncidence des contradictions, c’est-à-dire le dépassement de la logique discursive ; elle institue ensuite une vision, qui n’est pas encore un regard, mais plutôt l’omnivoyure divine à laquelle vient correspondre la vision du fidèle ; elle introduit enfin, depuis ce jeu circulaire de la vision, la circonscription d’un espace de la représentation, jouant un rôle essentiel dans la pré-modélisation du dispositif scénique classique.

Texte intégral

La négativité mystique paraît exclure l’image. Pourtant tout un ensemble de dispositifs visuels s’organisent pour montrer mais aussi pour désigner un au-delà de l’image, irreprésentable.

© Presses universitaires de Provence, 2016

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search