Version classiqueVersion mobile

Le livre de raison d’Antoine Peint

 | 
Patricia Payn-Echalier

Deuxième partie

Annexes

Texte intégral

Tableau I : Répartition des notices par thème (en fréquences)

Thème de la rubrique Fréquences en nombre de notices
Prêts 54,02 %
Achats ventes commerce 13,32 %
Compagnies associations commerciales 8,04 %
Charges fermes 3,52 %
Achat vente de terre travaux agricoles 4,77 %
Immobilier travaux achat vente location 5,03 %
Obligations sociales tutelle, héritage hors famille 0,75 %
Paiements, remboursement de dettes de Peint 2,26 %
Évènements et affaires familiaux 7,04 %
Évènements politiques sanitaires climatiques 1,26 %

Tableau II : Répartition du montant des sommes prêtées en écus (sur un total de 206 notices relatives à des prêts d’argent)

Tableau II : Répartition du montant des sommes prêtées en écus (sur un total de 206 notices relatives à des prêts d’argent)

Tableau III : Répartition du nombre de notices par an

Années Nombre de notices Années Nombre de notices
1565 1 1579 2
1566 0 1580 1
1567 0 1581 4
1568 0 1582 2
1569 1 1583 2
1570 2 1584 4
1571 0 1585 2
1572 0 1586 4
1573 0 1587 14
1574 2 1588 65
1575 1 1589 45
1576 3 1590 85
1577 0 1591 54
1578 1 1592 97
1593 6

Tableau IV : Montant en écus des sommes investies dans des opérations financières et commerciales

Années Montant total en écus des « prêts » Montant total en écus des échanges « achat vente commerce » Montant total en écus des sommes en jeu dans « Compagnie association commerciale »
1582 36 s 0 écu 0 écu
1583 0 écu 0 écu 0 écu
1584 240 écus 0 écu 260 écus
1585 0 écu 0 écu 0 écu
1586 300 écus 0 écu 0 écu
1587 441 écus 40s 10d 49s 10d 529 écus 19s 7d
1588 975 écus 27s 3d 227 écus 15s 145 écus 22s 4d
1589 1289 écus 13s 2d 2 écus 10s 31 écus 22s 6d
1590 1553 écus 24s 4d 688 écus 16s 10d 285 écus 30s
1591 3512 écus 52s 2d 963 écus 30s 5d 1001 écus 57s 7d
1592 7660 écus 1s 4d 770 écus 49s 10d 5692 écus 53s 5d
1593 92 écus 12s 3 écus 12s 192 écus 33s
  • 1 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille de 1515 à 1599 », in Gaston Rambert dir., Histoire du c (...)

Note : la précision de ces chiffres est illusoire, les calculs ont été faits en convertissant tous les montants en écus avec des décimales que nous avons, à leur tour converties en écus, sols et deniers. Pour la première conversion, nous avons utilisé les correspondances que permet de faire la réforme monétaire de 15751 :
1 écu = 3 livres = 3 francs
1 écu = 5 florins
1 florin = 12 gros = 12 sous
1 livre = 20 sous tournois = 240 deniers (fixé par Henri IV)
1 sol = 12 deniers
1 pinatelle (ou gros de Nesle ou pièce de 6 blancs) = 30 deniers.
1 écu = 24 pinatelles. (Des pinatelles ont été frappées par l’atelier monétaire ligueur d’Arles qui a été créé en juin 1590)
1 liard = 3 deniers
8 patacs = 1 sou tournois
1 teston = 10 sous tournois

Tableau V : Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thèmes

Tableau V : Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thèmes

Graphique V Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thème

Graphique V Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thème

Tableau VI : Le deuxième cercle de sociabilité d’Antoine Peint, les « compères »

Tableau VI : Le deuxième cercle de sociabilité d’Antoine Peint, les « compères »

Tableau VII : quelques éléments de métrologie

a) Mesures de longueur

11 canne d’Arles = 2, 044 m2

  • 2 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 8. (conversion d’après les (...)

21 canne = 8 pans2

  • 3 Ibid.

31 pan = 8 menus de 0, 032 m3

  • 4 BMA, A 12 215, Collection de documents inédits sur l’histoire…, op. cit., p. 389

41 pan d’Arles = 0, 2559 m4

  • 5 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 8.

51 toise = 6 pieds : 1,95 m5

  • 6 Ibid.

61 pied = 12 pouces = 0, 325 m6

  • 7 Ibid.

71 pouce = 12 lignes = 0, 027 mm7

  • 8 Ibid.

81 ligne = 2, 25 mm8

b) Mesures agraires9

  • 9 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., annexes, p. 9.
  • 10 BMA, A 12 215, Collection de documents inédits sur l’histoire…, op. cit., p. 38.

9*Sesterée (herbages) = 100 destres = 625 cannes carrées = 26,12 ares = 2612m10

101 hectare = 3 sestérées 83 dextres

111 dextre = 400 pans carrés = 26,12 m2

12*Céterée (terres arables) = 66 2/3 dextres = 1741 m2

  • 11 TDF.

13* Eiminado11 : ancienne mesure agraire, équivalent à 8 ou 10 ares selon les pays.

14L’éiminado de Provence était la huitième partie de la saumado et contenait 100 destres ou 200 cannes carrées.

c) Mesure de capacité pour le vin12

  • 12 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 9.

151 barral = 36 pots = 36,03 litres

161 pot = 1, 08 litre

d) Mesures de capacité pour les céréales

  • 13 Ibid.
  • 14 Jean-Loup Abbé, B Brunel, Marie-Claude Marandet, A. Serpentini, Pierre Charbonnier dir., Les ancien (...)

171 sétier13 = 2 émines = 60 litres (plus précisemment à Arles, 57, 74 litres)14.

18À Arles,

  • 15 Ibid, p. 117.

191 éminée vaut 28, 882 litres et pèse 21,661 kg15

  • 16 Ibid.

201 charge vaut 173,240 litres et pèse 129,930 kg16

  • 17 Ibid.

211 canne cube vaut 85,799 litres et pèse 64,349 kg17

  • 18 Ibid.

221 pan canne cube vaut 10, 725 litres et pèse 8,043 kg18

  • 19 TDF.
    La Tavola, citée dans la note suivante, donne pour Nice : 1 saumado = 4 cétiers ou 1 hl 617 ; (...)

23saumado, souma19 : mesure de capacité usitée en Provence et en Languedoc pour les grains, les châtaignes, les glands, les amandes etc.,

241 saumade = 2hl environ, plus ou moins selon les pays.

251 saumade = 4 cétiers = 8 émines

e) Mesures de poids

261 rup de Nice pesait environ 20 livres

  • 20 Tavola di Ragguaglio degli antichi pesi e misure dei comuni della Provincia di Nizza coi pesi e mis (...)

271 rup = 7,9 kg20

  • 21 Honnorat.

281 quintal = 100 livres21

  • 22 BMA, A 12215, Collection de documents inédits sur l’histoire de la Révolution française publiés par (...)

291 livre, poids de table à Arles = 391,26 g22

  • 23 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie… ., op. cit., t. 1, annexes, p. 9.
  • 24 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 », in Gaston Rambert dir., Histoire du comm (...)

301 once = 1/16 livre23 (à Marseille, elle valait environ 30 g)24

  • 25 BMA, A 12215, Collection de documents inédits…, op. cit., p. 395.

311 quintal, poids de table à Arles = 41,082 kg25.

  • 26 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 »…, op. cit., t. 3, p. 302.

32À Marseille, 1 quintal = 38,085 kg, à Paris 1 quintal = 48, 9 kg26

f) Unités monétaires

  • 27 Ibid., p. 289-296.

331) Monnaies originaires du royaume de France27

34Système provençal fin xve siècle :

35- espèce d’or :

36le florin magdalon (à l’effigie de la Magdeleine) créé par le roi René en 1442, monnaie officielle de la trésorerie générale de Provence jusqu’en 1553 date de sa démonétisation.

37- espéces d’argent :

38- le gros.

391 florin =12 gros.

40- - espèces divisionnaires du gros

41le demi-gros

42le quart de gros

43petite monnaie noire huitième de gros ou petit patac

44denier coronat ou seizième de gros, petite pièce de cuivre

45En 1549, eut lieu à Marseille la dernière frappe de patacs et de deniers du système provençal. 1 patac provençal = 2 deniers provençaux.

  • 28 Paul Canestrier, « Que la France se nomme diversité : l’économie d’un village alpin au xvie siècle  (...)

46Nous récapitulons ici, « la monnaie périmée siècle de l’ancien comté de Provence » citée par Paul Canestrier28 :

471 florin = 12 gros

481 gros = 16 deniers

491 quart = 4 deniers

501 patac = 2 deniers

51D’après Johan Frances Fulconis (mentionné dans la note ci-dessous, 1562) : « sould vel patas de rei val patacs 6 sive 12 deniers », le patac de roi vaut 6 patacs ou 12 deniers.

52Sytème monétaire français :

53Il était basé sur une unité de compte, la livre tournois, divisée en 20 sous chacuns de 12 deniers. 1 livre = 20 sous = 240 deniers

541 sou = 12 deniers

55À partir de l’union de la Provence avec la France (1481), le florin d’or magdalon tounait comme le rival de l’écu d’or des Valois ; l’ajout d’un petit soleil par Louis XI au dessus de la couronne lui valut le nom d’écu d’or sol.

56Lors de la réforme de 1575, Henri III supprime la livre de compte et ramène toutes les monnaies à l’écu d’or qui devient la seule monnaie de compte officielle et représentait 3 livres. Au fur et à mesure que le florin disparassait, l’écu sol fut la seule monnaie commune à laquelle se rapportèrent toutes les transactions.

57Espèces d’or :

58- -écu sol = 60 sous

59Espèces d’argent :

60- -gros du roi =3 sous tournois

611 écu d’or = 20 gros tournois

62- - teston ramené de Milan par Louis XII en 1513

631 teston = 10 sous tournois

64- - frappés à Marseille des demi-testons

651 demi-teston = 5 sous tournois

66La frappe du teston fut arrêtée lors de la réforme de 1575 et remplacé par :

67- -le franc d’argent = 20 sous tournois soit 3 francs pour un écu d’or

681 franc d’argent = 20 sous tournois

691 écu d’or = 3 francs d’argent

70- - en 1589 apparaît l’écu d’argent valant 15 sous tournois

711 écu d’argent = 15 sous

721 écu d’or = 4 écus d’argent

73- - demi écu d’argent

74Espèces de billon :

75- -en 1549, sous Henri II, on fabriqua des monnaies de billon appelées pièces de 6 blancs ou gros de Nesle ou pinatelles. Le cours du gros est de 2 sous 6 deniers, cette pièce fut aussi appelée pièce de 6 blancs parce que le blanc valait 5 deniers.

761 pièce de 6 blancs = 1 gros de Nesles = 1 pinatelle = 30 deniers.

771 écu d’or = 24 pinatelles.

78- - Créée par Charles VIII, le douzain, pièce de billon de 12 deniers, valait un sou. Elle fut fabriquée jusque sous Louis XIII.

791douzain = 12 deniers.

80- -Elle se subdivisait en 4 liards de 3 deniers chacun, liard ou quart de douzain.

811 liard = 3 deniers.

822) Monnaies étrangères

  • 29 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 »…, op. cit., t. 3, p. 296.

83« Quelque qu’importance qu’ait eue l’écu d’or sol, il ne suffisait pas à assurer les mouvements de fonds du commerce en gros. Il circulait donc à Marseille une masse énorme d’écus d’or d’Espagne et d’Italie29 ».

84Italie :

85- -ducat d’or

861 ducat d’or = 50 sous (1556)

87selon Fulconis (1562, voir note 28) « escut d’Italia val grosses 45 » soit 45 gros ou sous alors que « escut del solelh en Franso val grosses 46 ».

88Espagne

89Espèce d’or - pistole de Charles Quint lancée en 1537

901 pistole = 41 sous 6 deniers (1549) - doublon

91doublon = 32 réaux

  • 30 Jaucourt, L’Encyclopédie, 1re édition, 1751, t. 3, p. 64-65.

92- maraboutin : monnaie d’or qui eut cours au xiiie siècle en Espagne, Portugal et Languedoc, monnaie des Almoravides. origine espagnole. En 1213, un marabotin pesait 76 grains, en 1353, 66 grains et valait un florin30.

93Espèce d’argent

94- réal d’argent instauré par les Rois Catholiques en 1497

951 écu d’or = 12 réaux d’argent

9612 réaux = 48 sous tournois (1554)

97- -espèces divisionnaires du réal

98multiples : pièces de 2, 4 et 8 réaux

99sous-multiples : pièces d’un demi, d’un quart et d’un huitème de réal.

100- ducaton pièce d’argent créée à Milan par Charles Quint en 1551

1011 ducaton = ½ ducat

1021 ducaton = 100 sous.

Notes

1 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille de 1515 à 1599 », in Gaston Rambert dir., Histoire du commerce de Marseille, t. 3, Paris, Plon, 1951, p. 290-298.

2 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 8. (conversion d’après les livres de Trophime de mandon).

3 Ibid.

4 BMA, A 12 215, Collection de documents inédits sur l’histoire…, op. cit., p. 389

5 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 8.

6 Ibid.

7 Ibid.

8 Ibid.

9 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., annexes, p. 9.

10 BMA, A 12 215, Collection de documents inédits sur l’histoire…, op. cit., p. 38.

11 TDF.

12 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie…, op. cit., t. 1, annexes, p. 9.

13 Ibid.

14 Jean-Loup Abbé, B Brunel, Marie-Claude Marandet, A. Serpentini, Pierre Charbonnier dir., Les anciennes mesures locales du midi méditerranéen d’après les tables de conversion, Publication de l’Institut d’Études du Massif Central, Clermond Ferrand, 1994, p. 136.

15 Ibid, p. 117.

16 Ibid.

17 Ibid.

18 Ibid.

19 TDF.
La Tavola, citée dans la note suivante, donne pour Nice : 1 saumado = 4 cétiers ou 1 hl 617 ; 1 cétier = 2 émines ou 40 l 043 ; 1 émine = 3 panals ou 20 l 214 ; 1 panal = 2 quartieros ou 6 l 739 ; 1 quartiero = 3 l 369. (l signifie litre)

20 Tavola di Ragguaglio degli antichi pesi e misure dei comuni della Provincia di Nizza coi pesi e misure del sistema metrico decimale, Nizza, 1849 (citée par Paul Canestrier, « Que la France se nomme diversité : l’économie d’un village alpin au xvie siècle », in Annales, Économies, Socités et Civilisations, 7e année, no 4, 1952, note 2 p. 444).

21 Honnorat.

22 BMA, A 12215, Collection de documents inédits sur l’histoire de la Révolution française publiés par les soins du Ministre de l’Instruction publique, t. 4, Marseille 1911, Tableau des anciennes mesures et poids utilisés dans le département des Bouches-du-Rhône, p. 395.

23 Sylvie-Noëlle Fabarez, « Miroir d’une vie… ., op. cit., t. 1, annexes, p. 9.

24 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 », in Gaston Rambert dir., Histoire du commerce de Marseille, Paris, Plon, t. 3, p. 302.

25 BMA, A 12215, Collection de documents inédits…, op. cit., p. 395.

26 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 »…, op. cit., t. 3, p. 302.

27 Ibid., p. 289-296.

28 Paul Canestrier, « Que la France se nomme diversité : l’économie d’un village alpin au xvie siècle »…, op. cit., note 2 p. 444. L’auteur signale aussi, dans la même note, l’existence d’un tableau d’équivalence entre les différentes monnaies qui avaient cours légal dans le Haut Var, monnaie de France, dite du Roy, monnaie de la maison de Savoie dite monnaie d’Italie et monnaie d’Espagne. « Le Niçois Fulconis les indique dans son livre en langue dialectale intitulé Libre dabbacho opera nova d’Arismethica, publié en 1562 : escut d’Italia val grosses 45, escut del solelh en Franso val grosses 46, fran sive livra val soulz 20, sould vel patas de rei val patacs 6 sive 12 deniers ». L’œuvre de Johan Francés Fulconis, connue sous le titre Cisterna Fulcronica, imprimée à Lyon en 1562, est dans la continuité du Compendion de l’Abaco de Francés Pellos, autre Nicois, imprimé à Turin en 1492.

29 Joseph Billioud, « Le commerce de Marseille 1515 à 1599 »…, op. cit., t. 3, p. 296.

30 Jaucourt, L’Encyclopédie, 1re édition, 1751, t. 3, p. 64-65.

Table des illustrations

Titre Tableau II : Répartition du montant des sommes prêtées en écus (sur un total de 206 notices relatives à des prêts d’argent)
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 14k
Titre Tableau V : Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thèmes
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 39k
Titre Graphique V Évolution de la répartition, en fréquences, du nombre de notices par thème
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Titre Tableau VI : Le deuxième cercle de sociabilité d’Antoine Peint, les « compères »
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 77k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 81k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 70k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/47610/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 82k

© Presses universitaires de Provence, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search