Version classiqueVersion mobile

Pierre Giot, un capitaine marin arlésien « dans la tourmente »

 | 
Patricia Payn-Echalier
, 
Philippe Rigaud

Introduction

Texte intégral

1Avant la lecture des trois manuscrits du capitaine marin Pierre Giot que nous avons étudiés, nous présentons, dans cette introduction, ce qui fait l’originalité et l’intérêt de ces écrits : le témoignage livré par leur auteur sur les événements qui eurent lieu dans cette région de Provence pendant près de vingt-quatre ans soit la presque totalité de la période révolutionnaire et impériale et ce, par un homme ordinaire qui n’est ni notable ni cultivé et qui s’exprime avec ses mots simples. L’un de ces manuscrits, le plus étonnant, est un récit très touffu de sa traversée mouvementée de la Révolution et tout particulièrement de la Terreur ; les deux autres sont liés à son activité professionnelle : son Livre de bord en tant que capitaine marin arlésien fournit de précieux renseignements sur la navigation non seulement dans les divers milieux, mer, rivière, canaux que les marins arlésiens sont amenés à fréquenter, mais aussi sur les différents types d’embarcations sur lesquelles ils naviguent ; la Correspondance qu’il échange avec son supérieur hiérarchique, le maire de la commune, lorsqu’il occupe les fonctions de préposé à la santé publique aux embouchures du Rhône nous introduit aux différents événements qui découlent de la présence menaçante de la flotte britannique alors que le régime impérial vit ses dernières heures.

2Nous avons, dans un premier temps, analysé les aspects formels des manuscrits avant de nous interroger sur la personnalité du rédacteur. Ont été abordés ensuite les dimensions techniques et les aléas des voyages entrepris au quotidien par ce marin, dans un environnement qui n’est pas exempt de multiples dangers. Dans une dernière partie, nous avons développé le contexte géopolitique dans lequel ces documents ont été écrits et comparé aux faits avérés le témoignage porté par Pierre Giot dans ses manuscrits : en politique intérieure, la révolution arlésienne telle qu’il en a vécu les différentes phases et, en politique extérieure, les aspects de la lutte sur mer avec l’Angleterre dans cette partie de la Méditerranée.

© Presses universitaires de Provence, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search