Version classiqueVersion mobile

Les métaux précieux en Méditerranée médiévale

 | 
Nicolas Minvielle Larousse
, 
Marie-Christine Bailly-Maitre
, 
Giovanna Bianchi

Circulations et usages des métaux

Le circuit de l’argent de l’Adriatique orientale à Alexandrie à la fin du xive siècle

Sabine Florence Fabijanec

Résumé

Le XIVe siècle est l’époque prospère de l’extraction de l’argent dans l’arrière-pays en terre ferme de la bordure Adriatique. Les Ragusains se distinguent notamment par l’exploitation des mines d’argent de Bosnie. En plus du réseau ragusain plus connu, nous souhaitons présenter l’existence d’une compagnie active à Zadar à la fin du XIVe siècle dans le transport de bois et d’argent à partir du port zadarois jusqu’à Alexandrie. Hormis les clauses signées dans les contrats notariés, nous tenterons de retrouver plus de détail concernant les acteurs et les origines des matériaux, pour retracer les étapes d’un circuit inédit de l’argent durant la brève période d’autonomie politique zadaroise.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Durant le XIVe siècle, l’extraction minière est en pleine expansion. En Europe Centrale, selon un schéma général, les mineurs sont majoritairement saxons, les investisseurs sont italiens, surtout Florentins, et le principal marché d’importation puis de redistribution est Venise. Dans les Balkans, les mineurs sont également des Saxons, les financiers et gestionnaires sont des Ragusains et des Kotorois et le principal marché d’importation et de redistribution est Dubrovnik, en partenariat avec Venise. Pendant un demi-siècle cependant, à la suite du traité de paix de Zadar de 1358, l’échiquier politique dans ces espaces est modifié, le roi de Hongrie-Croatie Louis Ier le Grand ayant reconquis les possessions vénitiennes en Adriatique orientale. Cette parenthèse politique a également des répercussions sur les circuits habituels des métaux. Le cas particulier d’une société marchande active à Zadar à la fin du XIVe siècle illustre à sa manière comment les circuits commerciaux ...

Auteur

Croatie Academy of Sciences ans Arts (CASA/HAZU)
Flofaber@hazu.hr

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search