Version classiqueVersion mobile

Les métaux précieux en Méditerranée médiévale

 | 
Nicolas Minvielle Larousse
, 
Marie-Christine Bailly-Maitre
, 
Giovanna Bianchi

Les espaces miniers méditerranéens

Les lieux et les rythmes de la production argentifère médiévale en Languedoc oriental

Nicolas Minvielle Larousse

Résumé

Le Languedoc oriental fut au Moyen Âge l’un des principaux espaces miniers méditerranéens. Des monts du Vivarais aux monts de l’Espinouse, la bordure sud-est du Massif Central concentre des minéralisations sulfurées de type B.P.G.C. (= à blende, pyrite, galène, chalcopyrite) dont l’exploitation, initiée au plus tard dès le Chalcolithique et poursuivie jusqu’aux dernières années du XXe siècle, s’est considérablement développée entre les XIe et XIVe siècles. Cadre de recherches continues depuis près de cinquante ans, cet espace a paradoxalement fait l’objet de peu de synthèses, de surcroît toujours établies à l’échelle de la France.

Depuis, les opérations archéologiques se sont poursuivies et les dépouillements textuels complétés, ouvrant la perspective d’une analyse actualisée et détaillée tant des lieux que des rythmes de la production argentifère, dont la discontinuité est la première caractéristique. Discontinuité spatiale d’abord. La cartographie des exploitations citées dans les textes révèle en effet une production concentrée par ensembles miniers, qui apparaissent distincts les uns des autres. Outre la présentation synthétique du corpus et de ses biais, notre objectif sera d’initier un classement typologique, en particulier dans la perspective de favoriser les comparaisons régionales et extra-régionales. La discontinuité est ensuite temporelle. La mise en série du corpus textuel et des datations archéologiques offre la possibilité de mieux cerner les problèmes chronologiques que posent la plupart des exploitations. Nous tenterons ainsi de dégager les principaux rythmes de production, en fonction des données disponibles.

Sous des aspects plus pragmatiques, le bilan que nous proposons sera l’occasion de présenter un corpus minier régional, et ainsi d’encourager le développement de futurs axes de recherches.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

L’un des thèmes du colloque d’Aix-en-Provence était de mettre en regard les recherches conduites dans les différents espaces métallifères que compte la Méditerranée afin de confronter les acquis, les résultats récents ainsi que les méthodes employées par les différentes équipes qui travaillent sur des objets de recherche communs. Je propose dans cette optique de présenter le bilan de la production argentifère du Languedoc oriental, cadre géographique de ma thèse, réalisée au sein du Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée1. Ce bilan se nourrira de sa base de données et recouvrira les départements actuels de l’Ardèche, du Gard, de la Lozère, de l’Hérault et de l’Aveyron, cela du XIe au XVe siècle.

Terrain de recherches continues depuis les origines de l’archéologie minière, le Languedoc minier a déjà fait l’objet de plusieurs synthèses que je propose de prolonger avec une mise à jour des données2, mais il se caractérise aussi par une multiplicité d...

Auteur

Aix Marseille Univ, CNRS, LA3M, Aix-en-Provence, France
Minvielle.nicolas@gmail.com

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search