Version classiqueVersion mobile

Les métaux précieux en Méditerranée médiévale

 | 
Nicolas Minvielle Larousse
, 
Marie-Christine Bailly-Maitre
, 
Giovanna Bianchi

Les espaces miniers méditerranéens

Medieval silver mining on the Monte Calisio plateau (Trentino - Italy)

Lara Casagrande, Martin Straßburger, Francesca Condorelli, Giulia Roat, Federico Thaler et Jacopo Scoz

Résumé

Le plateau du Mont Calisio (au Nord-Est de la ville de Trente - Italie) renferme des gisements de galène riche en argent exploités durant le Moyen Âge. Le travail des mineurs était régi par un règlement spécifique daté du début du XIIIe siècle: il s’agit du fameux Liber the Postis Montis Arzentarie, contenu dans le Codex Wangianus et rédigé par le prince-évêque de Trente Frédéric Vanga. Il semble que l’argent était utilisé pour la monnaie locale.

Les vestiges archéologiques sont significatifs: un millier de cratères en surface, des dizaines de puits et des kilomètres de galeries souterraines, ayant conservé des traces très claires de l’abattage manuel (principalement des traces d’outils et de pics).

Depuis 2013, l’Ecomusée Argentario et l’Université de Munich (Ludwig-Maximilians-Universität München) se sont engagés dans un projet dénommé « Archéologie du Mons Argentarius » de façon à documenter et comprendre le contexte minier médiéval et la vie des mineurs. Les anciennes mines ont été visitées et topographiées et des échantillons de charbon de bois ont été prélevés. Ils ont donné une datation radiocarbone comprise entre le XIe et le XIIIe siècle. Une fouille de surface permettrait de retrouver des structures comme des murs, des bâtiments et des canalisations. En 2015, en accord avec le Culture Heritage Department local (Surintendance aux Biens Culturels de la Province autonome de Trento), une petite fouille a confirmé le potentiel archéologique de cette aire: des couches noires charbonneuses, de la céramique médiévale et des scories ont été retrouvées.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

The Monte Calisio plateau, north-east of the city of Trento (Italy) (fig. 1, tab. 1), contains a deposit of silver-rich galena intensively mined during the Middle Ages: this is why the area is also called Mons Argentarius.

The work of the miners was regulated by a specific law, dating back to the beginning of the 13th century which is considered to be one of the older mining regulations in Europe. The material evidence is also impressive: thousands of dayfalls or collapsed shafts on the surface and kilometres of galleries underground, where the traces of the hand-made excavation are very clear.

The archaeological data is nevertheless still quite poor. Scientific explorations only begun in 2013, thanks to a collaboration between the Ecomuseo Argentario, a local landscape museum, and the Ludwig-Maximilians-Universität München (project Archaeology of the Mons Argentarius). Since that year, four summer field-trips with German and Italian students were conducted. A survey of...

Auteurs

Ecomuseo Argentario
Info@ecoargentario.it

N
Ludwig-Maximilians-Universität München and Consultancy for Mining Archaeology
Martin@miningarchaeology.com

Fondazione Bruno Kessler (FBK)
Francesca.condorelli@hotmail.it

Università degli Studi di Padova
Giulia.roat@gmail.com

Università degli Studi di Trento
Vukovarstoner@gmail.com

Università degli Studi di Siena
Scoz.jacopo@gmail.com

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search