Version classiqueVersion mobile

Les métaux précieux en Méditerranée médiévale

 | 
Nicolas Minvielle Larousse
, 
Marie-Christine Bailly-Maitre
, 
Giovanna Bianchi

Les espaces miniers méditerranéens

Production et destination de l’argent du district minier des vallées de Lanzo (Turin) pendant la première moitié du xive siècle

Anna Gattiglia, Ilaria Pezzica, Maurizio Rossi, Paolo de Vingo et Luca Patria

Résumé

Pendant la première moitié du XIVe siècle, les comptes de la châtellenie de Lanzo (Piémont occidental, Italie) renseignent sur les concessions minières, sur les concessionnaires, sur les rapports entre eux et la cour de Savoie, sur la géographie et les sujets de leurs intérêts économiques. Un aspect digne d’attention est la répartition du droit de dîme, assez complexe en raison de la coprésence de plusieurs détenteurs (marquis de Monferrato, comte de Savoie, vicomtes de Baratonia, évêque de Turin). Cinquante entreprises minières (30 individuelles, 20 de personnes) sont identifiables, mais la figure d’entrepreneur qui émerge parmi les autres est Homodeus de Polterio (actif 1312-1344), concessionnaire de plusieurs mines et d’un four d’affinage. Il s’avère difficile de concilier le fort intérêt que les entrepreneurs manifestent avec les faibles quantités des métaux produits : reflet possible de la discontinuité des gisements, mise en évidence par les documents successifs et par les prospections archéologiques, mais miroir aussi des déclarations stéréotypées et ambigües des concessionnaires. D’après certains indices, l’argent était destiné aux ateliers monétaires, mais on ne connaît pas lesquels. Par contre, on sait qu’une petite partie de l’argent a été employée pour réaliser des images pieuses destinées à l’exportation : en 1333 et 1344 Marguerite de Savoie (post 1272 - 1349) en offre deux à l’église consacrée à saint Louis d’Anjou (1274-1297), qui existait en ce temps-là à Marseille. Peut-être qu’à l’avenir la mine in Moacolio/ Acorio (en fonction aux années 1333-1342) pourra être identifiée dans un secteur de haute-altitude où des travaux d’extraction manuelle sont connus sur deux différentes minéralisations.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Le district minier des vallées de Lanzo

Le district minier des vallées de Lanzo s’étendait dans l’ouest du Piémont, à la frontière avec la Savoie (fig. 1). Il comprenait les territoires des actuelles communes d’Ala di Stura, Balangero, Balme (hameau d’Ala jusqu’à 1613), Cantoira, Ceres (qui a englobé Pertus en 1665 environ), Chialamberto, Coassolo Torinese, Germagnano, Groscavallo, Lanzo Torinese, Lemie (qui a englobé Forno di Lemie en 1808), Mezzenile (hameau de Lanzo jusqu’à 1723), Monastero di Lanzo, Pessinetto (hameau de Lanzo jusqu’à 1723), Traves (hameau de Lanzo jusqu’à 1624), Usseglio et Viù (qui a englobé Col San Giovanni en 1927). C’est une région de moyenne et haute montagne de 640,35 km2, couronnée par des crêtes et sommets dépassant souvent 3000 m, où les activités minières se sont déroulées pendant des siècles, bien que de façon discontinue ; Raoul Blanchard, écrivant au moment où ces activités étaient en train de cesser, l’a bien remarqué : « La forte altitude de be...

Auteurs

Università degli Studi di Torino, Dipartimento di Studi Storici
Anna.gattiglia@unito.it.

Università degli Studi di Torino, Dipartimento di Studi Storici
Ilaria.pezzica@gmail.com

Il Patrimonio Storico-Ambientale, Torino
Presidenza@aipsam.org

O
Università degli Studi di Torino, Dipartimento di Studi Storici
Paolo.devingo@unito.it

Centro Ricerche di Cultura Alpina, Torino
Culturealpine@gmail.com

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search