Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le beau et le laid au Moyen Âge

Extrait

La société médiévale apparaît souvent comme une société d’affrontement, distinguant le clerc du laïc, le supérieur de l’inférieur, le croyant de l’incroyant, le courtois du vilain, mais aussi le beau du laid. La littérature narrative des xiième et xiiième siècles n’échappe pas à cette antithèse et oppose le geste beau et bienséant au geste laid et inconvenant.

 

Les auteurs rejoignent donc sur ce point les moralistes de l’époque qui tentent de définir le beau geste afin de concevoi...


Lire la suite
  • Éditeur : Presses universitaires de Provence
  • Collection : Senefiance | 43
  • Lieu d’édition : Aix-en-Provence
  • Année d’édition : 2000
  • Publication sur OpenEdition Books : 14 mai 2014
  • EAN (Édition imprimée) : 9782901104445
  • EAN électronique : 9782821836945
  • DOI : 10.4000/books.pup.4004
  • Nombre de pages : 550 p.
Valérie Galent-Fasseur
Des deux arcs d’Amour à la maison de Fortune

Grâces et disgrâces selon Le Roman de la Rose

Dulce Maria Gonzalez Doreste
La représentation du beau et du laid dans Le Roman de la Rose

(Manuscrit 387 de la Bibliothèque de l’Université de Valence)

Emmanuelle Klinka
La laideur, stigmate du mal
Delphine Piraprez
“For though myself be a ful vicious man, a moral tale yet I yow telle kan”

La vertu au service du vice chez le Pardonneur de Chaucer

© Presses universitaires de Provence, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540