Version classiqueVersion mobile

Le Verduron, un établissement gaulois aux portes de Marseille grecque

 | 
Loup Bernard

Chapitre n° 2. Le site / L’oppidum

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Topographie et environnement (fig. 1. et fig. 9)

Sans vouloir revenir ici sur l’environnement géologique, c’est le choix du site et les difficultés afférentes à cet emplacement qui seront présentés ici. Clastrier avait baptisé son site du nom du lieu-dit et du boulevard qui y mène : « Pain-de-Sucre ». Cette appellation décrit bien la réalité du site : un affleurement rocheux plat sur une partie sommitale septentrionale, puis en pente forte vers l’ouest, vers l’est et surtout vers la mer Méditerranée, distante d’environ deux kilomètres vers le sud. Cette implantation sur trois pentes a obligé les bâtisseurs à effectuer des aménagements permettant de suivre le plan initialement prévu. Elle a surtout desservi les interprétations du site : sur plan, il semble que l’on ait affaire à un établissement régulier suivant un rectangle, mais la réalité sur le terrain est bien différente. D’un îlot à l’autre on ne voit pas l’intégralité du site. Les pièces les plus basses sont par exemple invi...

© Presses universitaires de Provence, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search