Version classiqueVersion mobile

Le Verduron, un établissement gaulois aux portes de Marseille grecque

 | 
Loup Bernard

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le site de l’oppidum du Verduron se trouve aujourd’hui en bordure de la commune de Marseille (fig. 1), dans le 15e arrondissement1. Lors de l’arrivée sur le site, le visiteur est d’emblée frappé par la large vue qui englobe la rade de Marseille, de Niollon à Marseilleveyre. De cet emplacement on domine la mer, les routes longeant la rive, les îles et on distingue la Bonne-Mère – en surplomb de la ville grecque, distante de moins 9 km à vol d’oiseau. Le site, posé sur une avancée de garrigue, sur les derniers contreforts de la chaîne de la Nerthe, culmine à 190 m au-dessus du niveau de la mer pour sa partie la plus haute. Il est implanté sur une forte pente, la partie la plus basse de l’établissement est à la cote de 180 m.

Cet emplacement sur une pente ne correspond pas exactement au type d’implantation que l’on attend d’un site d’habitat perché protohistorique : la situation n’est pas sommitale, dans la mesure où trois emplacements dominent directement le site, au nord-ouest, nord e...

© Presses universitaires de Provence, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search