Version classiqueVersion mobile

Le village de la Capelière en Camargue

 | 
Corinne Landuré
, 
Patrice Arcelin
, 
Gilles Arnaud-Fasseta

Environnement et pratiques vivrières

Étude anthracologique de la Capelière et synthèse sur l’histoire des boisements de Camargue, de l’âge du Fer au début du Moyen Âge

Lucie Chabal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Le cadre de l’étude anthracologique

La Camargue présente aujourd’hui un paysage plat essentiellement déboisé, puisque les boisements n’atteindraient pas 10 % de la surface du delta. Ce sont principalement l’endiguement et le creusement de canaux qui sont cause de l’abaissement des nappes d’eau douce ainsi que de la privation d’alluvions et d’eau d’inondation, préjudiciables à la forêt (Schnitzler, Carbiener 2006). Mais il n’en a pas toujours été ainsi et, depuis la Préhistoire, de nombreux facteurs climatiques, morphologiques et anthropiques ont modifié les conditions de vie.

Le Postglaciaire voit le développement d’une forêt tempérée riche en chêne caducifolié. Plus tard, la transformation de la vallée alluviale en delta, accompagnée de très fortes contraintes édaphiques, changera totalement les conditions de vie pour la végétation, raréfiant les forêts de feuillus. Durant l’Antiquité, les espèces sont, pour l’essentiel, celles de l’actuel. Pour autant, leur histoire riche et or...

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search