Version classiqueVersion mobile

Le village de la Capelière en Camargue

 | 
Corinne Landuré
, 
Patrice Arcelin
, 
Gilles Arnaud-Fasseta

Les mobiliers archéologiques

Mobiliers métalliques des périodes 1 à 5

Benjamin Girard et Gisèle Gentric

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les différentes occupations de la Capelière ont livré un corpus métallique diversifié, en quantité variable d’une phase à l’autre mais représentatif des activités pratiquées dans l’établissement notamment lors des phases récentes. Il contient quelques objets exceptionnels, tels qu’un poids en plomb vraisemblablement d’origine grecque issu de l’occupation du IIIe s. av. n. è., et deux remarquables pièces d’équipement équestre en bronze issues de l’établissement du Ier s. av. n. è.

1. Présentation générale du corpus

1.1. Données globales

Le mobilier1 compte au total 228 restes (NR des fragments et objets) pour une estimation de 164 individus (NMI maximal par Us)2 et une masse de 5843 g (tableau). Le nombre de restes déterminés (NRd) est de 211, ce qui fournit un taux de détermination3 de 92,1 %, soit un résultat très satisfaisant pour une collection d’habitat. Les objets en fer sont largement majoritaires avec 159 restes pour 108 individus soit 65,9 % du NMI et une masse de 3 378 g (...

Auteurs

Chercheur associé, Aix Marseille Univ, CNRS, CCJ, Aix-en-Provence, France
E-mail : bengirar@yahoo.fr

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search