Version classiqueVersion mobile

Sarta Tecta

 | 
Charles Davoine
, 
Maxime L’Héritier
, 
Ambre Péron d’Harcourt

De la pratique à l’idéologie. Entretien et restauration d’ensembles architecturaux

Conclusion

Charles Davoine et Maxime L’Héritier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aborder la thématique de l’entretien et de la conservation des édifices par l’intermédiaire à la fois des sources écrites et des sources archéologiques, révèle, s’il en était besoin, leur extrême complémentarité pour tenter de définir ces pratiques et leurs enjeux aux périodes anciennes. L’approche diachronique choisie a permis de mettre en évidence de nombreuses similitudes entre Antiquité et début de l’époque moderne, moment où ces pratiques sont de plus en plus fréquemment formalisées dans le domaine du droit.

Ainsi, malgré une grande uniformité dans le vocabulaire qualifiant le travail des ouvriers et des artisans dans ce domaine, une étude plus fine des modalités de ces différents travaux montre qu’ils relèvent souvent bien de champs différents. Qui est responsable de l’entretien ? Qui finance les différents travaux ? Requièrent-ils des savoir-faire particuliers ? Prévoit-on l’entretien à l’avance ? Quels ouvriers entreprennent les réparations ? Y a-t-il un discours public assoc...

© Presses universitaires de Provence, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search