Version classiqueVersion mobile

L’éducation thérapeutique du patient

 | 
Aline Morichaud

Conclusion

Texte intégral

1À travers la méthodologie individualisée en éducation thérapeutique, pour éviter les principaux écueils régulièrement rencontrés, des règles incontournables se dégagent afin de garantir une démarche effectivement centrée sur la spécificité de chaque situation de patient, une démarche réalisée dans une dynamique de progrès adaptée et adaptable.

  • Règle numéro 1 : identifier les thèmes individualisés délimitant le domaine de l’éducation thérapeutique, sur lesquels les données seront collectées auprès des patients.
  • Règle numéro 2 : la base de cette démarche repose sur un socle d’informations « brutes » provenant de la situation du patient, sans interprétation des soignants. Pour prétendre comprendre a minima la situation du patient (et non le patient), il est naturellement indispensable de prendre les données qui viennent de lui en interaction avec son environnement (ses propos, ses attitudes, ses résultats d’analyses…) et non celles qui proviennent des soignants (comportant obligatoirement leur lot d’interprétations hâtives). C’est une des garanties fondamentales de l’objectivation de la démarche, démarche qui ne sera pour autant jamais totalement objective (par exemple, lors de leur prise de notes, les soignants oublient certaines phrases, tout ne pouvant être retranscrit ; dans la conduite de leurs entretiens, quelques inductions ou autres téléguidages peuvent être effectués…).
  • Règle numéro 3 : si la démarche individualisée repose sur le principe fondamental de la centration sur le patient ou plus exactement sur sa situation, elle implique aussi un travail d’équipe le plus souvent pluridisciplinaire, dans une logique de complémentarité et de progrès.
  • Règle numéro 4 : mettre en liens les informations brutes pour donner du sens, élaborer des déductions. C’est cette mise en liens de plusieurs informations brutes de même nature entre elles, qui garantit la probabilité de l’analyse faite. L’analyse renvoie à une activité mentale complexe.
  • Règle numéro 5 : identifier les problèmes à traiter au regard de l’analyse formulée, mais aussi identifier les ressources, les freins pour mener à bien le projet, sans oublier les zones d’ombre qui permettront par la suite d’affiner la compréhension de la situation du patient. Cette question fondamentale quels sont les problèmes ? constitue la base de tout projet.
  • Règle numéro 6 : formuler des objectifs principalement en direction des patients (et non en direction des soignants), comme de véritables résultats à atteindre spécifiques, réalistes, évaluables, communs à tous les intervenants, le patient étant au centre. Les actions sont définies en dernier, au regard des objectifs formulés. Elles témoignent de la spécificité des pratiques professionnelles des intervenants auprès du patient. Et ainsi, pour chaque patient, analyse de situation et projet seront particuliers, spécifiques. Il en est de même pour un patient donné, si plusieurs analyses de situation et projets individualisés sont successivement construits puis mis en œuvre.
  • Règle numéro 7 : toute cette démarche n’a de sens que si elle est partagée avec le patient, d’aucuns diront co-construite avec lui, même si quelques étapes devront être réalisées par les seuls soignants parce que demandant une expertise professionnelle particulière, mais sur la base d’informations provenant de la situation du patient, de sa réalité. C’est le cas des déductions, de la conception du projet et de son évaluation. Pour autant, à chacune de ces étapes, un partage se devra d’être réalisé avec le patient, afin que celui-ci et les soignants suivent un même chemin, porteur de sens.
  • 1 Conçu pour la première fois en 1999 avec l’aide graphique de l’équipe d’Archée et perfectionné depu (...)

2Pour résumer et clore sur cette démarche individualisée complexe, voici un « escargot1 » qui en reprend schématiquement toutes les étapes méthodologiques.

cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique

cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique

cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique

cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique

Notes

1 Conçu pour la première fois en 1999 avec l’aide graphique de l’équipe d’Archée et perfectionné depuis dans le cadre de FCM

Table des illustrations

Titre cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/38105/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 34k
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/38105/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 50k
Titre cycle de vie d’une demarche individualisee en education therapeutique
URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/38105/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 57k

© Presses universitaires de Provence, 2014

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search