Version classiqueVersion mobile

Vive(nt) les différences

 | 
Pierre-Yves Gilles
, 
Michèle Carlier

Hommage à Paul Dickes (1937-2012)

Texte intégral

1Au moment où cet ouvrage est sous presse la nouvelle du décès de Paul Dickes nous est parvenue.

  • 1 Nous remercions Jean-Luc Kop d’avoir largement contribué à cet hommage.

2Étant donné la place qu’il atenue dans la communauté des psychologues différentialistes francophone, il nous a semblé indispensable de lui rendre hommage1.

  • 2 Centre d’Études, de Populations, de Pauvreté et de Politiques Socio-Économiques / International Net (...)

3Paul Dickes est né en 1937 au Luxembourg. Il est issu d’un milieu modeste (son père était boulanger). Peut-être a-t-il acquis de son père le goût des bonnes choses. Il fait ses études de psychologie à l’Université catholique de Louvain et exerce pendant quelques années comme psychologue praticien. Après une thèse de psychologie sous la direction du professeur Gilbert de Landsheere, il devient chercheur au Luxembourg à l’Institut pédagogique, futur Institut supérieur d’études et de recherches pédagogiques (Luxembourg). Il devient dès sa création (1978) membre du Groupe d’étude pour les problèmes de pauvreté (Luxembourg). Ce groupe de recherche est créé pour répondre à un programme européen de lutte contre la pauvreté. Il évoluera vers la création, en 1982 du CEPS/INSTEAD2 (qui devient, en 1989, établissement public luxembourgeois) et qui compte aujourd’hui une centaine de chercheurs. Paul y occupera les fonctions de chercheur ainsi que différentes responsabilités institutionnelles (et y restera en parallèle de ses fonctions universitaires).

4En 1981 il est nommé professeur de psychologie différentielle à l’Université Nancy 2 (actuellement Université de Lorraine). Il y enseigne la psychologie différentielle, la psychométrie et la méthodologie. Très tôt il met en place un enseignement de méthodologie appliquée, avec SPSS (système « mainframe » à l’époque). Il créé et dirige le Groupe d’analyse psychométrique des conduites (GRAPCO) ainsi qu’un DESS « Pratiques de l’évaluation psychologique » (1997) qui deviendra un master de psychologie du travail.

5En 1999 il prend sa retraite. Une nouvelle vie s’offre à lui et il entreprend plusieurs voyages (Amérique centrale, Proche Orient). Au début, il partage son temps entre Luxembourg et Gluges (Lot, France) où son épouse possède une maison de famille. Il se prend de passion pour l’Art Roman et devient membre actif d’une association visant à réhabiliter la petite église romane de Gluges ; il commence à monter une base de données de modillons romans sculptés et fait une tentative d’analyse de la base par échelonnement multidimensionnel.

  • 3 Dickes, P. & Fleury, C. (2012). Cohésion sociale, valeurs et régimes providentiels. Esch sur Alzett (...)

6Sa santé le contraint à rester beaucoup plus sédentaire à Luxembourg et il décide de reprendre quasiment à temps plein une activité de chercheur bénévole, mais avec le statut de professeur invité, au CEPS où il travaille principalement sur les valeurs, la cohésion sociale à partir des résultats de l’enquête européenne sur les valeurs (European Value Survey). Son dernier rapport de recherche paraît quelques jours avant son décès3.

7Paul Dickes était marié à une Française. Il a eu trois enfants et plusieurs petits-enfants.

8Ses thématiques de recherche ont été très éclectiques. Par ordre d’apparition (et sans prétention à l’exhaustivité) on peut citer :

  • Apprentissage de la lecture (évaluation).
  • Pauvreté (mesure de la pauvreté par des indicateurs non économiques).
  • Délinquance (comportement délinquant).
  • Évènements de vie (mesure des).
  • Intelligence, facteur g, processus cognitifs (dans une logique de psychométrie cognitive : rechercher des modèles cognitifs de la réponse aux items afin d’en améliorer la validité ; principales tâches étudiées : les Cubes de Kohs, le D70).
  • Les processus d’adaptation au cancer (validation d’échelles surtout).
  • Valeurs, cohésion sociale (perspective essentiellement sociologique).

9Le liant de ces thématiques disparates c’est, évidemment, les méthodes et les modèles de mesure. Paul Dickes va contribuer à diffuser trois modèles dans la communauté francophone :

  • Modèles de réponse à l’item (il est sans nul doute le 1er à publier en France avec le modèle de Rasch : 1983, pour la mesure de la pauvreté, dans une revue assez malheureusement mal distribuée : les Cahiers Économiques de Nancy).
  • Les modèles linéaires structuraux (LISREL).
  • L’échelonnement multidimensionnel (avec Jocelyne Tournois).

10Il a dirigé de nombreux doctorants aussi bien en France qu’au Luxembourg.

11Ses publications sont nombreuses mais malheureusement souvent dans des supports mal distribués, sauf ces dernières années (ce qui était courant pour sa génération mais qui a très certainement nuit à son impact hors de la communauté francophone)

Citons en particulier trois livres et ses trois dernières publications.

12Tournois, J., & Dickes, P. (1993). Pratique de l’échelonnement multidimensionnel : de l’observation à l’interprétation. Bruxelles : De Boeck-Wesmael.

13Dickes, P., Tournois, J., Flieller, A., & Kop, J.-L. (1994). La psychométrie : théories et méthodes de la mesure en psychologie. Paris : PUF.

14Dickes, P., Houssemand, C., & Martin, R. (dir.) (2006). Nouvelles questions de psychologie différentielle. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

15Dolbeault, S.S., Cayrou, S.S., Brédart, A.A., Viala, A.L., Desclaux, B.B., Saltel, P. P., &... Dickes, P. (2009). The effectiveness of a psycho-educational group after early-stage breast cancer treatment : Results of a randomized French study. Psycho-Oncology, 18 (6), 647-656

16Dickes, P., Fusco, A., & Marlier, E. (2010). Structure of National Perceptions of Social Needs Across EU Countries. Social Indicators Research, 95 (1), 143-167.

17Dickes, P., Valentova, M., & Borsenberger, M. (2010). Construct Validation and Application of a Common Measure of Social Cohesion in 33 European Countries. Social Indicators Research, 98 (3), 451-473.

18Derrière le chercheur engagé, tous ceux qui l’ont connu, se souviennent de sa joie de vivre, de son talent d’orateur et de contradicteur, talent qui rendait si passionnantes les Journées de Psychologie différentielle dont il était un des piliers.

Notes

1 Nous remercions Jean-Luc Kop d’avoir largement contribué à cet hommage.

2 Centre d’Études, de Populations, de Pauvreté et de Politiques Socio-Économiques / International Networks for Studies in Technology, Environment, Alternatives, Development

3 Dickes, P. & Fleury, C. (2012). Cohésion sociale, valeurs et régimes providentiels. Esch sur Alzette : CEPS/INSTEAD, rapport de recherche, 1ère édition.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/36865/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 9,5k

© Presses universitaires de Provence, 2012

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search