Version classiqueVersion mobile

L’enfant au Moyen Âge

Littérature des XIVe et XVe siècles.

Eloy d’amerval et l’éducation des enfants

Robert Deschaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Permettez-moi, mes chers collègues, de revenir sur le poète dont je vous ai déjà entretenu l’an dernier : je veux parler d’Eloy d’Amerval, auteur du Livre de la Diablerie, composé à-l’extrême fin du xve siècle. Ce vaste ouvrage de quelque vingt mille vers, qui rapporte un dialogue entre Lucifer et Satan sur les joies et les peines du métier de tentateur, comprend en effet, au sein du livre II consacré à la peinture de la société des hommes, plusieurs chapitres traitant de l’éducation des enfants. Satan vient de déclarer à Lucifer son constant souci de semer et d’entretenir la jalousie entre époux, afin de ruiner le sacrement de mariage : les enfants, constate-t-il, sont les premières victimes des discordes conjugales, car les parents désunis ne s’inquiètent plus de nourrir leur famille et négligent de corriger leur progéniture quand elle le mérite. Ces observations introduisent une série de dix chapitres, les chapitres 141 à 150, qui vont préciser, en près de huit cents vers, ce que...

© Presses universitaires de Provence, 1980

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search