Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Éthique, politique et corruption au Royaume-Uni

Sociétés contemporaines

Éditeur : Presses universitaires de Provence

Lieu d’édition : Aix-en-Provence

Publication sur OpenEdition Books : 23 novembre 2020

Collection : Sociétés contemporaines

Année d’édition : 2013

Nombre de pages : 216


Présentation

Deux scandales majeurs ont coup sur coup écorné l’image de probité associée à la mère de toutes les démocraties modernes. Les Britanniques ont découvert avec consternation que leurs parlementaires exploitaient sans vergogne le système de remboursement de notes de frais qui leur était propre. Quelque temps plus tard, ils ont appris que des journalistes du News of the World - le plus gros tirage de la presse britannique - pirataient les boîtes vocales de milliers de personnalités. La foi du public dans l’honnêteté de ses représentants au Parlement et dans l’éthique professionnelle de ses journalistes, qui n’était déjà pas très affirmée, venait, une fois de plus, d’être mise à mal. Pas plus que les autres États occidentaux, le Royaume-Uni n’est épargné par la corruption. Celle-ci n’est en fait qu’une composante  marginale d’un phénomène plus large, baptisé sleaze qui, depuis l’affaire Profumo (1963), englobe les frasques sexuelles de personnalités en vue, notamment du monde politique et sportif, les tractations financières opaques, le versement de pots-de-vin à des fins politiques ou commerciales. C’est aux différentes manifestations - y compris écossaises et nord-irlandaises - de ce phénomène, dont l’amplification alimente l’apathie électorale et le populisme, qu’est consacré cet  ouvrage.


Sommaire

David Fée et Jean-Claude Sergeant

Introduction

Yann Béliard

Les proto-travaillistes et l’argent des conservateurs

Du scandale Hyndman-Champion (1885) à l’affaire Alfred Gould (1905)


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.