Version classiqueVersion mobile

À l’origine de l’anthropologie au Vietnam

 | 
Phuong Ngoc Nguyen

Nguyễn Văn Huyên (1905-1975), un chercheur en situation coloniale

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre le milieu et la fin du xixe siècle, la colonisation française en Indochine a provoqué l’apparition d’un champ d’études. La Cochinchine, le Tonkin et l’Annam, territoires de l’ancien royaume Đại Nam, sont devenus propriétés de la France et objet d’étude pour les savants français. Dans un premier temps, on assiste à un transfert des connaissances. Les unes, en provenance de l’Europe, ont été acquises les siècles précédents par les voyageurs, les commerçants et les missionnaires occidentaux. Les autres sont disponibles sur place : ce sont des ouvrages de lettrés vietnamiens, rédigés en caractères chinois ou en caractères démotiques nôm, dont certains sont traduits en français, dès le début de la conquête, pour la richesse de leurs renseignements. On organise également les explorations qui remplissent progressivement les zones blanches sur la carte de l’Indochine. Les premiers groupements d’érudits voient le jour, essentiellement dans les centres urbains, Saigon et Hanoi,...

© Presses universitaires de Provence, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search