Version classiqueVersion mobile

Les rois à table

 | 
Sandrine Krikorian

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’iconographie des repas publics des xviie et xviiie siècles peut se résumer ainsi : l’étiquette et le cérémonial des repas publics n’évoluent pas ou guère. La tradition est persistante. C’est avec Louis XIII mais surtout Louis XIV que le protocole est le plus présent et l’iconographie reflète bien cette importance du service « à la française », de la civilité, du savoir-vivre et de l’étiquette dont la lourdeur est grande. La rigueur du service par les officiers et du service « à la française » correspond à la rigueur du cérémonial voulue pour les repas officiels. L’emplacement des mets et plus encore la place des convives prédominent. Le Grand Siècle innove dans les aliments consommés. De nouveaux aliments et de nouvelles boissons apparaissent ; on note une rupture avec le Moyen Âge. L’innovation culinaire est présente au xviiie siècle dans les cuisines privées des châteaux de La Muette ou de Choisy. En fait de nouveauté dans les repas publics, c’est la décoration de la table et/ou...

© Presses universitaires de Provence, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search