Version classiqueVersion mobile

Autos, idipsum

 | 
Dominique Doucet
, 
Isabelle Koch

Les auteurs

Texte intégral

1Dominique Doucet est maître de conférences en philosophie à l’université de Nantes. Ses travaux de recherche portent sur Augustin et sa réception dans la tradition platonicienne, et sur la transmission de l’héritage augustino-platonicien durant le Moyen Âge jusqu’au XIIe siècle. Il a publié plusieurs ouvrages : Ne cesse de sculpter ta propre statue, Plotin (Nantes, Pleins Feux, 2005) ; Augustin, l’expérience du verbe (Paris, Vrin, 2004) ; Aime et fais ce que tu veux, Saint Augustin (Nantes, Pleins Feux, 2002). Il a contribué à plusieurs ouvrages collectifs : Orient-Occident. Racines spirituelles de l’Europe, sous la direction de F. Moëri & G. Bedouelle (Paris, Le Cerf, 2009) ; Saint Augustin, sous la direction de M. Caron (Paris, Le Cerf, 2009). Il a collaboré aux revues Archives de Philosophie, Augustiniana, Cahiers de Biblia Patristica, Bulletin de Littérature Ecclésiastique, Revue des Études Augustiniennes, Revue de Philosophie Ancienne, Revue des Sciences Philosophiques et Théologiques, Revue Thomiste, Revue des Sciences Religieuses, Rivista di Filosofia Neo-scolastica.

2Dimitri El Murr, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, est maître de conférences en philosophie ancienne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre junior de l’Institut universitaire de France. Il dirige le projet « Jeunes Chercheurs » Socrates : pour une nouvelle herméneutique du socratisme, financé par l’Agence nationale de la Recherche. Outre de nombreux articles sur Platon, il a publié L’amitié (Paris, Flammarion, Corpus, 2001) et a dirigé plusieurs ouvrages collectifs : (avec A. Brancacci & D. P. Taormina) Aglaïa. Autour de Platon. Mélanges offerts à Monique Dixsaut (Paris, Vrin, 2010) ; La mesure du savoir. Études sur le Théétète (Paris, Vrin, 2013) ; (avec G. Boys-Stones & Ch. Gill) The Platonic Art of Philosophy (Cambridge, Cambridge University Press, 2013). Il achève actuellement un ouvrage sur la science politique platonicienne, à paraître chez Vrin.

3Angelo Giavatto est maître de conférences en philosophie ancienne à l’université de Nantes. Il a fait des études de philologie grecque et latine à Bologne et à Heidelberg. Après deux séjours de recherche à Cambridge (Faculty of Classics) et à Paris (CNRS, UPR 76), il a soutenu à Bologne en 2006 une thèse sur les Pensées de Marc Aurèle, publiée en 2008 chez Olms sous le titre Interlocutore di se stesso. La dialettica di Marco Aurelio. Entre 2008 et 2010, il a été Alexander von Humboldt Stipendiat au département de philosophie de l’université de Cologne. Parallèlement à ses recherches sur le stoïcisme, il s’occupe de Platon, dont il a traduit le Banquet pour l’éditeur Barbera en 2008, de Médioplatonisme (il a édité, avec X. Brouillette, le volume Les dialogues platoniciens chez Plutarque. Stratégies et méthodes exégétiques, Leuven, University Press, 2010) et de la relation entre grammaire et philosophie du langage dans l’Antiquité. Il prépare actuellement une nouvelle traduction commentée du Manuel d’Épictète, qui paraîtra chez l’éditeur Carocci, Rome.

4Françoise Hudry, archiviste-paléographe, a fait partie de l’UPR 76 (CNRS) de 1992 à 2003 et a été rédacteur en chef des Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge de 1987 à 2003. Outre l’édition de plusieurs textes philosophiques médiévaux, son principal sujet de recherche a été l’étude et l’édition critique du Liber viginti quatuor philosophorum, texte anonyme apparu à la fin du XIIe siècle, parfois attribué à Hermès Trismégiste et demeuré inclassable dans la littérature médiévale. Il a fait l’objet notamment d’une publication restituant le texte à Marius Victorinus : Le Livre des vingt-quatre philosophes. Résurgence d’un texte du IVe siècle (Paris, Vrin, 2009). Elle a participé à l’édition de Porphyre, Sur la manière dont l’embryon reçoit l’âme, sous la direction de L. Brisson (Paris, Vrin, 2012). Son autre sujet de recherche est l’auteur médiéval du XIIe siècle Alain de Lille, qui a révélé le Livre des vingt-quatre philosophes, dont elle a traduit et présenté les ouvrages suivants : Alain de Lille, Règles de théologie suivi de Sermon sur la sphère intelligible (Paris, Le Cerf, 1995) ; Alain de Lille, Lettres familières (1167-1170) (Paris, Vrin/École des Chartes, 2003). Elle achève actuellement la première traduction française du De planctu Naturae (Plainte de la Nature) d’Alain de Lille, en cours d’édition.

5Frédérique Ildefonse, ancienne élève de l’École normale Supérieure de Sèvres, est directrice de recherche au CNRS, au Centre Jean-Pépin (UPR 76, Villejuif). Elle est également membre associée d’ANHIMA (Centre Louis-Gernet). Après avoir travaillé sur logique et grammaire dans l’Antiquité grecque, elle poursuit actuellement, entre philosophie et anthropologie, une histoire des problématisations de l’intérieur dans l’Antiquité. Principaux ouvrages : La naissance de la grammaire dans l’Antiquité grecque (Paris, Vrin, 1997) ; traduction du Protagoras de Platon (Paris, Flammarion, GF, 1997), des Dialogues Pythiques de Plutarque (Paris, Flammarion, GF, 2006), et, avec J. Lallot, des Catégories d’Aristote (Paris, Le Seuil, 2002). Elle a récemment coédité avec Gwenaëlle Aubry un collectif sur Le moi et l’intériorité (Paris, Vrin, 2008) et publié un essai intitulé Il y a des dieux (Paris, PUF, 2012).

6Isabelle Koch, ancienne élève de l’École normale Supérieure de la rue d’Ulm, est maître de conférences en philosophie ancienne à l’université d’Aix-Marseille. Ses recherches portent sur l’Antiquité tardive (Plotin, Augustin) ainsi que sur les débats antiques autour du déterminisme stoïcien, notamment chez Cicéron et Alexandre d’Aphrodise. Elle a publié récemment, outre plusieurs articles sur les Stoïciens, Plotin, Augustin, un chapitre sur le De fato de Cicéron (sous la dir. de M.-O. Goulet-Cazé, Études sur la théorie stoïcienne de l’action, Paris, Vrin, 2011), une traduction préfacée et annotée du livre XIV de La Cité de Dieu (Nantes, Cécile Defaut, 2012), et a coédité avec A. Balansard un ouvrage collectif sur l’histoire et l’exégèse, antiques et modernes, du corpus platonicien : Lire les dialogues, mais lesquels et dans quel ordre ? Définitions du corpus et interprétations de Platon (Sankt Augustin, Academia Verlag, 2013).

7Pascal Mueller-Jourdan est professeur ordinaire de philosophie ancienne à l’Université catholique de l’Ouest à Angers. Ancien chargé de mission pour le Fonds national suisse de la recherche scientifique : [1] Medieval Institute, Notre Dame University, USA, 2002-2003 ; [2] département de philosophie, université de Fribourg, Suisse, 2003-2006 ; [3] LEM-UMR 8584, CNRS, Villejuif, Paris, 2006-2008. Il a publié une étude sur l’espace et le temps dans la pensée de Maxime le Confesseur (Leiden, Brill, 2005), une traduction inédite, introduite et annotée, des Prolégomènes à la philosophie du Pseudo-Elias (Paris, Le Cerf, 2007) et plus récemment une traduction et un commentaire systématique du Contra Proclum, Livre XI, de Jean Philopon (Leiden, Brill, 2011). Il est également l’auteur de deux notices (logik [2009], mystagogie [2013]) pour le Reallexicon für Antike und Christentum.

8Alain Petit enseigne la philosophie ancienne à l’université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand 2). Spécialiste du pythagorisme ancien, il a également publié plusieurs travaux dans d’autres domaines de l’histoire de la philosophie ancienne, notamment sur Aristote. Il est l’auteur d’une nouvelle traduction du Politique de Platon (Paris, Hachette, 1996).

© Presses universitaires de Provence, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search