Version classiqueVersion mobile

L'imposture littéraire dans les Provinciales de Pascal

 | 
Roger Duchêne

Dispute et dialogues

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Provinciales se présentent comme des lettres, des "petites lettres", comme disait Mme de Sévigné. Ce sont aussi des récits : Pascal le dit cinq fois dans trois d'entre elles. Mais ce sont encore des dialogues. Aux interviewes des premières lettres succèdent les "conférences" des Provinciales morales, sans parler des controverses entre le janséniste et le dominicain ou des "instructions" données par le premier et par le docteur politique à l'enquêteur-épistolier. Surtout, et plus profondément, la dispute (au sens technique du mot1 dans la controverse) structure l'ensemble de l'œuvre. La réussite des Provinciales vient de la manière dont Pascal a su jouer des rapports entre leur structure profonde et plusieurs genres littéraires apparents, moduler le passage d'une dispute cachée a une dispute avouée, de la lettre familière au provincial ami à la lettre ouverte aux tenants du parti adverse.

Le nous, le je, le vous des premières phrases de la première lettre ne fondent pas le dialogu...

© Presses universitaires de Provence, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search