Version classiqueVersion mobile

L'imposture littéraire dans les Provinciales de Pascal

 | 
Roger Duchêne

La grande méthode de la direction d'intention

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les casuistes jésuites ne manquent pas de moyens pour aider leurs pénitents à tourner la loi. Aux "opinions probables" s'ajoutent, dans la sixième lettre, "l'interprétation" du sens des mots et "la remarque des circonstances favorables " (p.96, 98). La septième Provinciale lance une nouvelle expression : la direction d'intention. Direction apparaît sept fois dans cette lettre, et onze fois les diverses formes du verbe diriger. Quant au mot intention, apparu seulement dans la sixième lettre où il est utilisé deux fois, il l'est cinquante dans les six Provinciales morales, dont trente et une dans la septième. Comme pour les opinions probables des cinquième et sixième lettres, il s'agit bien, dans la septième, de ce qu'on appellerait maintenant un matraquage publicitaire : tout l'espace se trouve brusquement occupé par une expression-clé qui s'imposera à la mémoire du lecteur à la manière des slogans d'aujourd'hui. Pascal a compris la nécessité de renouveler les centres d'intérêt : au ...

© Presses universitaires de Provence, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search